Wolseley Hornet Special (1933-1936)

Wolseley Hornet Special Special, 1933 - Crédit Photos : Marc Vorgers

Publié par Philippe Baron le 11 janvier 2012.

 

En 1927, Wolseley, firme britannique auréolée d’un brillant passé sportif et réputée pour ses moteurs à arbres à cames en tête, est rachetée par William Morris à titre personnel. Wolseley se joint alors aux deux autres firmes qu’il possède : Morris et MG. Wolseley peut ainsi prêter ses moteurs aux Morris haut de gamme et aux MG. Inversement la firme de Birmingham récupère leurs châssis et se positionne en modèle supérieur aux Morris mais moins sportive que les MG correspondantes.



 

La première Wolseley Hornet, présentée en 1930, était en fait une berline Morris Minor dans laquelle se logeait un moteur 6-cylindres de 1 271 cm3 à arbre à cames en tête au lieu du 4-cylindres de 847 cm3 de la Morris. La Wolseley Hornet partage alors le même moteur que la MG F-Type Magna à la différence que la Wolseley est équipée d’un seul carburateur au lieu de deux pour la MG. La Hornet trouve donc une clientèle plus à la recherche de l’apparence que de la sportivité.



 

A partir de 1933, la puissance augmente de 37 à 47 ch et la Hornet sportive devient Hornet Special. Elle bénéficie comme la MG de deux carburateurs et d’une boîte de vitesse à 4 rapports. Le châssis peut être revêtu par divers carrossiers dont Swallow et Cunard .Pendant cette période, Sir William Morris est anobli et répond maintenant au nom de Lord Nuffield.



Longueur : 3.60 m – Largeur : 1.45 m – Empattement : 2.42 m – Poids : 800 kg -

 

A partir de 1935, la Hornet Special dispose d’un 6-cylindres en ligne de 1604 cm3 développant 50 ch à 5 000 tr/min, alimenté par deux carburateurs SU et la vitesse atteint les 115 km/h. Cependant, les retombées de la crise économique imposent une certaine rationalisation de la production et une mise en commun des organes mécaniques. Leonard Lord, appointé directeur de la Morris Motors depuis 1932, ne peut approuver la marginalité de la production des Hornet Special qui sont les seules à utiliser ce moteur. Ainsi, après épuisement des stocks, la Hornet Special disparaît du catalogue. Sa production aura donc été de 2 455 exemplaires, 2 307 pour la version 1 271 cm3 et 148 pour la version 1 604 cm3.