Wiesmann (1993-2014)

Wiesmann MF 3

 

Publié par Philippe Baron le 18 octobre 2014.

 

Installés à Dülmen, au nord de l’Allemagne, les frères Wiesmann se sont spécialisés dans la création et la fabrication de hard top, de toits ouvrants et de housses de protection pour voitures. Tout en poursuivant leur activité professionnelle, ils réalisent en 1993 un roadster original et spectaculaire, le MF3, au look néo-rétro et dont les initiales correspondent à leurs prénoms, Martin et Friedhelm. Au début, ils se contentent d’en produire une vingtaine par an.

 

 

Le logo de la marque représente un gecko, un lézard connu pour avoir la capacité de grimper sur la plupart des surfaces verticalement et même à l'envers. Un des slogans de la marque reprend ainsi l'idée symbolisée par son logo : "Les Wiesmann collent à la route comme des geckos à un mur".

 

 

Après un prototype présenté en 1988, la firme démarre véritablement en 1993. Wiesmann produit des modèles exclusifs, fabriqués de manière artisanale et qui sont tous dérivés du premier roadster. Ils sont propulsés par des moteurs BMW à hautes performances et habillés de carrosseries en matériaux composites. La firme au Gecko marie une technologie moderne avec des valeurs traditionnelles et un style néoclassique. Chaque voiture est unique car elle est élaborée selon les désirs spécifiques de chaque client.

 

 

En 1993, les roadsters dotés d’une carrosserie en fibre de verre sont de véritables petites bombes propulsées par des 6-cylindres BMW de la Série 3, de 2 494 cm3, 170 ch ou 211 ch. Les motorisations évoluent au fil des ans. Au début des années 2000, sous le capot basculant d’un bloc, se trouve un moteur 6-cylindres en lignes de 325 ch issu du Z3M BMW. Le rapport poids/puissance donne au roadster (3.86 m de long) des performances de premier ordre. Avec des suspensions triangulées et des jantes de 18 pouces, le châssis est à la hauteur. Les frères Wiesmann continuent d’en produire une cinquantaine d’exemplaires par an. Le roadster coûte entre 84 000 et 89 000 euros.

 

Wiesmann MF4 GT

 

En 2005, Wiesmann présente la GT MF4. La calandre de ce coupé deux places (4.23 m de long) est assez proche de celle du roadster, excepté les phares. Le châssis est en alu et le moteur est un V8 4.4 BMW développant 333 ch puis 367 ch. La vitesse maximale annoncée est de 280 km/h et le 0 à 100 km/h réalisé en 4.6 s. Le roadster plus compact continue sa carrière avec son 6-cylindres BMW de 231 ch et celui de 343 ch de la M3. En 2005, Wiesmann a produit 16 coupés GT et 76 roadsters.

 

 

Dès 2008, la fabrication des voitures, toujours à la demande, est entièrement réalisée dans les ateliers Wiesmann, qu’il s’agisse de la confection des carrosseries comme de l’élaboration de la sellerie. Toutes les phases de la construction se passent au sein d’une nouvelle usine de verre ultramoderne. La firme n’hésite pas à organiser des opérations de relations publiques, comme la construction d’une voiture en temps réel au Salon de Francfort 2009.

 

 

En 2009, Wiesmann continue de produite le roadster MF3 mais présente en mars au Salon de Genève le modèle roadster MF4 avec un V8 4.8 367 ch de la BMW M5, bientôt suivi par le MF4 S (175 000 €) avec le V8 4.0 420 ch de la BMW M3. L’autre nouveauté 2009 est présentée au Salon de Francfort : la GT MF5 (190 000 €). Sa motorisation est le V10 507 ch des BMW M5 et M6, qui pousse le coupé à 100 km/h en 3.9 s et culmine à 310 km/h. Des résultats assistés par un châssis monocoque en aluminium et un poids de seulement 1 380 kg. La GT conserve les mêmes performances lorsqu’elle troque l’année suivante son V10 pour le nouveau V8 555 ch des BMW M5 et M6. Elle est aussi déclinée en roadster.

 

Wiesmann MF 4 Roadster
Wiesmann GT MF4-S
Wiesmann MF 5 GT
Wiesmann Roadster MF5

 

En 2011, la firme présente au Salon de Genève un prototype de spyder, puis annonce le retrait du roadster MF3. Pour mettre un terme à sa longue carrière de dix-huit années, Wiesmann présente au Salon de Francfort une version limitée à, évidemment, 18 exemplaires, la MF3 Final Edition. 

 

2011 Wiesmann Spyder Concept
Photo : BlogBMW.fr

 

Au Salon de Genève 2013, la gamme s’enrichit d’une variante radicale de la MF4 S, baptisée Club Sport. Cette édition, limitée à 25 exemplaires, célèbre les 25 ans de la marque et reçoit un arceau-cage, des freins majorés, un aileron fixe et le V8 4.0 de 420 ch de la précédente M3. Le poids se limite à 1 350 kg.

 

Wiesmann GT MF4-CS

 

Depuis mai 2014, des rumeurs concernant la cessation d'activité de la firme Wiesmann, qui à ce jour a produit plus de 1 500 voitures, se font de plus en plus précises. Après une procédure d'insolvabilité entamée fin 2013, les frères Wiesmann sont à la recherche de capitaux pour sauver la société. Le 11 septembre 2014, la publication néerlandaise ‘Autovisie’ indiquait que la firme serait en discussion sérieuse avec de nouveaux investisseurs dont les noms n’ont pas été dévoilés. A suivre.

 

Wiesmann MF 5