Volvo P1900 (1956-1957)

 

Publié par stubs-auto le 5 septembre 2012.

 

Curieux et insolite cabriolet, la Volvo P1900 est une tentative du constructeur suédois dans les années cinquante pour pénétrer le marché américain qui raffolait des petits roadsters sportifs provenant d’Europe. Mais la P1900 ne connaitra qu’une carrière éphémère, jugée trop loin des standards de qualité de la marque et ne sera produite qu’à une poignée d’exemplaires. Elle n’en demeure pas moins aujourd’hui de par sa rareté un objet très recherché et convoité.



Assar Gabrielsson

Au début des années cinquante, le succès des voitures de sport venues d’Europe et maintenant la Corvette américaine ne laisse pas indifférent l’emblématique fondateur de Volvo, Assar Gabrielsson. L’idée audacieuse de créer son propre modèle de voiture de sport ne lui échappe pas et dès 1953, il contacte via GM la société américaine Glasspar, à Costa Mesa en Californie, spécialisée dans la construction de bateaux et de carrosseries synthétiques depuis 1948. Très vite, Bill Tritt, fondateur et designer de Glasspar, élabore le moule en fibre de verre du roadster Volvo qu’il posera sur un châssis tubulaire conçu par Umo Backstrom en Suède. Ce châssis, qui provient de la base de la PV444 raccourcie de 20 cm, est accompagné d’un moteur, d’un train avant ainsi que les portes avec leur poignée. Le moteur est un B14A (version améliorée du B4B) avec 2 carburateurs SU, développant 70 cv et une boîte 3 rapports H4.

Bill Tritt au modelage de la P1900

Au printemps 1954, Glasspar livre les carrosseries de 5 prototypes pour être testées et recevoir quelques modifications mineures ainsi que quinze carrosseries de série pour l’assemblage final en Suède. Le 2 juin 1954,  Assar Gabrielsson présente les 4 premiers prototypes sur l'aérodrome de Torslanda, près de Göteborg et annonce que 300 exemplaires seront produits et seront tous destinés à l'exportation. Dans la foulée, trois prototypes font une tournée promotionnelle où ils sont présentés chez tous les concessionnaires Volvo de Suède. La première apparition internationale du prototype X1 se produit au Salon de Bruxelles en janvier 1955. 

Pendant l’hiver 55/56, Helmer Pettersson, chef ingénieur de Volvo et ancien coureur automobile, se voit confier l’essai de la Volvosport jusqu’au sud de l’Italie. A son retour, il ne manque pas de critiquer la faiblesse et l’inconfort du châssis en vingt-deux points négatifs mais souligne par contre l’efficacité de la mécanique embarquée. Après correction des défauts constatés, un nouvel essai est à nouveau effectué jusqu’au sud de l’Europe. Au retour, le constat est encore plus accablant. La faiblesse du châssis est toujours incriminée mais s’ajoutent également des problèmes de boîte de vitesses, de freins et d’équipements défaillants au point qu'Helmer Pettersson déclare que cette voiture ne peut pas entrer en production dans sa condition présente. Pourtant, les premières livraisons seront effectuées dès janvier 1956 bien avant que tous les points à corriger ne soient revus entièrement pour mai 1956.

 

Au final, 66 exemplaires seront vendus en 1956 et début 1957. L’aventure est stoppée par Gunnar Engellau, le successeur d’Assar Gabrielsson à la présidence d’ABVolvo, qui en mars 1957, emprunta le véhicule pour un long weekend qui cloua le destin de la Volvosport. «  La voiture tremblait tellement de partout que je me suis demandé si  la carrosserie n’allait pas se démonter » s’est-il exclamé à son retour, puis il a demandé l’arrêt de la production sur le champ de cette voiture qui ne correspondait pas au standard de qualité affichée par la marque. Malgré cet échec, Volvo et Assar Gabrielsson ont quand même eu l’audace et le mérite d’essayer de construire la première voiture européenne en fibre de verre.

 

Moteur: moteur B 14A à 4 cylindres, double carburateur SU (version améliorée du moteur B4B)

Cylindrée: 1414 cm³

Puissance: 70 cv à 5500 tours/min

Boite de vitesses: Boite 3 rapports synchronisée

Poids: 950 kg

Empattement: 2400 mm

Vitesse maximale: 150 km/h

Châssis: Tube en acier avec barres porteuses horizontales et verticales extérieures 

Carrosserie: Deux places, matière synthétique, fibre de verre renforcée.