Volvo P 1800 ES (1971-1973)

 

Publié par Philippe Baron le 14 décembre 2011

 

La première Volvo P 1800 fait son apparition en janvier 1960 dans le cadre de l’exposition internationale de Bruxelles. Il s’agit d’un coupé dessiné par l’Italien Pietro Frua et retravaillé par le Suédois Pelle Pettersson, le propre fils de Helmer Pettersson, le responsable du projet P 1800 et précédemment auteur de la PV 444. 

 

Photos :Marc Vorgers

 

Au cours de sa longue carrière, la Volvo P 1800 a connu plusieurs évolutions, dont ce modèle, la P 1800 ES en août 1971, mi- coupé, mi- break, reprenant l’avant de Frua mais avec la partie arrière complètement redessinée en break de chasse sous la direction de Jan Wilsgaard, patron du style Volvo, transformant ainsi le coupé en un élégant break sportif, singulier et très exclusif. Entièrement réalisé en verre, l’immense hayon arrière reçoit des charnières et une poignée directement montées sur la vitre. En outre, cette formule présente le grand avantage, pour une voiture de sport, de bénéficier d’un coffre aux dimensions généreuses.  

 

 

Doté de l'injection électronique Bosch, le moteur de la P 1800 ES (E pour Einspritzung, injection en allemand) est le B20 de 2 litres de 135 chevaux de la P1800 et de l'Amazon 122. Pour le marché américain, le taux de compression est diminué et le moteur ne propose plus que 125 chevaux en raison des contraintes liées aux normes anti-pollution. La voiture atteint 185 km/h en vitesse de pointe, une performance digne des meilleurs en ces premières années 1970.  

 

 

Le marché américain, débouché indispensable pour les voitures sportives européennes, imposait à partir de 1974 de nouvelles normes de sécurité, notamment pour ce qui était de l'absorption des chocs. Les modifications à apporter à la 1800 ES auraient exigé des investissements démesurés pour un modèle déjà ancien de conception et à diffusion restreinte. Par ailleurs, la 1800 ES partageait un bon nombre d'éléments mécaniques avec la série 121 et 122 dont la production avait cessé en 1970. Le 27 juin 1973, les dernières 1800 ES quittaient les chaînes d'Olofström.

 

 

8 078 exemplaires furent seulement produits contre 39 414 coupés P 1800 de 1961 à 1971. Près de la moitié des 1800 ES prirent le chemin des Etats Unis. Commercialisé en France au tarif de 43 800 francs en 1972, on pouvait comparer ce prix aux 29 800 francs d'un coupé Peugeot 504, aux 35 400 francs d'une Lancia 2000 Coupé ou aux 49 500 francs de la plus économique des Porsche 911, la T. Seulement 111 P 1800 ES furent écoulées dans l'hexagone.