Volvo 480 (1986-1995)

 

Publié par Philippe Baron le 30 décembre 2011.

 

La Volvo 480 fut présentée pour la première fois au public lors du Salon de Genève de mars 1986 et remarquée par sa ligne anguleuse et profilée, tranchant radicalement avec les formes cubiques des Volvo de l’époque. De plus, la Volvo 480 est le premier modèle à traction avant de la marque.

 

 

La nouvelle suédoise se présente comme une voiture bicorps à trois portes : deux portes latérales et un généreux hayon. Sa carrosserie avant assez agressive se rapproche d'un coupé, mais son arrière prend la forme d'un break. Ce type si caractéristique, connu sous l’appellation de break de chasse, avait déjà été utilisé par la marque au début des années 1970 pour la Volvo 1800 ES.   



 

Son développement a commencé sous l'égide de Dan Warbin, à partir de 1979 au sein de Volvo Hollande, en vue d'une production dans l'usine de Born aux Pays-Bas dans la province du Limbourg près de Maastricht (ex usine de DAF que Volvo Car Corporation a acheté en 1973). Le design a été confié au département style de Volvo Hollande dirigé par Robert Koch. Mais à l'origine celui-ci était en compétition avec le département design de Volvo Suède dirigé par Jan Wilsgaard, ainsi que deux célèbres agences italiennes : Bertone et Coggiola.

 

 

La commercialisation de la Volvo 480 en Europe a débuté en juin 1986. Ironiquement, bien qu'elle fut développée à l'origine pour le marché américain (d'où la présence de feux de croisement / feux de route escamotables pour qu'ils soient à la hauteur réglementaire en Amérique du Nord), elle ne sera jamais commercialisée sur ce continent.

 

 

Trois déclinaisons de la Volvo 480 ont été commercialisées. La Turbo (1988-1995) est motorisée par un 4-cylindres Renault de 1 721 cm3 armé d’un turbo, qui  affiche une puissance de 122 ch et permet à la voiture de dépasser les 200 km/h. La ES (1986-1995) est dotée du même moteur mais sans turbo (109 ch) et la S (1992-1995) dont le 1 721 cm3 sera remplacé en 1993 par un 2 litres de 110 ch.

 

 

Toutes ces versions sont très bien équipées, avec sièges chauffants, vitres et rétroviseurs électriques, condamnation centralisée et volant réglable, ainsi que quelques raffinements supplémentaires comme la temporisation des feux avant, l’enclenchement de l’essuie-glace arrière du hayon dès que l’on passe la marche arrière, etc. Seuls subsistent en option, la peinture métallisée, la climatisation, l’ABS et les sièges en cuir (de série sur la Turbo à partir de 1991).

 

 

Durant toute sa carrière, la Volvo 480 n’a pas varié d’un iota. Le restylage, envisagé au moment de la disparition de la voiture, n’a jamais vu le jour. Idem pour la version cabriolet. Au total en 1995, 80 463 exemplaires de la voiture auront été produits.

 

 

Longueur : 4,25 m - Largeur : 1,71 m - Hauteur : 1,32 m - Poids : 1 030 kg