Volkswagen Golf (1974-1983)

 

Publié par Philippe Baron le 8 août 2015.

 

Pour assurer la relève de sa Coccinelle, dont le succès ne s’est pas démenti le long d’une carrière fleuve de plus de trente ans et de plus de 21 millions d’exemplaires, Volkswagen propose judicieusement en mai 1974 une voiture à la technologie et au style radicalement opposés : la Golf. Avec sa silhouette aussi simple que géniale, la Golf va s’affirmer d’emblée comme la référence de sa catégorie sans jamais faiblir au fil de ses successives générations.

 

 

Lancé en 1969, le projet de la Golf va bénéficier indirectement du rachat de la marque NSU la même année, qui permettra à Volkswagen de mettre fin à sa politique de modèle unique et d’opter pour des choix techniques à l’opposé du traditionnel flat four en porte-à-faux arrière refroidi par air. Ainsi, la Golf et sa version coupé Scirocco, arrive quelques mois après la sortie de la berline Passat développée conjointement avec l’Audi 80, dont elle reprend le moteur traction avant refroidi par eau ainsi que certains éléments mécaniques comme la géométrie de sa suspension.


 

Dévoilée à la presse internationale en mai 1974, la Golf a débuté cependant sa production en mars en même temps que celle de la Scirocco. Son nom s’inscrit dans la logique du constructeur « d’être dans le vent ». Après Passat désignant en allemand un vent alizé des régions tropicales et Scirocco, vent brûlant du Sahara, le nom Golf est choisi pour Gulf Stream, courant océanique, de flux d’air rapide. La VW Golf crée à sa présentation l’effervescence et l’inquiétude chez les principaux constructeurs européens et particulièrement français qui, jusque-là, ne rencontraient pas de réelle concurrence sur le marché allemand pour leur berline de moyenne gamme.


 

Les formes cubiques de la Golf, signées Giorgietto Giugiaro, sont bien dans l’air du temps et en totale rupture avec les rondeurs de la Coccinelle Son hayon permet d’accéder à un coffre vaste et modulable grâce à la banquette arrière rabattable. La Golf est proposée avec carrosserie à trois ou cinq portes, deux niveaux d’équipement (L et LS) et deux motorisations : un quatre-cylindres en ligne de 1 093 cm3 de 50 ch à 6 000 tr/mn et un autre de 1 471 cm3 de 70 ch à 5 800 tr/mn. La boîte de vitesse est à quatre rapports et une transmission automatique est disponible en option sur la version 1500.


Photos : Volkswagen UK

 

Le succès commercial de la Golf est immédiat. En deux ans, près d’un million d’exemplaires est construit, y compris aux Etats-Unis où elle est commercialisée sous le nom de Rabbit. Puis, en 1976, Volkswagen introduit dans sa gamme Golf, trois lettres magiques : GTI. Le constructeur de Wolfsburg est alors loin de se douter qu’il venait de donner naissance à un nouveau style d’automobile qui incitera ses concurrents à se lancer dans la bataille des GTI. Equipée du moteur de l’Audi 80 GT, le 1,6 litre à injection Bosch K-Jetronic de 110 ch, la Golf, ne pesant que 846 kg, devient une petite sportive musclée. En 1982, Volkswagen présentera la GTI 1,8 litre dont la puissance pourtant limitée à 112 ch, améliorait considérablement les temps d'accélération à moyen régime. La version la plus aboutie de la Golf GTI série 1 est sans conteste la GTI 16S Oettinger, une version limitée à l’initiative de VAG France.


 

En 1976, débute le projet de la Golf cabriolet qui allait donner naissance en 1979 à la voiture de série développée par Karmann. Elle se caractérise par son arceau de sécurité bien visible et sa capote en toile. La production du cabriolet Golf I a duré 14 années (1979-1993) toujours avec un léger décalage avec la berline correspondante mais en bénéficiant toutefois des améliorations techniques. Les moteurs en 1979 sont le 1,5 litre de 70 ch et le 1,6 litre de 110 ch. Les cabriolets dotés du moteur injection de la berline GTI portent l'appellation GLI. Toutes les Golfs cabriolet ont été dessinées par le bureau d'étude "Karmann" à Osnabrück.


Prototype 1976 de la Golf Cabriolet - Photo : Volkswagen Nederland

 

Formidable succès populaire, la Volkswagen Golf est passée au statut de véritable voiture mondiale dès sa première génération, qui après 6 720 000 exemplaires diffusés, laisse place à la seconde génération en 1983. Pour la Golf II, Volkswagen mettra en œuvre une formule qui établira une ligne établie pour les modèles à suivre, à savoir, un dessin se transformant sans choquer son public.


1979 Golf Cabriolet