Volkswagen Combi (1950-1979)

 

Publié par Philippe Baron le 10 septembre 2012.

 

Symbole d’une jeunesse en quête de liberté et d’aventures, le VW Combi s’est imposé comme le véhicule préféré des routards des années soixante pour les emmener aux quatre coins du monde. Pour la première fois, un véhicule utilitaire était transformé pour le transport de personnes. D’une solidité proverbiale, le sympathique Combi est aujourd’hui une légende roulante et il est considéré comme l’ancêtre des camping-cars.



Brochure 1961

L’appellation Combi ou Kombi vient de l’abréviation de Kombinationenwagen, que l’on peut traduire par ‘multi-usage’. Le nom Combi est uniquement utilisé en France pour désigner la version la plus vendue du Type 2 (comme il est surnommé pour le différencier de la Coccinelle, qui est de type 1) mais en  Allemagne son surnom est Bulli, donné au sein de l’entreprise par les ouvriers allemands pour sa ressemblance avec un bouledogue  Sinon, le Combi est également connu par le nom de Transporter, premier monospace de l’histoire de l’automobile.

Les premières esquisses du Combi ont été dessinées par Ben Pon, un importateur néerlandais qui se trouvait en avril 1947 sur le terrain de l’usine Volkswagen à Wolfsburg. Un petit véhicule, construit par des ouvriers pour transporter des lourdes palettes, a attiré son attention. Inspiré par ce véhicule, il ébaucha rapidement le dessin d’un nouveau type de voiture en forme de caisse avec un volant à l’avant et un moteur à l’arrière. Il réussit à convaincre Heinrich Nordhoff, le leader de VW, et ses collaborateurs, pour réaliser un prototype qui verra le jour finalement en novembre 1949.

 

La production de série du Combi démarre le 8 mars 1950 avec 10 voitures par jour. Le Transporter utilise le moteur et les essieux de la coccinelle, mais renonce à son cadre tubulaire central. Au lieu de cela, il est doté d’une carrosserie autoporteuse, qui s’appuie sur un cadre principal. La charge utile s’élève à 750 kilos. Sous le capot, le Combi reprend le 4 cylindres à plat refroidi par air de 1 200 cm3 de la Coccinelle dont la puissance ne dépassait pas les 70 ch dans la version la plus puissante. Le bus VW transporte jusqu’à huit personnes, et en quelques gestes, les deux rangées de sièges arrière se démontent permettant ainsi le transport de charges. La polyvalence du Bulli plait à une Allemagne en pleine reconstruction, qui a besoin de véhicules pratiques, fiables, à un prix abordable avec une capacité suffisante pour faciliter les déplacements et le transport de biens liés à leurs activités artisanales, commerçantes ou de services.

1965 Volkswagen Type 2 21-Window Bus - Photos : Gooding & Company

 

Construit sur la plate-forme de la Coccinelle, il en reprend les phares ronds et le moteur en position arrière. La première version, appelée T1 ou «Split-window» (pour son pare-brise scindé en deux), qui est commercialisée jusqu’en 1968 se distingue grâce à au relief en V de la face avant, généralement bicolore, son pare-brise à ouverture papillon, sa double porte latérale que l’on ouvre comme une armoire et son aération latérale-arrière sous la ligne de ceinture. A l’intérieur, le Volkswagen Combi mise uniquement sur l’essentiel. Le tableau de bord est réduit au strict minimum alors que la colonne de direction passe entre les jambes. Mais son point fort c’est bien évidemment à l’arrière où il offre un généreux espace à aménager selon l’utilité recherchée.

 

En 1954, quatre ans après son lancement, le 100.000ème Volkswagen Transporter quitte les chaînes de Wolfsburg. Avec toutes ses versions, il est apparu qu'il était urgent de construire une nouvelle usine dédiée au Transporter pour assurer sa production quotidienne qui était maintenant de l’ordre de 80 véhicules. Le Professeur Heinrich Nordhoff posera personnellement la première pierre de cette usine située à Hanovre, le 1er mars 1955. En 1957, Volkswagen achète, en octobre, un autre terrain à Kassel pour la préparation des motorisations. La production de moteurs se poursuit dans l’usine d‘Hanovre. 

En 1962, le 1.000.000ème Transporter est fabriqué à Hanovre. En 1964, les exportations outre-mer, sans cesse croissantes, entraînent la construction de l’usine d‘Emden, qui dispose d’excellentes structures pour le transport maritime des véhicules. Au cours des années suivantes, l’usine Volkswagen, avec plus de 80 bateaux à son actif, possède la plus grande flotte privée au monde et Emden devient le premier port pour l’exportation automobile.

 

Premier mini van au sens pur du terme, il séduit son public grâce à son faible coût et à sa taille réduite. Il est aussi le véhicule cool adopté par les communautés hippies qui en ont fait un symbole de liberté et du ‘peace and love’. En 1967, après les 1.800.000 exemplaires du premier Transporter sortis des chaines de montage, VW profite de la popularité de son Combi pour lui donner un coup de jeune avec la Bay Window. Toujours sur la même plate-forme, le nouveau modèle bénéficie de plusieurs évolutions techniques et d’un profond restylage. Le grand V sur la calandre et le pare-brise papillon, qui ont fait les beaux jours de la 1ère génération, disparaissent. La lumière entre davantage dans l’espace intérieur. Une porte coulissante vient remplacer la double porte. 

 

Le changement le plus évident se trouve sous la carrosserie: l’essieu arrière est conçu comme une barre oblique à double cardan qui améliore la tenue de route du Bulli de manière spectaculaire. L’essieu avant bénéficie désormais d'une suspension améliorée, de freins à double circuit pour une sécurité de conduite digne d’une voiture de tourisme. Le confort s’est également amélioré: des sièges plus confortables, un meilleur système de ventilation et de nombreuses améliorations. Un moteur plus puissant développant 35 kW permet de rouler à 110 km/h. 

 

En 1968, le 2.000.000ème Transporter est fabriqué. Le Prof Dr Heinrich Nordhoff meurt le 12 avril 1968 à l’âge de 69 ans. L’essor et le succès de Volkswagen dans le monde sont liés à sa personne de manière indéfectible. Son successeur est le Dr. Kurt Lotz. En 1971, le combi reçoit un nouveau moteur à cylindres à plat 1,7 litre, cylindrée 1679 cm3, puissance 49 kW (49 kW) à 4800 tr/min. Le 3.000.000ème Transporter est fabriqué avec 60 % de sa production exportée. Le chiffre passera à 4.500.000 en 1977 deux ans avant la présentation du transporteur troisième génération mais qui aura perdu l’aura de ses années d’avant.*

 

 

A lire : Au banc d’essai de l’Auto-Journal, le 15 mars 1960 : Kombi VW

VW Combi Type 2 1967
VW Combi Type 2 1972
VW Combi Type 3 1979