TVR Vixen (1967-1973)

Publié par stubs-auto le 26 septembre 2012.

 

En 1962, Trevor Wilkinson revend la petite firme artisanale de Blackpool qui porte l’abréviation de son prénom TreVoR, crée par lui-même en 1953 à la société Layton Cars. Après de multiples changements de mains, TVR va retrouver enfin prospérité et stabilité dès 1966 sous l’égide d’Arthur et Martin Liley, déjà concessionnaires Lotus et TVR. Les nouveaux acquéreurs vont réussir à redresser les comptes et assainir l’entreprise.

 

Très tôt, la firme indépendante britannique renouvelle sa gamme et présente la remplaçante de la Grantura, la Vixen S1. Produite en 117 exemplaires de 1967 à 1968, elle obtient un bon succès commercial du fait de son prix rendu très compétitif, le modèle étant vendu en kit pour minorer le prix d’achat de 25 % et échapper ainsi à la « purchase tax ».

 

Avec sa carrosserie boulonnée sur le châssis, la Vixen affiche un poids plume d’environ 750 kg. La TVR Vixen est taillée pour la performance, due à son 4-cylindres en ligne en position longitudinale avant de 1 599 cm3 de 89 ou 95 chevaux qui équipait déjà la Ford Cortina Mk2. 

 

En 1968, la Vixen S2 apparaît avec une mécanique inchangée mais un plus long châssis et un bossage plus prononcé tout le long du centre du capot. La Vixen S3 (celle des photos) lui succède en 1970 avec deux prises d’air à l’avant du capot et le moteur de la Ford Capri 1600 GT, un 6-cylindres de 2498 cm3 d’une puissance de 110 chevaux lui permettant d’atteindre le 190 km/h. La dernière de la lignée, la Vixen S4 fera son apparition en 1972 sur le châssis de la nouvelle série M, M comme Martin Liley. Cette série ouvrira un nouveau chapitre à l’histoire de cette marque à la carrière tumultueuse.