Toyota : Gamme 1977

Toyota Corolla

 

Publié par Philippe Baron le 28 décembre 2014.

 

En 1970, Toyota est le 4e producteur mondial d'automobile derrière General Motors, Ford et Chrysler. En 1972, Toyota vend sa millionième voiture aux USA et ouvre l’année suivante un studio de design en Californie appelé Calty. En 1976, un million de Toyota ont déjà été vendues en Europe et, avec une production de 1 730 767 voitures particulières, la première marque japonaise se place maintenant la seconde du monde derrière la General Motors.

 

Toyota Republica / Toyota 1000

 

Au catalogue 1977, le modèle d’entrée de Toyota est la Republica, une petite berline bien connue au Japon, puisque produite depuis 1961. Sa dernière carrosserie date de 1972 et elle a fait son apparition en France à l’occasion du Salon de Paris 1975 sous le nom de Toyota 1000. Disponible en berline semi-fastback 2 portes de 3.69 m ou en break 2 portes, elle dispose d’un quatre-cylindres en ligne avec carburateur double corps, décliné en version 1000 avec 993 cm3 47 ch ou 1200 avec 1 166 cm3 64 ch. 1978 sera sa dernière année de production.

 

Toyota Starlet

 

Dérivée de la Republica dont elle partage le moteur 1200, la Toyota Starlet en est son exécution luxueuse depuis novembre 1973. Sa carrosserie est totalement différente. Elle est plus longue de 10 cm et propose plusieurs variantes : coupé 2 portes, berline 4 portes et break 3 portes. Revue en 1978, elle continuera sa carrière sous différentes évolutions jusqu’en 1999 pour être remplacée par la Yaris.

 

Toyota Corolla berline

 

Introduite en 1966, la Toyota Corolla est la voiture la plus populaire de la gamme. Best-seller de la marque japonaise, après plusieurs générations, elle dépassera en juillet 2013 les 40 millions d’unités produites. En 1974, la Corolla est la voiture la plus vendue dans le monde. Au mois d’août, est présentée la troisième génération qui prendra place jusqu’en juillet 1981. La Corolla III mesure 3.99 m et propose différentes variantes de carrosseries : berline 2 portes standard ou 4 portes Luxe, break 4 portes, et trois coupés bien distincts. Le Hardtop est directement extrapolé de la berline avec des emboutis semblables, contrairement au Coupé, totalement redessiné. Le Liftback est une variante du Coupé avec un arrière mixte.

 

 

Les motorisations 4-cylindres en ligne avec carburateur double corps de la Corolla sont au nombre de quatre. La 1200 dispose d’1 166 cm3 de 64 ch ou 73 ch pour la berline et le break, et 83 ch pour le coupé. La 1400 propose 1 407 vm3 et 82 ch, la 1600 une cylindrée de 1 588 cm3 et 85 ch et la 1600 GLS, le même moteur, mais avec une puissance de 90 ch.

 

Toyota Corolla Liftback
Toyota Sprinter Coupe 1600 GS

 

Présentée pendant l’été 1974, la Toyota Sprinter qui en est à sa troisième génération, incarne la série plus luxueuse dérivée de la Corolla, qu’elle épaulera jusqu’en 2001. Personnalisée par une calandre d’un dessin différent, elle se présente en berline de 4.07 m et en plusieurs variantes de coupé : le Hardtop, proche de la berline, le Coupé, avec son style personnel et le Liftback avec arrière semi-break. Les caractéristiques techniques sont les mêmes que pour la Corolla, mais elle bénéficie en plus d’un moteur 1 588 cm3 de 110 ch avec injection électronique. La quatrième génération sera dévoilée en 1979.

 

1977 Toyota Carina

 

Sortie au Japon en août 1977, la Toyota Carina deuxième génération est équipée du même moteur 1 588 cm³ que la Corolla mais également des nouveaux 1 770 cm³ de  98 ch et 1 968 cm³ de 88 ch. Disponible en berline et en coupé hardtop, la Carina est pour la première fois à l’export proposée en version break. L’avant du véhicule subira un changement majeur en août 1979 avec l'adoption d'une calandre à feux rectangulaires sauf pour le break qui conservera ses quatre phares ronds. Les modèles de la troisième génération seront présentés en 1981.

 

Toyota Celica ST Coupe

 

La deuxième génération de Toyota Celica est lancée à l'automne 1977. La production dure jusqu'en 1981. Partageant à nouveau sa plate-forme avec la Carina, cette propulsion affiche un gabarit revu à la hausse : 4,38 m de long, contre 4,17 m pour la première Celica de 1970. Elle est à nouveau proposée en coupé 2 portes ou 3 portes Liftback. De nombreuses motorisations sont disponibles selon les marchés, dont quatre sont retenues pour la France : 1,6 litre à simple arbre en 83 ch à boîte manuelle ou 73 ch à boîte automatique, 1600 GT de 104 ch et 2000 GT de 113 ch. 

 

Toyota Celica ST Liftback

 

La Toyota Corona est la plus ancienne gamme de Toyota, puisqu’elle est née en mai 1957 et a représenté la première voiture de grande série du constructeur japonais. Cette berline de conception classique en est à sa cinquième génération en août 1973. Elle est proposée en trois carrosseries : berline 4 portes, break 5 portes et coupé hardtop. La version deux volumes 5 portes n'a pas été reconduite sur cette génération. Elle reviendra sur la suivante en septembre 1978.

 

Toyota Corona

 

La gamme de moteurs est assez large : 1,6 litre 100 ch en boîte manuelle 3 ou 4 vitesses ou automatique 3 vitesses, 1,8 litre 105 ou 110 ch à boîte 4 ou 5 vitesses ou automatique et 2 litres de 130 ch (boîte manuelle 4 ou 5 vitesses ou automatique) ou même 145 ch sur une version GT à double arbre à cames en tête, alors uniquement livrable en boîte manuelle 5 vitesses. En France, seule la Corona berline 1.8 de 110 ch est importée. La Corona "5" est légèrement restylée début 1977. Les moteurs se déclinent alors en de nombreuses puissances selon les marchés. Le 1,6 litre existe ainsi en 85 ou 90 ch au Japon mais descend à 67 ou 75 ch pour l'Europe. Le 1.8 affiche désormais 95 ou 110 ch. Le 2 litres simple arbre offre, au Japon, 100 ou 110 ch en version carburateur, 130 ch en injection et 80 ch dans une version à 3 soupapes par cylindre. Ce même moteur développe, en 2 soupapes par cylindres, 86 ch pour l'Europe tandis que le marché Nord-Américain profite d'un 2,2 litres de 97 ch. Enfin, le 2 litres à double arbre à cames de la Corona GT a vu sa puissance ramenée de 145 à 130 ch.

 

Toyota Mark II / Cressida

 

La troisième génération de Toyota Corona Mark II débute en décembre 1976 sous le nom de Toyota Cressida pour l’export. Cette grande berline de 4.53 m est aussi disponible en break et en coupé. Les 4-cylindres 1800 et 2000 sont au rendez-vous, ainsi que les 6-cylindres de 1 988 cm3 pour la 6-2000 (110 ch) avec carburateur et la 6-2000 E (120 ch) avec injection électronique. Le 6-cylindres de 2 563 cm3 de la 6-2600 a une puissance de 135 ch. La gamme sera revue en 1980.

 

Toyota Chaser

 

La Toyota Chaser est la nouvelle série luxueuse dérivée de la Mark II. Elle est dévoilée en juin 1977. Déclinée en berline et coupé, elle possède les caractéristiques techniques de la Mark II sauf son moteur 2.6 litres. Le modèle sera reconduit en 1980 pour une seconde génération.

 

Toyota Crown

 

La Toyota Crown est la grande routière de Toyota. La cinquième génération est présentée en novembre 1974 et propose une large gamme de carrosseries : berline 4 portes et break 5 portes bien sûr, mais aussi coupé Hardtop et même berline Hardtop (c'est-à-dire à 4 portes mais sans montant central). À partir de 1978, Toyota fabriquera même en petite série un break allongé à 7 portes reposant sur un empattement étiré de 81 cm. Réservé au marché japonais, il est essentiellement destiné aux administrations, hôtels et aéroports. Au Japon, la carrosserie de la Crown reste sous les 4,70 m de long sur 1,70 m, cotes maximales dans le pays pour éviter des taxes plus lourdes. C'est la raison pour laquelle à l'exportation, la grande Toyota se permet, avec des boucliers différents, d'atteindre 4,74 m. Cette même catégorie limite également à 2 litres la cylindrée, ce qui explique pourquoi le 2,6 litres est réservé à l'exportation. La gamme de moteurs pour la France se compose des 6-cylindres en ligne de 1 988 cm3 110 ch avec carburateur et 125 ch avec injection électronique et 2 563 cm3 de 135 ch avec carburateur. En 1979, la nouvelle Crown de sixième génération ne sera pas importée en France.

 

Toyota Century

 

Longue de 4.98 m, la Toyota Century est la berline de prestige de la gamme. Présentée en novembre 1967, cette remplaçante de la Crown Eight ne sera restylée qu'en 1982 et restera inchangée jusqu'en 1997. Produite essentiellement pour le marché japonais et à raison d'environ 500 exemplaires par an, cette limousine est équipée d’un moteur V8 de 3 376 cm3 développant 170 ch et alimenté par un carburateur double corps.

 

Toyota Land Cruiser FJ 50

 

Pour terminer cette revue Toyota de 1977, le Toyota Land Cruiser, l’interprétation japonaise de la Jeep universelle, qui s’est taillé depuis 1951 une solide réputation dans le marché des véhicules tous-terrains. La Série 5 continue avec ses moteurs 6-cylindres, essence 3,9 litres, 123 ch et 6-cylindres, essence 4,2 litres, 135 ch, avant l’arrivée de la Série 6 en 1980.

 

Toyota Land Cruiser BJ 40