Toyota Celica (1970-1981)

1970 Toyota Celica 1600 GT

 

Publié par Philippe Baron le 2 octobre 2015.

 

Au début des années 70, après l'exclusive 2000 GT, Toyota tente une nouvelle incursion sur le marché des voitures de sport mais cette fois-ci avec une approche plus réaliste, la Celica étant dérivée des classiques berlines Corolla et Corona. La Nipponne doit son nom au mot latin ‘coelicus’ (ciel). Modèle à succès s’exportant dans le monde entier, la Celica, toujours animée par un moteur 4 cylindres, connaitra sept générations en 36 ans jusqu’à son arrêt le 21 avril 2006. 

 

1970 Toyota Celica 1600 GT

 

La première Celica est présentée au Salon de Tokyo en 1970 et introduite sur le marché japonais et aux Etats-Unis dès le début de l’année suivante. Ce coupé est dérivé des berlines Corolla et Corona et partage les mêmes chaînes de fabrication que la Carina. Ce modèle tricorps est présenté avec un bloc de 1 407 cm³ de 86 ch et un bloc de 1 588 cm3 de 105 ch. Les performances non ridicules pour l’époque sont de l’ordre de 12, 5 secondes pour le 0 à100 km/h et une vitesse de pointe de 195 km/h.

 

1970 Toyota Celica 1600 GT

 

Le design est inspiré de celui des pony-cars encore en vogue au début des années 70 dont la Ford Mustang et la Chevrolet Camaro. On retrouve une carrosserie sans montant central avec un hard-top, toit vinyle en option, un profil « bouteille de coca », quatre phares à l’avant, feux arrière en bandeau et dans la version GT un aileron arrière. L’habillage intérieur est très sportif avec un tableau de bord agrémenté de compteurs ronds et un volant trois branches.

 

1972 Toyota Celica ST Coupe
1973 Toyota Celica 1600 GT Coupe

 

En avril 1973, Toyota présente la version « Liftback » avec un hayon arrière de type Mustang fastback. La Toyota sportive devient polyvalente. Cette nouvelle carrosserie peut alors s'équiper du 2 litres (1 968 cm3) déjà installé sur la Celica 2 portes, mais avec un double arbre à cames permettant d'atteindre 145 ch. La vitesse de pointe est alors portée à 205 km/h. Fiable et bien construite, la Celica trouve un large public avec 1 200 000 exemplaires produits dont la moitié a pris la route de l’exportation. L’aventure continue dès 1977 avec la deuxième génération.

 

1976 Toyota Celica ST Liftback
1976 Toyota Celica GT Coupe
1976 Toyota Celica 2000 GT Liftback
1977 Toyota Celica GT Liftback

 

Rajeunie et avec un gabarit revu à la hausse, la deuxième génération de Celica est lancée à l'automne 1977. Partageant à nouveau sa plate-forme avec la berline Carina, elle reste un coupé avec deux types de carrosserie : le Coupé traditionnel à 3 volumes et la Liftback à 2 volumes.

 

1977 Toyota Celica ST Liftback

 

La nouvelle Celica, dessinée par l’américain David Stollery, est toujours une propulsion et affiche des dimensions à la hausse : 4,38 m de long, contre 4,17 m pour la première Celica de 1970. Le Coupé 2 portes peut être équipé de deux types de moteur, tous deux de 1 588 cm3 de cylindrée mais dont la distribution est assurée sur la version ST par des soupapes en tête, et sur la version GT par deux arbres à cames en tête. La puissance de ses deux moteurs diffère d’environ 20 ch : 85 ch pour la ST et 104 ch pour la GT. La transmission est assurée par une boîte 5 vitesses, mais un modèle automatique, est également disponible. La Liftback 3 portes reçoit le 1 588 cm3 à soupapes en tête de la ST et un 1 968 cm3 double arbre développant 118 ch DIN à 5 800 tr/mn.

 

1979 Toyota Celica GT Coupe

 

L’équipement est très complet avec, notamment, un tableau de bord bien agencé, un essuie-glace lave-glace de custode, des ceintures de sécurité aux places arrière, etc. Côté technique, la Nippone conserve la direction à recirculation de billes, le système de freinage mixte disques-tambours ainsi que le traditionnel essieu arrière rigide.

 

1980 Toyota Celica Supra TX22 Sport

 

La Celica continue à coexister avec la Carina, présentée au Japon en août 1977, qui se décline en berline trois volumes et en break doté d’une suspension arrière à ressorts à lame. Sortie au Japon en août 1977, la Carina A40 est équipée du même moteur 1588 cm³ (type 2T et 12T) que la génération précédente mais également des nouveaux 1 770 cm³ (type 3T et 13T) et 1 968 cm³ (type 18R et 21R). En Août 1979, la série A50 est lancée : l'avant du véhicule subit un changement majeur avec l'adoption d'une calandre à feux rectangulaires sauf pour le break qui conserve ses quatre phares ronds. La suspension arrière est désormais à bras semi-oscillants.

 

1977 Toyota Carina
1977 Toyota Carina Combi

 

En compétition, Thérier/Vial se taillent un beau palmarès avec la Celica 2000 GT poussée à 185 ch. Ils sont champions de France et devancent les Escort RS, Sunbeam-Chrysler, R5 Alpine d'usine. Fin 1979, la version usine pour rallyes européens groupe 4 RA40 donne 230 ch à 8 000 tours. La production de cette génération de Celica se termine fin 1981 avec au total environ 900 000 exemplaires produits.

 

1980 Toyota Celica GT Liftback
1980 Toyota Celica GT Limited Edition USGP