Tatra T 87 (1936-1950)

Crédit Photo : Lucas Sztukowsk from Poland

 

Publié par Philippe Baron le 3 février 2013.

 

En 1934, la firme tchèque Tatra présente la T 77, une automobile d’une extraordinaire modernité, qui émane d’une réflexion sur l’aérodynamisme en matière de carrosserie automobile. Cette voiture s’avère aussi atypique sous le capot avec son moteur refroidi par air, placé en porte-à-faux arrière, qui inspirera fortement un certain Ferdinand Porsche pour le projet KDF débouchant sur la Volkswagen Coccinelle. La T 77 continue son évolution et toutes ses améliorations conduisent à la naissance de la Tatra T 87 en 1936.

 



Crédit Photos : Bonhams
Longueur : 4.75 m – Largeur : 1.67 m – Hauteur : 1.50 m – Empattement : 2.85 m – Poids : 1 369 kg.

 

Comme la T 77, la T 87 reçoit une carrosserie aérodynamique dessinée par Hans Ledwinka et Erich Ubelacker, s’inspirant des études menées par l’ingénieur Paul Jaray, pionnier de la période du « Streamline Moderne ». On retrouve à l’arrière, la fameuse arête dorsale du modèle 77, entourée de larges prises d’air destinées au refroidissement de la mécanique.

 

 

Suite à l’occupation allemande lors de la crise des Sudètes en 1938, les usines Tatra situées en Moravie sont dirigées par les autorités du Reich. Fritz Todt, responsable du réseau autoroutier du Reich, possède une Tatra 87 et déclare qu’elle est «  la voiture de l’autoroute ». Pour cette raison, Tatra sera le seul constructeur de l’Europe occupée autorisé à poursuivre sa production, certes pour une courte période, de véhicules civils.

 

 

La Tatra T 87 reçoit l’architecture mécanique de la T 77, un V8 en aluminium ouvert à 90° doté d’un arbre à came en tête, de 2 970 cm3 délivrant 75 ch à 3 500 tr//min, logé à l’arrière. La boîte de vitesse est à 4 rapports. Le refroidissement est assuré par un énergique flux d’air forcé sur chaque banc de cylindres, provenant d’une turbine dont l’entraînement se fait à l’aide d’une courroie elle-même entraînée par le mouvement du vilebrequin. Avec sa vitesse maximale de 150 km/h, la Tatra est l’une des voitures les plus rapides de son époque et sa forme aérodynamique contribue à faire descendre la consommation à 12.5 litres aux 100 km. 

 

 

Après la guerre, la Tchécoslovaquie est placée sous tutelle communiste et les voitures Tatra  deviennent désormais réservées aux apparatchiks du régime. 3 056 T 87 ont été produites entre 1936 et 1950. Il faudra attendre 1956 pour assister au retour du V8 chez Tatra avec la 603.

 



1948 Tatra T87 - Photos : RM Auctions