Talbot Tagora (1981-1983)

 

Publié par Philippe Baron le 17 avril 2018.

Au milieu des années 1970, Chrysler, propriétaire de Simca, met en chantier à Poissy une alternative aux grandes routières allemandes, la Tagora. Mais en plein développement de son haut de gamme, Chrysler cède sa filiale française à Peugeot. Simca est aussitôt rebaptisée Talbot. Hélas, Peugeot, pour qui la 604 reste la priorité, mettra alors un sacré coup de frein à la carrière de la Tagora.

 

Présentée au Salon de Paris 1980 et commercialisée à compter de février 1981, la Tagora hérite initialement du quatre-cylindres Chysler de 2 156 cm³, développant 115 ch. Trois transmissions (manuelle à quatre et cinq rapports ou automatique en option) et deux versions sont proposées : GL et GLS. L’équipement de cette vaste et confortable berline se montre généreux : vitres électriques, fermeture centralisée, jantes en aluminium, direction assistée, air conditionné, en série ou en option. 

 

La version turbo-diesel (à moteur Peugeot 2 304 cm³ de 80 ch) débarque en mai 1981, suivie de la SX, en juillet. Celle-ci hérite du V6 PRV (Peugeot-Renault-Volvo) de 2 664 cm³, porté à 165 ch. Une valeur qui fait alors de cette berline la française la plus puissante, mais aussi une des moins sobres (13 l/100 km en moyenne, en pleine crise du pétrole!). Elle propose dans sa dotation en option, sellerie cuir et chaîne hi-fi et l’un des premiers ordinateurs de bord en série.

 

Faute de clients, pour cause de réseau dévoué à la Peugeot 604, la GL est abandonnée dès 1982, suivie du reste de la gamme en juin 1983 après une production de 20 133 Tagora dont 1 083 modèles SX.