Studebaker Hawk Series (1956-1964)

1957 Studebaker Silver Hawk - Photo : Auctions America

 

Publié par Philippe Baron le 4 juillet 2015.

 

Au milieu des années 1950, Studebaker, qui vient de fusionner avec un autre constructeur indépendant américain, Packard, engage au prix d’un contrat exorbitant le bureau new-yorkais de Raymond Loewy pour restyler sa gamme de coupés Starliner de 1953 dont les ventes commencent à s’essouffler. Les nouveaux modèles constitués du millésime 1956 prennent le nom de Hawk (faucon en anglais) dont le point commun est une massive calandre à maillage chromé.

 

Studebaker Hawk Series (1956) 1956 Studebaker Sky Hawk Coupe - Photos : RM Auctions

La génération Hawk de la firme installée à South Bend dans l’Indiana apparaît en 1956. Ces coupés sont déclinés en quatre modèles : Flight Hawk, Power Hawk, Sky Hawk et Golden Hawk. La Flight Hawk en entrée de gamme est basée sur la Starlight de 1953 possédant une carrosserie avec montants latéraux (seulement 560 Flight Hawk sans montants ont été construites dont seulement 8 vendues en 1956 aux USA). La Flight Hawk est le seul modèle empruntant le moteur Champion 6-cylindres de 3 040 cm3 développant 101 ch pour une vitesse de 140 km/h. Il est en fait l’évolution du 2 786 cm3 motorisant les Studebaker de 1939 à 1954, délivrant de 75 à 85 ch puis passant à 3 040 cm3 par augmentation de la course en gardant le même alésage en 1955. Il garde cette cylindrée de 1955 à 1958 avant de repasser à 2 786 cm3 et 90 ch avec une nouvelle culasse en 1959 (une Studebaker 6 cylindre de 1954 fait 16 CV fiscaux en France alors qu'elle passe à 17 CV de 1955 à 1957 pour revenir ensuite à 16 CV). La Flight Hawk sera produit à 4 946 exemplaires en 1956. Avec le même type de carrosserie, la Power Hawk est le premier V8 de la gamme, un V8 de 4.2 l d’une puissance de 170 ch. Il sera le modèle le plus vendu de la série avec 7 095 exemplaires produits en 1956.

 

Les versions supérieures Sky Hawk et Golden Hawk reprennent le type de carrosserie des Starliner sans montants latéraux. La Sky Hawk, qui sera vendue à 3 050 exemplaires, est dotée d’un V8 de 4.7 l de 210 ch ou 225 ch en option. Le sommet de la gamme est assuré par la Golden Hawk avec plus de chromes et la seule à adopter de grands ailerons à l’arrière. Ce luxueux coupé hardtop est doté du V8 275 ch emprunté à l’associé Packard, ce qui en fait un précurseur des muscle-cars. Il sera vendu à 4 071 exemplaires.

 

1956 Studebaker Sky Hawk - Photos : Bonhams

En 1957, la gamme est simplifiée avec plus que deux modèles : La Silver Hawk, disponible en six cylindres et V8, qui reprend la physionomie des Flight Hawk et Power Hawk (quelques rarissimes coupés Silver Hawk sans montants ont été vendus à l'exportation en 1957 et 1958), et la Golden Hawk. Modèle fort coûteux, la Golden Hawk est particulièrement affectée par la récession du marché, qui frappe les Etats-Unis à la fin des années cinquante. En 1959, seule subsistera la Silver Hawk, qui sera simplement rebaptisée Hawk en 1960 et 1961. Elle sera la dernière représentante des Hawk à ailerons avant l’apparition de la Gran Turismo profondément restylée. La génération Hawk se retire à la fin 1964, deux ans avant que ne disparaisse la marque de South Bend.

 

1957 Studebaker Golden Hawk - Photos : RM Auctions, Darin Schnabel
1957 Studebaker Golden Hawk - Photos : Teddy Pieper, RM Auctions

 

Production 1957 : Silver Hawk : 15 318 exemplaires - Golden Hawk : 4 356 exemplaires.

1957 Studebaker Golden Hawk - Photos : Auctions America
1957 Studebaker Golden Hawk

Amicale Studebaker

 

Président: Gérard Chapuis

Secrétaire: Bernard Vézin

Trésorier: Philippe Petibon

Cotisation annuelle 35 euros, 56 membres, 70 voitures, adresse : 97 route de Fayet 49630 MAZE 

 

E-mail : amicale-studebaker@sfr.fr



1959 Studebaker Silver Hawk Coupe
1963 Studebaker Gran Turismo Hawk - Photos : Owen Fitter, RM Auctions

 

Production 1958 : Silver Hawk : 7 350 exemplaires - Golden Hawk : 878 exemplaires. Production 1959 : Silver Hawk : 7 788 exemplaires. Production 1960 : Hawk : 4 507 exemplaires. Production 1961 : Hawk : 3 929 exemplaires. Production 1962 : Grand Turismo Hawk : 9 335 exemplaires. Production 1963 : Grand Turismo Hawk : 4 634 exemplaires. Production 1964 : Grand Turismo Hawk : 1 772 exemplaires. (Chiffres : Standard catalog of American Cars)

 

1964 Studebaker Gran Turismo Hawk R2 Supercharged - Photos : Mecum