Stout Scarab (1934-1939)

Crédit Photo : conceptcarz.com

 

Publié par Philippe Baron le 16 janvier 2014.

 

Les années 30 furent une période d’expérimentation dans le domaine de l’aérodynamisme et dans celui du rapport de la forme à la fonction dans le véhicule. La Stout Scarab témoigne de cette approche radicale du moyen de transport individuel. Son concepteur, William B. Stout, envisageait sa machine de voyage d’être son bureau sur roues. Considérée comme le premier minivan au monde, la Stout Scarab annonçait le monospace massivement diffusé 50 années plus tard.

 



Crédit Photo : mycarquest.com
William Stout, à gauche.

Digne représentante de l’Art Déco, la Stout Scarab fut construite par William B. Stout, à la fois ingénieur et inventeur, aviateur et journaliste automobile. Sa première aventure automobile concernait en 1913 un cycle car pour lequel il ne put trouver de financement. Il devint plus tard rédacteur en chef du magazine « Motor Age » et travailla pour la division aéronautique de Packard, où on lui attribua la conception de l’aile cantilever à haubanage interne.

 

Pour la Scarab, dessinée par John Tjaarda, designer aéronautique, Stout choisit un moteur V8 Ford de 85 ch latéral monté à l’arrière pour entraîner les roues arrière motrices, mais la Scarab avait quatre roues placées aux angles du véhicule pour dégager un espace maximal dans l’habitacle. Dépourvue de marchepieds, la Scarab fut l’un des premiers véhicules dotés d’une carrosserie totalement enveloppante. La Stout Scarab possédait des suspensions indépendantes par ressorts hélicoïdaux, un plancher d’habitacle plat et des sièges modulables et faciles à déposer comme on en trouve dans les monoplaces actuels. Le slogan « a car with a bar » était attribué à la voiture.

 

 

Construite entre 1934 et 1939 à seulement neuf exemplaires, et vendue au prix de 5 000 dollars, soit dix fois le prix d’une automobile américaine moyenne, la Scarab se révéla trop en avance sur son temps pour obtenir un début de succès commercial. Néanmoins, l’une d’elles est entrée dans l’histoire pendant la Seconde Guerre mondiale où elle servit de véhicule en Afrique du Nord au général Dwight Eisenhower futur 34e président des Etats-Unis. Celui qui était surnommé « Ike » en fera cadeau au General de Gaulle. Plus tard, cette voiture, arrivée on ne sait comment dans un cirque, servira de roulotte pour chimpanzés. Elle sera récupérée par le designer français Philippe Charbonneaux pour son musée automobile, puis trouvera en Larry Smith un nouveau propriétaire, ce dernier étant le president du Concours d’Elegance de Meadow Brook dans le Michigan.

 

Photo : Andrey Kukuruznik
Photo : Steve Brown