Singer Nine (1932-1949)

1934 Singer Nine Sports - Photos : Marc Vorgers

 

Publié par Philippe Baron le 9 mai 2015.

 

Fondée à Coventry en Angleterre, la firme Singer conçoit son premier modèle, le 12/14, en 1906. Mais, c’est fin 1926 que la marque britannique fait sensation avec la Junior et son moteur 4-cylindres à arbre à cames en tête qui va servir de point de départ aux Nine sportives des années trente et aux moteurs Singer jusqu’à 2 litres produits pendant vingt ans.

 

 

En 1928, Singer est le troisième plus grand constructeur automobile britannique après Austin et Morris. La Junior se maintient au niveau des ventes grâce à des évolutions bienvenues comme l’allumage à bobine, les glaces de sécurité, les roues fils, une boîte à 4 rapports et un choix de six carrosseries. En 1932, la Junior devient la Nine grâce à son moteur graissé sous pression et porté à 972 cm3 au lieu de 848 par augmentation de l’alésage de 56 à 60 mm et dont la puissance est donnée à 25 ch en série.

 

 

En 1934, la Nine est déclinée en version sport avec un nouveau châssis surbaissé à voie arrière élargie. Offrant quatre places, elle est équipée de freins à commande hydraulique. Sous le capot, le moteur 972 cm3 reçoit une tubulure d’admission à deux carburateurs Zenith et une culasse haute compression. La puissance est alors de 30 ch à 4 700 tr/mn et la vitesse maximale de 110 km/h. La Nine brille en rallye, en trial et particulièrement aux 24 Heures du Mans de 1935 avec un moteur poussé à 38 ch et une vitesse de pointe de 120 km/h à 5 500 tr/mn. Commercialisée dans cette version Le Mans, la Nine sera produite à 849 exemplaires.

 

 

Après la Seconde Guerre mondiale, la Nine ainsi que la Ten et la Twelve sont réintroduites mais avec peu de changements jusqu'en 1949. La Singer Sport aura alors été produite à environ 7 000 exemplaires au moment où la toute nouvelle SM1500 fait son apparition. Redessinée, elle devient la Hunter en 1954. En 1956, l'entreprise est en difficulté financière et les frères Rootes, qui commercialisent les Singer depuis les années postérieures à la Première Guerre mondiale, achètent la compagnie. La dernière voiture à porter le nom de Singer est une version haut de gamme appelée Chamois. Avec le rachat de Rootes par Chrysler dans les années 1970, le nom de Singer disparait du paysage automobile.

 

1933 Singer Nine Sports - Photos : Marc Vorgers

 

Capitalisant sur le succès de la Nine, Singer produisit en mai 1933 une version 1500 basée sur le modèle 14 HP existant, puis parallèlement aux Nine biplaces de compétition, une version 24 Heures du Mans entre en production. En janvier 1937, sortait le nouveau modèle 1.5 Litre Sports qui ne fut produit qu’à 12 exemplaires.

 

1934 Singer 1½-Litre Le Mans Sports - Photos : Bonhams
1937 Singer 1.5-Litre 'B37' Sports - Photos : Bonhams