Saab 96 (1960-1980)

1966 Saab 96 - Photo : AngelsCars

 

Publié par Philippe Baron le 22 avril 2013.

 

Dès le début des années soixante lors de sa commercialisation, la Saab 96 reçoit un beau succès en Scandinavie, mais aussi à l’étranger, grâce à de retentissantes victoires en rallyes et à sa fiabilité sans faille. Tout d’abord équipée du célèbre bicylindre deux temps, la Saab 96 se voit greffer un bloc Ford V4 en 1966. Cela redonne un second souffle à la petite suédoise qui continuera bravement sa carrière jusqu’à l’orée des années 80.

 

1962 Saab 96 - Photos : AngelsCars

 

Saab (Svenska Aeroplan Aktiebolaget) est née en 1937 de la volonté du gouvernement social-démocrate de l'époque de doter la Suède d'une industrie aéronautique capable, en cette période troublée, de défendre la neutralité du pays. L'activité démarre par des constructions sous licence, puis elle décolle avec la création du premier avion de conception suédoise, le B 17, suivi du B 18, qui apparaîtra sur le logo décorant les modèles de la marque automobile dans les années soixante. Le retour à la paix et les incertitudes qui pèsent sur l'avenir de l'aéronautique vont conduire les dirigeants de l'entreprise à chercher une diversification. Les automobiles Saab vont naître en 1947 de la nécessité de ce redéploiement industriel.

 

1960 Saab 96

 

La direction du projet de développement d'un véhicule économique, adapté au marché suédois, fut confiée à l'ingénieur Gunnar Ljungström, qui réunit une équipe d'une vingtaine d'ingénieurs et de techniciens de l'aéronautique. En moins de deux ans, ces passionnés réussirent à transformer leurs compétences du domaine de la construction aéronautique en une solide connaissance des automobiles, et à présenter un prototype.

 

Saab 96 - Photo du blog : letters from a life de Mary Bast

 

La direction du projet de développement d'un véhicule économique, adapté au marché suédois, fut confiée à l'ingénieur Gunnar Ljungström, qui réunit une équipe d'une vingtaine d'ingénieurs et de techniciens de l'aéronautique. En moins de deux ans, ces passionnés réussirent à transformer leurs compétences du domaine de la construction aéronautique en une solide connaissance des automobiles, et à présenter un prototype.

 

Saab 96 V4 - Photo : Gasoline

 

Ce coupé 2 portes toujours basé sur le châssis de la Saab 93 porte également la griffe de Sixten Sason. La 96 est tout d’abord commercialisée avec son deux-temps de 740 cm3 à trois cylindres, développant 28 kW. Dès 1963 la cylindrée du moteur est augmentée à 841 cm3 pour une puissance de 30 kW, avec toujours trois cylindres. En 1966, le coupé adopte le V4 Ford, un 4-cylindres de 1 498 cm3 à 8 soupapes, développant jusqu'à 48 kW, initialement développé pour la Ford Taunus 12M en 1962.

 

1962 Saab 96 - Photo : AngelsCars

 

La particularité de la 96 consiste en la présence d'un double circuit croisé de freinage, un circuit indépendant opérant sur les roues avant-gauche et arrière-droite, un autre opérant simultanément sur les roues avant-droite et arrière-gauche et d'une colonne de direction déformable en cas de choc frontal. Comme sur les premières Saab, la masse du véhicule est portée à 60 % sur le train avant, pour favoriser une tendance naturelle à compenser les dérapages.

 

Photo : Motorlegend

 

Saab équipe rapidement ses voitures de rallye de ce nouveau moteur préparé par le service compétition de Trollhättan. Les moteurs sont alésés à 1 600 cm3 puis à 1 825 cm3, alimentés par deux carburateurs double corps. Les versions les plus pointues se montraient capables de développer plus de 170 ch. La version Monte Carlo de la Saab 96 reste très prisée aujourd'hui par les collectionneurs, avec moins de 1 000 exemplaires construits. Toutes motorisations confondues, de 1960 à 1980, la Saab 96 a été produite à 547 241 exemplaires.

 

SAAB 96 Neo Scale Model 1/18 - Photos : Hans Arend de Wit
Une rare Saab 96 Cabriolet - Photo du site : http://dailyexhaust.com/
1967 Saab 96
1967 Saab 96
1969 Saab 96
1969 Saab 96