Rolls-Royce Twenty (1922-1929)

1925 Rolls-Royce 20HP Salamanca Coachwork by Kellner & Cie - Crédit Photos : Bonhams

 

Publié par Philippe Baron le 11 mars 2013.

 

En 1922, Rolls-Royce abandonne sa politique de modèle unique avec la plus petite ‘Twenty’, qui répond à la demande de clients désireux de conduire eux-mêmes leur véhicule et non plus leur chauffeur. La ‘Twenty’ conserve toutes les qualités traditionnelles de la firme et se révèle bien adaptée à un usage urbain, tout en ayant toutes les qualités pour se lancer quand nécessaire dans un voyage longue distance.



 

La Twenty ou 20 HP est reconnaissable à ses volets de radiateur disposés de manière horizontale et non verticale comme il était de tradition chez Rolls-Royce. Si le châssis est plus court, il n'en est pas moins lourd, et supporte le poids d'un nouveau moteur spécialement étudiée pour la nouvelle auto. C'est toujours un six cylindres, mais d'une cylindrée de 3 127cm3, qui contrairement au plus de 7 litres motorisant les gros modèles, était formé d'un bloc-cylindres unique, à soupapes en tête et culasse détachable. Ce moteur aura une carrière longue, puisqu'on le retrouvera jusque sous le capot des Rolls-Royce Silver Cloud et Bentley S1 à la fin des années 1950, réalésé à 4 887cm3. En 1922, la boîte est à 3 vitesses, avec changement de vitesse central, mais en 1925, la Twenty est équipée d'une boîte à 4 vitesses, d'un changement de vitesse à droite, ainsi que de freins à tambours sur l'essieu avant qui en était dépourvu jusqu'alors.

 

 

Seuls le châssis et la mécanique de la Twenty sont fabriqués par Rolls-Royce. Les carrosseries sont choisies par l'acheteur et fabriquées par quelques-uns des plus célèbres carrossiers du Royaume-Uni comme Park Ward, Thrupp & Maberly, Mulliner, Hopper, Kellner et Gurney Nutting.

 

 

2 940 exemplaires furent produits jusqu'en 1929. La Twenty est alors remplacée par la 20/25, qui reprend le concept en l'améliorant, avec notamment une version plus grosse (de 3 127 à 3 669 cm3) et plus puissante du six-cylindres Twenty à soupapes en tête et culasse cross-flow. Ces chevaux en plus apportèrent aux carrossiers une plus grande liberté dans leurs efforts pour satisfaire une clientèle réclamant toujours plus d'espace et de confort. 

 

 

En janvier 1926, la revue Autocar publia l'essai d'une Twenty. Les commentaires, élogieux, saluaient les améliorations apportées à la voiture qui était « bien plus qu'une simple réduction des grosses Rolls-Royce ayant fait la réputation de la marque ». Produite jusqu'en 1929, la voiture se vit par la suite dotée d'amortisseurs hydrauliques, à l'avant d'abord, puis à l'arrière, tandis que les volets de radiateur, horizontaux jusqu'alors, devinrent verticaux sur les derniers modèles.

 

1926 Rolls-Royce 20 HP Tourer by Barker - Photos : Bonhams
1923 Rolls-Royce 20 HP Two Seater by W.Watson & Co.
1926 Rolls-Royce 20 HP Tourer by Maythorn - Photos : Bonhams
1927 Rolls-Royce 20 HP Limousine by Thrupp & Maberly - Photos : Bonhams
1927 Rolls-Royce 20hp Three-quarter Fixed-Head Coupé Coachwork by Cockshoot - Photos : Bonhams
1927 Rolls-Royce HP 20 Salmon & Sons - Crédit Photo : Georg Schwalbach
1928 Rolls-Royce 20 HP Coupe Cabriolet by Barker - Photos : Bonhams