Renault Kangoo (1997-2007)

 

Publié par Philippe Baron le 6 mai 2015.

 

Utilitaire de conception mais véhicule de loisirs dans l’esprit, le Renault Kangoo révolutionne la catégorie des ludospaces dès sa sortie en octobre 1997. Il détrône les Berlingo et Partner de PSA des ventes européennes grâce à son unique troisième porte coulissante, accentuant l'aspect pratique de la voiture, tant en version civile qu'en utilitaire. PSA a alors incorporé une troisième porte à ses deux ludospaces, au moment où Renault équipait le Kangoo d'une quatrième porte.

 

 

Présenté comme une voiture familiale pratique, mettant en avant l'important volume de son habitacle et ses qualités dynamiques dans la bonne moyenne, le Kangoo est aussi une alternative aux monospaces compacts plus onéreux. Il est alors considéré comme la 4L de l'an 2000. Il se distingue de ses concurrents Peugeot Partner et Citroën Berlingo, sortis un an plus tôt, par sa troisième porte latérale coulissante. Sa version utilitaire qui s'appelle Kangoo Express est une voiture particulièrement appréciée par la Poste en France.

 

 

Dès 1998, une version tous chemins (2 roues motrices, surélevée de 5 cm) apparaît sous la dénomination « Pampa ». Dès le mois de mars 1999, toute la gamme Kangoo bénéficie, de série, du double airbag et de la direction assistée, sans que les tarifs aient augmenté. Fin 1999, le Kangoo possède maintenant une deuxième porte latérale coulissante. En 2002, La nouveauté est le Kangoo 4x4 qui se reconnaît extérieurement à sa garde au sol surélevée de 6 cm. Grâce à un coupleur hydraulique Nissan, il passe en quatre roues motrices sans intervention du conducteur. Il est le seul de sa catégorie à proposer une version de ce type.

 

2002 Renault Kangoo 4x4

 

A son lancement, les motorisations disponibles sont, en essence, un 1.2 de 60 ch et 1.4 de 75 ch, et en diesel, un 1,9 D de 55 ou 65 ch. En 2002, le diesel à rampe commune, le 1,5 dCi issu de la Clio, remplace le 1.9 D et propose deux puissances : 65 et 85 ch. Les moteurs essence sont au nombre de trois, une offre qui commence avec le 1.2 60 ch, suivi du 1.2 16V 75 ch, le plus puissant étant le 1,6 16V 95 ch.

 

 

Pour rester le premier ludospace vendu en France, devant son concurrent direct le Citroën Berlingo, le Kangoo adopte, au printemps 2003, une face avant plus joviale, améliore sa présentation intérieure, corrige son insonorisation et continue de proposer de nombreuses options pour personnaliser son Kangoo. Ainsi, il est possible de remplacer le hayon par deux portes vitrées asymétriques, plus pratiques pour charger le coffre.

 

 

Après dix ans de production et plus de 1,2 million d’exemplaires produits, dont l’essentiel à l’usine de Maubeuge, le Kangoo de première génération disparaît du catalogue Renault européen. Dès janvier 2008, le Kangoo 2 prend la relève. Il a tellement forci (+ 17 cm en longueur et + 13 cm en largeur) en reprenant la plate-forme du Scénic que Renault le décline en une version raccourcie de 34 cm. Baptisé Be Bop et dérivé du Kangoo Compact utilitaire, il se distingue par une carrosserie trois portes bicolore et quatre places seulement. A vocation plus familiale, la version longue (4,21 m) reste intéressante pour son rapport prix/volume, avec un habitacle spacieux et un coffre géant.

 

2007 Renault Kangoo Compact Concept
2008 Renault Kangoo
2008 Renault Kangoo Be Bop