Renault 6 (1968-1980)

Photos : Clément Nibeaudeau

 

Publié par Philippe Baron le 28 mai 2016.

 

Dès 1965, la Régie Renault dirigée par Pierre Dreyfus planche sur une voiture à mi-chemin entre la rustique et rurale Renault 4 et la routière Renault 16 aux ambitions bourgeoises. La nouvelle venue pourra aussi remplacer au passage la Dauphine vieillissante. Ce projet n°118 est dévoilé sous le nom de Renault 6 lors du Salon de l’Auto à Paris en octobre 1968.

 

Projet 118 à son stade initial

 

Pour sa présentation au Salon de l’Auto sur un plateau tournant, la Renault 6 inaugure une nouvelle teinte dite ‘Gold’. Extérieurement, la Renault 6 est plus une évolution de la Renault 4. Elle se présente sous la forme d'une berline-break à cinq portes.  Contrairement à la Renault 4 et ses flancs droits, la Renault 6 est dotée de flancs bombés pour plus d’'habitabilité. Son hayon n’est ni aussi incliné que celui de la Renault 16 ni aussi vertical que celui de la Renault 4.

 

 

Sur le plan mécanique, la Renault 6 reprend tous les éléments de la Renault 4 (suspension par barres de torsion et boîte de vitesses devant le moteur). Celui-ci est presque identique à celui de la 4L. Tout droit venu de celui de la Dauphine, ce 4-cylindres de 845 cm3 ne fournit que 34 chevaux. Les performances sont très modestes avec une vitesse maximale de 120 km/h. Il faut attendre 1970 pour un moteur 1 108 cm3 de 48 chevaux, celui de la Renault 8 Major, pour atteindre 132 km/h.  Peu de changements esthétiques interviendront lors de sa carrière sauf ses phares ronds qui deviendront carrés à partir du modèle 1974.

 

 

La R6 a plus séduit la clientèle par son côté pratique que par son esthétique. La 4 L, qu’elle était destinée à remplacer, fit de la résistance, et les ventes de la R 6 peinèrent à être en phase avec les objectifs du constructeur au losange. Il s'en ait vendu certes 1 744 411 exemplaires mais elle n'a jamais suscité l'admiration ni la convoitise en dépit de sa robustesse. Elle s'éclipsa en 1980, douze ans avant la 4 L. Citroën vécut à la même époque une situation similaire avec la Dyane face de la 2 CV.

 

Publicité 1971
1973 Renault 6 - Photo : PhAutomobile.fr