Rover SD1 (1976-1986)

 

Publié par Philippe Baron le 1 avril 2015.

 

Présentée au public britannique le 30 juin 1976, la Rover 3500 est issue d’une étude de Pininfarina datant de 1966, gardée dans les cartons de la British Motor Corporation devenue British Leyland et retravaillée par David Bache. Première déclinaison de la Série SD ‘Specialist Division’ initiée par BL pour ces modèles haut de gamme, la Rover 3500, dont la sortie européenne coïncide avec le Salon de Genève, reçoit en 1977 le titre honorifique de Voiture de l’Année.

 

 

Succédant à la Rover P6, la SD1 est en totale rupture avec le style Rover. Voiture cinq portes deux volumes traitée en berline de luxe avec hayon, elle affiche un bon aérodynamisme. Si son design moderne et d’allure sportif s'inspire à la fois de la Ferrari Daytona et de la Citroën CX, sa conception mécanique étudiée par l’ingénieur Spen King est cependant classique avec un essieu moteur rigide à l’arrière, alors que sa devancière, la P6, utilisait un essieu De Dion plus sophistiqué. La suspension avant est de type McPherson.

 

 

Conçue pour de longs trajets, la Rover 3500 est cossue, spacieuse, lumineuse avec de larges sièges accueillants. Astucieusement, le tableau de bord est en grande partie symétrique pour permettre de placer le volant à droite ou à gauche sans coûts supplémentaires. Selon les versions choisies, la SD1 offre des équipements considérés très luxueux  à l’époque comme les rétroviseurs, vitres, toit ouvrant et serrures à commande électrique, régulateur de vitesse, sièges en cuir, essuie-phares, ordinateur de bord ou stéréo à quatre haut-parleurs.

 

 

Sous le capot, le V8 d'origine Buick de 3 568 cm3 offre une puissance de 157 chevaux et 27 mkg de couple permettant une souplesse de conduite et une vitesse de pointe de 200 km/h tandis que le 0 à 100 km/h est effectué en 9 secondes. En 1977, sont lancées les versions 2300 et 2600, dotées de 6 cylindres en ligne dérivant de ceux des Triumph 2500. En 1981, la Rover SD1 reçoit quelques retouches de style et élargit son offre motorisation avec un diesel VM de 90 ch, puis d’un nouveau 2.0 essence de 105 ch en 1982 et surtout des fameuses versions haut de gamme Vitesse et Vanden Plas animées par le V8 à injection directe poussé à 190 ch et améliorant la vitesse de pointe à 218 km/h. 

 

Scan : Al Walter

 

La carrière de la SD1 s'arrête en 1986 après avoir été produite à 303 345 exemplaires. Malheureusement, les 20 CV fiscaux du V8 auront très sérieusement handicapé ses ventes en France. Quand la police anglaise a appris que la SD1 Vitesse allait être remplacée par la Rover 800, elle s’est empressée de constituer des stocks. Populaire, la SD1 était aussi une des voitures conduites par le héros John Steed (Patrick Macnee) dans la série TV « The New Avengers » (Chapeau Melon et Bottes de Cuir).

 

Photo : David Harris
Scan : Darren Walsh
Photo : highlandrob306
Photo : highlandrob306
Photo: The man who wants to be called Homer Simpson
Photos : Rafał Andrzejewski