Reliant, la saga des voitures 3 roues (1952-2001)

En 1952, Tom Williams, fondateur de la firme Reliant, décline son petit van utilitaire à trois roues en version « tourisme ». Ce curieux spécimen à la fiscalité allégée, que l’on peut conduire sans permis voiture, prend le nom de Regal. Il s’installe rapidement dans le décor britannique pour en devenir une figure emblématique indissociable des trente glorieuses du royaume d’Albion. (Article & Photos)

Reliant Scimitar GT/GTE (1964-1986)

Reliant, spécialiste britannique incontesté du véhicule à trois roues, se lance en 1961 à l’assaut du marché de la voiture de sport en association avec la marque israélienne Autocars. C'est un échec, mais une rencontre avec le carrossier Ogle va changer le futur de Reliant grâce à un nouveau modèle commercialisé sous un nom qui illustrera une longue lignée : Scimitar. (Article & Photos)

René Bonnet, de DB à Matra (1938-1968)

La Djet marque l’aboutissement de la collaboration entre deux français : Charles Deutsch et René Bonnet. L'un était la tête. L'autre était les jambes. Leur rencontre bouleversa le sport automobile français durant trente ans, et bien après, puisque des cendres de leur fantastique entreprise, naîtra la marque Matra et son auréole de gloire en Formule 1 et sport-prototypes. (Article & Photos)

Reyonnah (1950-1954)

Mieux que le scooter, un ingénieur français invente la voiture pliante, la Reyonnah. Cette « passe-partout » de Robert Hannoyer est la grande curiosité du Salon de Paris de 1950. Pas besoin de permis au volant de cette sacrée innovation dont les roues avant sont montées sur parallélogramme. Elles s’écartent pour rouler et se rapprochent à l’arrêt pour prendre moins de place. (Article & Photos)

Riley Elf // Wolseley Hornet (1961-1969)

Deux ans après le succès de la Mini, BMC décide de l’embourgeoiser. Plutôt que de confier cette version haut de gamme à ses constructeurs, Morris et Austin, la corporation britannique choisit d’utiliser deux de ses autres marques, Riley et Wolseley, pour véhiculer l’image de cette Mini dont la luxueuse finition est destinée principalement à la clientèle féminine. (Article & Photos)

Riley RM (1945-1957)

Dans les années 1930, la marque britannique Riley s'est bâtie une solide réputation de constructeur de voitures sportives. En 1945, Riley dévoile la RM, alliant une tenue de route de voiture de sport et le confort nécessaire à une routière. Elle est la première représentante d’une gamme de modèles se déclinant entre les lettres A et H en fonction des années, du moteur et de la carrosserie. (Article & Photos)

Rinspeed iChange (2009)

Concept déroutant, l'iChange est la première voiture au monde dont l'habitabilité peut être modulée en fonction du nombre de passagers. Conçue par la société suisse Rinspeed et présentée au Salon de Genève en 2009, l’iChange a la particularité de recevoir une carrosserie variable pour permettre d’accueillir, au choix, entre un et trois passagers, en rehaussant la partie arrière du pavillon pour libérer de l’espace supplémentaire. (Article & Photos)

Rinspeed sQuba (2008)

Le constructeur suisse Rinspeed, aussi préparateur de Porsche et fabricant de pièces pour l’automobile, est un grand spécialiste des coups de communication. Au Salon de Genève 2008, il présente le concept sQuba, premier sous-marin automobile. Ce roadster à moteur électrique sur route, capable de plonger dans l’eau jusqu’à dix mètres de profondeur, devient un sous-marin dont les deux hélices sont animées par cette même énergie. (Article & Photos)

Rockne (1932-1933)

En 1931, Albert Erskine, Président de Studebaker, annonce l’arrivée d’un nouveau modèle pour succéder à l’Erskine : la Rockne, en l’honneur de Knut Rockne, un célèbre footballeur de l’époque, également ami d’Erskine. Malheureusement, Knut Rockne décédera dans un accident d’avion au Kansas en février 1932 avant que la Rockne soit dévoilée. (Article & Photos)

Rondeau M482 Le Mans GTP (1982)

En 1980, pour la première fois dans l’histoire des 24 Heures du Mans, un pilote s’imposait au volant d’un prototype portant son nom. Cet exploit était réalisé par Jean Rondeau, un enfant du pays tellement fou de l’épreuve mancelle que pour accomplir son rêve de la gagner, il n’hésita pas à prendre son destin en main et à se lancer dans une fabuleuse histoire, bâtie de volonté, d’audace et de témérité. (Article & Photos)

Rover 75 (1999-2005)

En 1999, la Rover 75 renouait avec la tradition du haut de gamme typiquement britannique. Initié avant que BMW ne devienne propriétaire de Rover, le projet fut validé très rapidement et bénéficia de l'expertise BMW en termes de processus d'assemblage et de finition. La Rover 75 en véhiculait les gènes de qualité, de fiabilité et d’agrément de conduite, pour un prix nettement inférieur aux berlines de la marque allemande (Article & Photos)

Rover P4 (1949-1964)

Dès le salon de Londres 1949, la Rover P4 prend le relais de la P3 qui fut un an plus tôt la véritable nouveauté d'après-guerre lancée par la marque britannique. Sous la carrosserie classique, se cache un nouveau châssis à suspension avant indépendante et une nouvelle mécanique. Deux variantes cohabitent : la 60 dotée d’un 4-cylindres et la 75 motorisée par un 6-cylindres. (Article & Photos)

Rover P5B (1967-1973)

Présentée pour la saison 1967, la Rover P5B est la dernière de la lignée de la série P5 débutée en 1958. Esthétiquement, cette voiture haut de gamme diffère très peu des modèles précédents, aussi bien dans sa version berline qu’en coupé. La nouveauté se situe sous le capot avec l’adoption d’un moteur V8 d’origine Buick, d’où l’ajout d’un B à sa dénomination. (Article, Photos & Vidéo)

Rover P6 2000, 2200, 3500 (1963-1977)

Instauré pour la première fois en 1964, le Trophée Européen de la Voiture de l’Année est attribué à la Rover P6 2000. Ce prix, décerné par les journalistes de la presse spécialisée européenne, récompense les innovations techniques apportées par la britannique et pour la qualité de sa fabrication. Cette distinction est d’autant plus honorable que sa rivale principale n’est autre que la Mercedes 600, un impressionnant concentré de technologie. (Article & Photos)

Rover SD1 (1976-1986)

Présentée au public britannique le 30 juin 1976, la Rover 3500 est issue d’une étude de Pininfarina datant de 1966, gardée dans les cartons de la British Motor Corporation devenue British Leyland et retravaillée par David Bache. Première déclinaison de la Série SD ‘Specialist Division’ initiée par BL pour ces modèles haut de gamme, la Rover 3500 reçoit en 1977 le titre honorifique de Voiture de l’Année. (Article & Photos)