Peugeot 309 (1985-1993)

Photo : Alexandre Pascal

 

Publié par Philippe Baron le 2 mai 2013.

 

Suite aux contre-performances commerciales de sa filiale Talbot, Peugeot décide de son arrêt en 1984. Pourtant, existait à un stade déjà bien avancé le projet C28, développé par PSA, pour le remplacement de la Talbot Horizon. Finalement, celle qui aurait dû s’appeler Talbot Arizona portera la griffe du lion et le numéro 309. Ainsi la Peugeot 309 est lancée le 17 octobre 1985.

 

 

La Peugeot 309 se positionne entre la Peugeot 205 et  la Peugeot 305, d'où une entorse à la logique de numérotation des modèles de la gamme. Après la remarquable réussite esthétique de la 205, la carrosserie bicorps 4 portes et hayon ne soulève pas les foules bien qu’elle offre une habitabilité bien supérieure à la 205 grâce à ses 35 cm de plus en longueur. Le démarrage commercial est assez lent, mais la 309 a d’autres qualités et se fait peu à peu une place au soleil.

 

Longueur : 4,05 m - Largeur : 1.63 m - Hauteur : 1.38 m

 

La Peugeot 309 commence sa carrière en version 5 portes essence disponible avec 5 finitions GE/GL/GR/GT/SR et 4 moteurs, des petites cylindrées d'origine Talbot : 1 118 cm³ (55 ch) et 1 294 cm³ (65 ch)] au gros 1 905 cm³ (105 ch) de la GT en passant par le 1 580 cm³ (80 ch). Puis en juin 1986, apparaissent les versions diesel : GLD, GRD et SRD, avec moteur XUD9 1,9 l de 65 ch. En février 1987, Peugeot lance des versions 3 portes : XE 1.1, XL Profil 1.3, XR 1.6, XLD 1.9, XRD 1.9, et la fameuse GTI 130 ch avec moteur XU 1.9 l à injection (le même que sur la 205 1.9 GTI).

 

 

En juillet 1989, pour inaugurer en beauté le nouveau millésime, la Peugeot 209 bénéficie d’un léger face-lift conjugué avec une remotorisation en profondeur. Vers le haut, la gamme s’étoffe avec trois modèles équipés de moteurs empruntés à la Peugeot 405 : le 1 905 cm3 XU9 2 C développant 105 ch sur les 309 XS et SX, le même XU9 en version J4, à 16 soupapes, 160 ch, et le XUD 7T, Turbo Diesel qui développe 78 ch et assure à la 309 SRDT, disponible qu’en 5 portes, de très bonnes performances allant de pair avec un budget carburant réduit.

 

 

Par ailleurs, les deux modèles de bas de gamme troquent leurs moteurs d’origine Simca/Chrysler contre les TU, beaucoup plus modernes, qui équipent la Citroën AX et la Peugeot 205 : le 1 124 cm3, porté à 60 ch, pour les 309 XE et GE et le 1 360 cm3 de 70 ch, pour les XL Profil, GL Profil et GR. La puissance du 1 580 cm3 de la 309 Automatique, parue en mars 1987, passe de 80 à 90 ch, avec une boîte ZF à 4 rapports, dont le convertisseur hydraulique se verrouille mécaniquement à 100 % en 4e et à 60 % en 3e, pour supprimer le glissement qui fait consommer un peu plus de carburant. Notons que tous les autres modèles reçoivent de nouvelles boîtes manuelles à 5 rapports (4 pour les XE et GE), du type BE3 sur tous les modèles à moteur essence ou Diesel XU.

 

Photo : BadgerLad

 

Toujours pour ce millésime 1990, la gamme s'enrichit de l'ultra sportive aux qualités routières excellentes, la 309 GTI 16 de 160 ch (moteur XU 1.9 l 16 soupapes à injection) qui fait chauffer les chronos, des 309 SX/XS 1.9 105 ch (moteur ex-309 GT) et de la 309 SRD turbo 78 ch (moteur XUD 1,7 l turbo diesel). Début juillet 1991, les versions de base GE/XE disparaissent. Adjonction du petit becquet arrière sur GLD/XLD, d'inserts chromés de pare-chocs et d'enjoliveurs « 12 trous » sur les 309 GLD/XLD et GL/XL Profil. Le moteur des 309 GL/XL Profil et GR 1.4 passe de 70 ch à 75 ch. Condamnation centralisée des portes avec commande à distance en série sur versions SR et GTI. Cette dernière reçoit des lève-vitres avant électriques. En cours de millésime, l'option A.B.S. apparaît sur les 309 SRD turbo, SX/XS 1.9 et GTI.

 

Desaw / Le Pichon au Rallye national de Bretagne 2012 - Photo : Zantafio56

 

En juin 1992, les 309 GL/XL Profil et GLD/XLD cèdent la place aux versions Vital. Pour le millésime 1993, les 309 GRX remplacent les versions GR/XR, Automatique et SX/XS 1.6. Les moteurs essence sont équipés de l'injection et du catalyseur, en conséquence les 309 SX/XS 1.9 passent à 110 ch, tandis que les puissances des GTI et GTI 16 sont ramenées respectivement à 122 ch et 148 ch. Début juillet 1993, seules subsistent les 309 Vital Plus 1.1 et 1.7 D jusqu'à la fin de l'année malgré le lancement de la 306 succédant à la Peugeot 309 qui prend sa retraite après 1 635 132 exemplaires vendus.

 

Photos : Bloemendal Fotografie