Pierce Arrow: Silver Arrow V12 (1933)

 

Publié par Philippe Baron le 24 mars 2013.

 

Les Pierce-Arrow étaient des voitures exclusivement réservées aux plus grandes stars d'Hollywood, aux plus puissants tycoons des affaires, ainsi que la voiture préférée de bien des têtes couronnées, et cela dans le monde entier, là ou Bugatti n'avait pas réussi à s'imposer à cette époque.

 

 

En dépit de la crise économique américaine des années 30, lors de l'exposition du Siècle du Progrès à Chicago le 29 mai 1933, Pierce Arrow présente sa dernière création qui sera aussi le dernier modèle de la firme. La fabuleuse Silver Arrow V 12, est la plus surprenante des voitures exposées. Roy Faulkner, vice-président de Pierce Arrow avait confié le design à Phil Wright. Il conserve le concept original du brevet de 1913 de l’ingénieur Herbert Dawley sur les phares incorporés aux ailes avant encadrant la calandre légèrement inclinée. Il s'agit d'une voiture aérodynamique, la carrosserie est étudiée en soufflerie, les roues arrière sont carénées par des joues démontables. On note aussi l’absence de marchepied, et un petit décrochement du toit escamote les meurtrières qui font office de lunette arrière. La roue de secours est dissimulée dans un compartiment intégré aux ailes derrière les roues avant et ne vient pas rompre le profil pur de la ligne ponton. La Silver Arrow surprend autant par sa qualité que par son originalité, les lignes harmonieuses sont souples et fuyantes.

 

 

Cinq exemplaires de ces extraordinaires coupés aérodynamiques V12 furent construits et affichés à 10 000 dollars pièce. Ce fut l’une des deux voitures les plus chères sur le marché américain, juste en-dessous de la Duesenberg. L’année suivante, un coupé au style moins radical, toujours appelé Silver Arrow, fut construit à Buffalo et catalogué au tiers du prix de l’original.

 

 

La Silver Arrow est établie sur le châssis renforcé de la Straight Eight disponible en trois empattements : 3,53, 3,66 ou 3,73 m. Le moteur est un classique V12 à 80 ° de 6,5 L. ou au choix un 7L. Les traditionnelles soupapes latérales sont commandées par des poussoirs hydrauliques. Une version motorisée par un 7,6 L. développe 175 ch et la vitesse dépasse 185 Km/h. En 1933, le pilote Abbott Jenkins, au volant d'un modèle préparé, réalise sur la piste du Grand Lac Salé de Bonneville, une longue série de 14 records internationaux, parmi lesquels celui des 24 heures (197 km/h de moyenne). Malgré ses qualités exceptionnelles et sa bonne qualité de fabrication, la voiture n'a pas le succès escompté. Seulement 1 812 exemplaires sont livrés dont 137 en 7,6 L.

 

 

A l’époque, le catalogue Pierce-Arrow indiquait : « Le seul bruit parasite, que l’on perçoit à bord de la voiture lancée en pleine vitesse, est le tic-tac de la montre. » 

 

1934 Pierce-Arrow Silver Arrow
1934 Pierce-Arrow Silver Arrow Coupe