Panhard Dynamic (1936-1940)

1938 Panhard X77 Dynamic 140 berline

 

Publié par Philippe Baron le 28 juin 2013.

 

La Dynamic apparaît en 1936. Cette 6 cylindres arbore un style particulièrement original, tout en courbes et en souplesse, et dispose de six confortables places, trois à l'avant, trois à l'arrière, grâce à des banquettes de 1,55 m de large. Curieusement, le conducteur est installé à la place centrale avant. De l'avis de tous, le volant au milieu n'est pas une si bonne idée. Elle est bien sûr signée Louis Bionier, qui s'est surpassé en proposant un modèle digne des créations d'un grand carrossier. On retrouve le pare-brise panoramique, avec ses petites fenêtres latérales, mais le plus surprenant de cette Dynamic tient à sa structure autoporteuse monocoque.   

 

Depuis le rachat de l'ancienne usine Delaugère & Clayette à Orléans en 1925, Panhard dispose de sa propre unité de carrosseries. Ainsi les carrosseries de la gamme Dynamic sont "d'usine". Débarrassée du lourd et encombrant châssis échelle, la Dynamic est plus légère et plus rigide à la fois. Et surtout, malgré son indéniable originalité, elle est bien moins chère qu'une carrosserie sur mesure. Techniquement, elle a recours à des solutions modernes, notamment les freins hydrauliques à circuits séparés et une suspension très perfectionnée. 


 

La Dynamic marque un changement radical dans le catalogue de Panhard et Levassor. Elle est l'une des premières berlines de luxe, à recevoir une carrosserie autoportante, technique jusqu'alors réservée aux voitures de grande série. Elle bénéficie d'une étude aérodynamique très poussée. Elle est disponible avec un empattement de 2.60 m ou de 3.00 m pour des longueurs de 4.75 m ou 5.15 m.

 

 

Le moteur de la Dynamic est un 6- cylindres sans soupape à fourreaux coulissants (licence Knight) de  2 516 cm3 (75 x 108 mm) développant 75 ch à 3 800tr/mn. La transmission aux roues arrière se fait par l’intermédiaire d’une boîte mécanique 4 vitesses. La vitesse maximale est d’environ 130 km/h suivant la carrosserie choisie.

 

 

Quand éclate la guerre, la Dynamic est l'unique Panhard inscrite au catalogue. Comme tous les constructeurs, Panhard va connaître de sombres moments pendant le conflit. La production de la Dynamic va s'interrompre. Heureusement, les gazogènes, développés dès le début des années vingt, vont avoir de beaux jours devant eux avec les pénuries de carburants.  Quelques Dynamic ont été assemblées jusqu'en 1940, avec des restes de pièces restées dans les usines avant que les outillages ne soient détruits pendant les bombardements.   La production totale se résume à 2 581 exemplaires.

 

1937 Panhard Dynamique X76 - Photos : Bonhams

 

Après la Seconde Guerre mondiale, Panhard et Levassor deviendra un constructeur d'automobiles populaires. L'époque des voitures bourgeoises est révolue. Les Dyna X seront les premières représentantes de la nouvelle orientation de la marque.  

 

Production : 2 581 exemplaires (1936-39) - Modèle exposé au Musée de Tampa Bay en Floride.