Packard Serie 9 DeLuxe & Individual Custom Eight (1932)

1932 Packard Model 904 Individual Custom Eight Convertible Victoria - Crédit Photo : Gooding & Company

 

Publié par Philippe Baron le 26 janvier 2013.

 

Depuis 1923, toutes les Packard sont répertoriées en “Series” et non en années, ce qui donne pour 1932, la Serie 9. Malgré la Grande Dépression, Packard réussit à surmonter la crise économique en proposant un modèle attrayant, la Light 8, vendue à des prix abordables et compétitifs. Le constructeur indépendant ne sacrifie pas pour autant ses voitures haut de gamme. La DeLuxe 8 se positionne entre la Light 8 et la Packard 12-cylindres qui relance la marque dans la course folle aux multicylindres.

 



1932 Packard Ninth Series Deluxe Eight Sport Phaeton - Crédit Photo : Gooding & Company

 

Introduite le 17 juin 1931, le modèle DeLuxe 1932 évolue avec des lignes modernes et se caractérise par le dessin épaulé du nez de la calandre, une signature esthétique que l’on retrouve sur les portes des phares. Les nouveaux pare-chocs portent le nom coquet de « Harmonic Stabilizer », les feux de position sont placés sur les ailes et les doubles avertisseurs sonores en trompette se positionnent sous les phares.

 

1932 Packard 904 Individual Custom Dietrich Dual Cowl Sport Phaeton - Crédit Photo : RM Auctions

 

La Packard DeLuxe Eight Serie 9 se décline en deux types. Le type 903 possède un empattement de 3.61 m avec 10 types de carrosserie dont celles dessinées par Dietrich, les « Convertible Victoria » et « Convertible Sedan ». Le type 904 représente les 904 DeLuxe avec un empattement de 3.74 m, une seule carrosserie pour les « Sedan » et « Sedan Limousine », et les 904 Individual Custom (carrosseries spéciales) proposant 10 carrosseries « Custom Made by Packard » et 5 Dietrich : « Stationnery Coupe », « Convertible Coupe », « Sport Phaeton », « Convertible Sedan », « Convertible Victoria ».

 

1932 Packard DeLuxe Eight type 903 Sedan

 

Sous le capot, le 8-cylindres de 6.3 litres est porté à 135 ch et la vitesse de pointe est 141 km/h. Parmi les innovations techniques, le nouveau modèle dispose d’un réchauffeur de carburateur à air chaud, des freins à assistance par dépression, la roue libre. La boite classique à 4 vitesses est remplacée dans le courant de l’année par une boîte à 3 vitesses Syncromesh accouplée à un embrayage automatique par dépression.

 

 

La production Packard pour les modèles DeLuxe Eight 1932 est établie à 955 unités et 700 unités pour les Individual Custom. Les modèles Deluxe 1933 prennent le nom de Super Eight et suivent une évolution technique mais non esthétique. Celle-ci interviendra pour les modèles 1935 aux carrosseries résolument plus modernes.

 

1932 Packard Deluxe Eight Phaeton - Crédit Photo : RM Auctions