Buick LaCrosse (2000)

 

Publié par Philippe Baron le 3 décembre 2017

 

En 1900, David Buick, considéré comme l’un des esprits les plus créatifs de son époque, réalise sa première voiture expérimentale. Un siècle de luxe et de confort plus tard, la firme, qui porte toujours son nom, peut fièrement annoncer avoir construit plus de trente-cinq millions de voitures et présente le prototype Buick LaCrosse qui possède la faculté étonnante de se transformer rapidement d’une voiture de luxe en un véhicule de loisirs décapotable. 

 

 

Dans sa configuration de base, la LaCrosse se présente comme une berline des plus classiques, à la fois spacieuse, confortable et élégante. Le concept peut accueillir cinq passagers et, grâce à une commande vocale, le toit ouvrant se rétracte : alors un ensemble d’un seul tenant, comprenant la vitre arrière et la porte du coffre, coulisse vers l’avant, laissant apparaître l’espace de chargement d’un pick-up. Une autre commande vocale transforme le siège arrière en plancher pour rajouter un espace de chargement supplémentaire, capable d’accueillir des objets volumineux.

 

 

La carrosserie de cet utilitaire de grand luxe reprend certains éléments de style caractéristiques de Buick, comme la calandre à barres verticales, la forme de la moulure latérale ainsi que les fameux ‘hublots’ et les feux arrière couvrant toute la largeur de la voiture. Son capot à commande électrique s’ouvre latéralement pour donner accès à un V8 Premium de 4,2 l en aluminium affichant 265 ch. Cette mécanique performante est reliée à une transmission Hydra-Matic à quatre rapports. La direction est gérée par un système magnétique à effort variable commandé par ordinateur. Enfin, l’équipement de sécurité intègre un ABS Brembo sur les quatre roues de vingt et un pouces et des pneus Michelin Pax anti-crevaison.

 

 

Le nom de LaCrosse est repris dans la gamme Buick en 2004 avec une berline introduite pour le remplacement des jumelles Century/Regal, ainsi que l’Oldsmobile Intrigue, disparue en 2004, en raison de la suppression du plus vieux label américain. Cependant, au Canada, la voiture a été rebaptisée Allure, puisque le mot ‘cosse’ signifie en canadien-français ‘masturbation’. (LaCrosse, avec l’article ‘la’ soudé au substantif français, est le nom anglais de ce sport que les Canadiens français d’antan, puis les Américains, ont appris des Amérindiens. Ce sport a encore une certaine popularité dans les États du Nord-Est des États-Unis.)