Alfa Romeo 2000 Sportiva (1954)

 

Publié par stubs auto le 1 juillet 2012.

 

Lorsque l’ingénieur autrichien Rudolf Hruska rejoint l’équipe technique d’Alfa Romeo au début des années cinquante, il a à charge de réaliser un prototype de coupé à hautes performances, destiné à être produit en petite série et à courir en catégorie Sport de moins de deux litres dont le règlement a été fixé en 1953. Pour ce projet, il associe le carrossier Nuccio Bertone et son prestigieux designer et collaborateur Franco Scaglione. 
Ainsi née, la Sportiva. Avec sa carrosserie tout en rondeurs, elle préfigure le style du futur coupé Giulietta qui sortira peu de temps après. Pour sa motorisation, la Sportiva reprend le moteur de la Disco Volante à carrosserie Touring de 1952, elle-même évolution sportive du quatre cylindres de la 1900 légèrement réalésé pour parvenir tout près des deux litres de cylindrée, passant de 1 887 cm3 à 1 997 cm3. Le bloc en fonte est coiffé d’une culasse en alliage léger à deux arbres à cames en tête et chambres de combustion hémisphériques. Alimentée par deux carburateurs Weber double corps de 50, cette superbe mécanique développe 138 ch à 6500 tr/mn, autorisant une vitesse de 220 km/h.

 

Quatre prototypes seront fabriqués, deux coupés et deux spiders, tous à carrosserie en aluminium sur un châssis en treillis tubulaire en tôles d’acier. Mais la Sportiva ne passera pas le  stade du prototype. Alfa Romeo avait en effet d’autres priorités. La firme se remettait difficilement de la destruction de son usine après la guerre et la nouvelle berline 1900 était la première à sortir de chaînes de façon industrielle. La Giulietta Sprint venait d’entrer dans sa phase de production, et le constructeur italien ne possédait pas les structures nécessaires pour développer l’ensemble des modèles de la gamme d’autant plus que le Spider Giulietta, version cabriolet du coupé Giulietta Sprint, était déjà en préparation.

 

Les deux coupés Sportiva ont néanmoins survécu. L’exemplaire gris argent, qui était au Rétromobile de 2004, appartient au musée historique Alfa Romeo d’Arese quant au modèle rouge construit postérieurement, il a rejoint la collection d’un discret amateur suisse.