Abarth 1500 Biposto (1952)

Au Salon de Paris 1952 est présenté un prototype aux lignes sans précédentes, l’Abarth 1500 Biposto. Son design avant-gardiste revient à Franco Scaglione, qui signe ici le début d'une association heureuse avec le carrossier Nuccio Bertone. A l’origine de ce projet, le préparateur Carlo Abarth voulait montrer son savoir-faire et se faire reconnaître sur la scène de la mécanique sportive. (Article & Photos)

Alfa Romeo 2000 Sportiva (1954)

Lorsque l’ingénieur autrichien Rudolf Hruska rejoint l’équipe technique d’Alfa Romeo au début des années cinquante, il a à charge de réaliser un prototype de coupé à hautes performances, destiné à être produit en petite série et à courir en catégorie Sport de moins de deux litres dont le règlement a été fixé en 1953. Pour ce projet, il associe le carrossier Nuccio Bertone et son prestigieux designer et collaborateur Franco Scaglione. (Article & Photos)

Audi Prototype Jaray (1933)

Dans les années 1920, bien avant tout le monde, un certain hongrois du nom de Paul Jaray s’intéressa à l’aérodynamique automobile. Un de ses prototypes avait été conçu pour Audi au début des années 1930. Bien que rejeté à l’époque, la marque allemande se culpabilise maintenant de ne pas l’avoir produit et le réhabilite en l’intégrant dans son héritage. (Article & Photos)

Beechcraft Plainsman (1946-1948)

Lorsque cesse la Seconde Guerre mondiale, le constructeur d’avion Beech Aircraft Corporation qui voit le nombre des commandes du gouvernement américain baissé, envisage de se diversifier et d’investir dans le domaine automobile. En secret, il développe le prototype de la Plainsman d’une technologie très avancée. (Article & Photos)

Bergholt Streamline (1932)

Modèle unique construit entre 1927 et 1932, la Streamline est l’œuvre de Fred Bergholt de Minneapolis. Passionné d’aéronautique, l’Américain expérimente des carrosseries aérodynamiques pour l’automobile bien avant tout le monde dès les années 1920. Financé par sa prospère entreprise de produits cosmétiques, son projet est mu par un V8 Ford. (Article & Photos)

Bizzarrini Manta (1968)

Présentée au Salon de Turin en 1968, la Bizzarrini Manta est le premier concept-car réalisé par Giorgetto Giugiaro pour sa propre société de design : Italdesign. Avec sa carrosserie en aluminium, ce modèle futuriste à ligne en coin est basé sur le châssis d’une Bizzarrini P538 au V8 Chevrolet de 5 354 cm3 et 355 ch, qui courut aux 24 Heures du Mans deux ans plus tôt. (Article & Photos)

Blue Flame (1970)

L’événement s’est produit le 28 octobre 1970 sur le speedway de Bonneville Salt Flats dans l'Utah. Pour la première fois, un véhicule terrestre dépasse les 1000 km/h. Son nom : Blue Flame. Cet engin expérimental que pilotait Gary Gabelish était équipé d’un moteur-fusée. Alimenté par un mélange de peroxyde d’hydrogène et gaz naturel, le Blue Flame a pu atteindre les 1 014km/h. (Article & Vidéos)

Brooke 25/30 HP Swan Car (1910)

Robert Nicholl ‘Scotty’ Matthewson était un riche écossais qui ne voulait pas passer inaperçu dans les rues de Calcutta au début du siècle dernier. Pour se démarquer, il lui fallait une automobile excentrique mais aussi suffisamment opulente à la mesure des richesses exhibées par les maharajas. Le résultat de cette extravagance est un cygne posé sur quatre roues. (Article & Photos)

Buick Streamliner by Norman E. Timbs (1948)

En 1948, avec des courbes qui inspirent poésie et sensualité, la Buick Streamliner est imaginée et conçue par Norman E.Timbs. En 2002, la voiture est retrouvée dans un hangar en plein désert puis entièrement restaurée par David Crouze. En 2012, elle reçoit au Concours d’élégance d’Amelia Island le RM Auctions Trophy For the Best Open Car.(Article & Photos)

Buick Y-Job (1938)

Considérée comme le premier concept car de l’histoire automobile, la Buick Y-Job de 1938 indiquait la voie à suivre pour les années à venir. Ses caractéristiques équiperont des décennies plus tard les voitures de série les plus ordinaires. Cette dream-car est l’œuvre d’un génie qui avait un sens inouï de ce qu’il fallait faire, de deviner les goûts du public et d’inspirer à ses équipes le sens du rêve automobile : Harley Earl. (Article & Photos)

Chevrolet Corvette Rondine (1963)

Le concept italo-américain Rondine (prononcé Ron-di-née) repose sur un châssis de Chevrolet Corvette envoyé des Etats-Unis en 1962 par Bill Mitchell, le patron du design de GM, au carrossier italien Pininfarina. Le styliste Tom Tjaarda prit soin de façonner ce magnifique coupé en vue d’inspirer la nouvelle Corvette. Cette beauté turquoise fut présentée au Salon de Paris 1963. (Article & Photos)

Chrysler CCV (1996)

En 1997, Chrysler ambitionne de construire un petit véhicule pour les pays émergents en s’inspirant du projet TPV (très petite voiture) des années 30 qui donna naissance à notre bonne 2 CV Citroën. Bob Lutz, président de la firme, qui connaît le développement historique de la 2 CV, désigne pour ce projet, François Castaing, qui se procure une 2 CV de 1958. (Article & Photos)

Chrysler Chronos Concept (1998)

Au Salon Automobile de Detroit 1998, le groupe DaimlerChrysler présente le concept Chrysler Chronos, qui, selon celui qui a dirigé son développement, Jack Crain, responsable du Chrysler Design Studio, tire son inspiration des nombreuses créations de la période classique Virgil Exner des années 50 dont le concept Chrysler d'Elégance. (Article & Photos)

Chrysler Citadel (1999)

Le concept Chrysler Citadel de 1999 s’impose comme l'alliance unique d’un coupé sport britannique avec le muscle et la souplesse d'un véhicule de sport polyvalent américain. La ligne esthétique de la Citadel dessinée par Osamu Shikado sera plus tard reprise sur d’autres modèles de la marque. (Article & Photos)

Chrysler Newport Dual Phaeton Experimental (1941)

Au Salon de New York 1940, aux côtés de la révolutionnaire Thunderbolt, Chrysler présentait un autre concept, également très inspiré, la Newport, un nom qui sera par la suite indissociable de celui de Chrysler sur une très longue période. Contrairement à la futuriste Thunderbolt, la Newport se veut une interprétation moderne d’un style ancien, le néo-rétro avant l’heure. (Article & Photos)

Chrysler Saratoga Zippo Car (1947)

En 1947, à la recherche d’une voiture publicitaire pour la promotion de ses briquets, Zippo reporta son choix sur une Chrysler Saratoga. Pour 25 000 $ de l'époque, armée de deux cheminées jumelles à néon en équilibre sur sa délicate toiture, la voiture participa largement à la notoriété de la marque Zippo dans des défilés à travers les USA de la fin des années 1940 au début des années 1950. (Article & Photos)

Chrysler Thunderbolt (1940)

Après l'échec commercial de l’Airflow en 1934, Chrysler était revenu à des conceptions sages et classiques pour ces modèles de série. Cependant, lorsqu’Harley Earl de General Motors ouvre avec succès la voie des « dream-cars » en 1938 avec son concept Y-Job, KT Keller, nouveau patron de Chrysler, engage à son tour ses stylistes pour concevoir « la voiture du futur ». La Chrysler Thunderbolt est dévoilée à New York en 1940. (Article & Photos)

Crow Lockheed Lakester Roadster 1917 (2010)

Véhicule hors du commun, le Crow Lakester Custom Roadster est une étonnante réalisation hybride composée de pièces automobiles et de pièces issues de l’aviation, entièrement construite à la main à partir d’un réservoir d’essence en aluminium provenant d’un Lockheed Super Constellation des années 50 acheté sur internet en 2010. (Article & Photos)

Dodge Deora Concept (1965)

Concept-car dessiné par Harry Bradley et construit par les frères Mike et Larry Alexander, spécialistes de hot rods, la Dodge Deora a été réalisée à la demande de Chrysler sur la base d’une camionnette Dodge A100 de 1965. Ce concept de 1967 a la particularité de ne pas être équipée de portières latérales mais d’une portière pivotante à l'avant donnant accès à l'intérieur du véhicule. (Article & Photos)

Dolo (1947-1948)

L’existence de la marque Dolo n’aura duré que quelques mois. Pourtant ces prototypes, originaux et ultramodernes, présentés après-guerre recelaient de nombreuses nouveautés avec une carrosserie tout en duralinox soudé, un profilage exceptionnel et une bulle en plexiglas, un nouveau matériau développé chez Alsthom pour l’aéronautique. (Article & Photos)

Duesenberg Model D (1966)

En 1966, Fritz Duesenberg tente de faire revivre la marque légendaire Duesenberg, fondée par son père August et son oncle Frederick en 1917 mais qui ne s'est jamais remise de la Grande Dépression des années 30. Tout l’espoir réside maintenant dans cette Duesenberg de 1966, dessinée par Virgil Exner et destinée à concurrencer directement la Rolls Royce Silver Shadow et la Mercedes 600. (Article & Photos)

El Tiburon (The Shark) (1962-1965)

Au début des années 60, Henry Covington, un designer industriel de St Petersburg en Floride entreprit la construction d’une voiture basée sur les principes aérodynamiques étudiés par le Dr Augustus Raspet, un expert dans ce domaine. Cette auto insolite ressemblant à un requin portera le nom d’« El Tiburon », qui en espagnol signifie le requin mangeur d'hommes. (Article & Photos)

Ford Corrida Ghia (1976)

Présentée lors du Salon de Turin en novembre 1976, la Ford Ghia Corrida est le premier concept car basé sur la Ford Fiesta qui débutait sa carrière la même année. Il en adopte même sa mécanique. Ce concept signé Ghia, sous la coupe de Ford depuis 1973, évoque la voiture de sport du futur, celle d’un nouvel âge. (Article & Photos)

Ford Model 40 Special Roadster (1934)

Ford présente en 1934 ce que l’on peut considérer comme le premier hot rod de l’histoire. Le Ford Model 40 Special Speedster a été construit à la demande d’Edsel Ford, fils du fondateur de la marque Henry Ford, au chef designer E. T. Gregorie. Ce modèle unique est inspiré du mouvement Art déco du milieu des années 1920. (Article & Photos)

Ford-Cisitalia 808XF (1952 )

La Ford-Cisitalia 808XF aurait pu devenir la première voiture de sport du constructeur de Dearborn. Mais l’histoire en a voulu autrement et c’est la Thunderbird qui l’a été. En 1951, l’Italien Piero Dusio apprend que Henry Ford II souhaite ajouter une voiture de sport au catalogue de la marque qui porte son nom. À la même époque, une rumeur circule que Chevrolet aussi prépare le lancement d’une sportive. (Article & Photos)

Georges Irat Labourdette (1949)

La Labourdette, du nom de son carrossier, est un prototype créé par Georges Irat. Elle fut exposée au salon de Paris en 1949 mais ne fut jamais commercialisée. Elle était équipée d'un moteur 2 litres et la transmission se faisait par les roues arrière. Prévue pour une vitesse de 150 km/h, elle était pourvue de freins hydrauliques. (Article & Photos)

Ghia Gilda Streamline X Coupé (1955)

La Gilda apparaît comme une création décisive dans l’histoire Ghia, un tournant dans l’histoire stylistique de la carrosserie. Présentée sur le stand Ghia du salon de Turin 1955, elle est le reflet exemplaire d’une époque. Un dream car futuriste 'modelé par le vent' dont le nom Gilda vient du personnage interprété par Rita Hayworth dans le film éponyme de Charles Vidor de 1946. (Article & Photos)

GM Biscayne Concept (1955)

Chaque concept participant au show itinérant Motorama se voyait attribuer un thème. Celui de la Biscayne en 1955 était ‘l’exploration dans l’élégance’ selon la philosophie de GM. Ses lignes laissent déjà préfigurer les Chevrolet Corvette et Corvair. Son éloquent pare-brise est qualifié, encore mieux que panoramique, de stratosphérique. Sous le capot en fibre de verre, réside pour la première fois le V8 Chevy 265 ci. (Article & Photos)

GM LeSabre (1951)

Dans le sillage du succès de la Y-Job, Harley Earl et les stylistes de GM reçoivent encore plus de liberté pour leur second concept-car, la LeSabre. Inspirée du chasseur à réaction F86 Sabre, la LeSabre est un véritable laboratoire expérimental sur roues. Elle est présentée au Salon de Paris 1951 avec sur ses ailerons des petits drapeaux américains et français entrecroisés. (Article & Photos)

GM Ultralite (1992)

Présenté au Salon de Detroit de janvier 1992, le prototype Ultralite de General Motors a été construit pour démontrer les avantages de l'utilisation de matériaux récents pour la consommation de carburant en collaboration avec la firme Scaled Composite Inc. Ce concept 4-places est comme son nom l’indique 'ultra léger'. (Article & Photos)

Holden Efijy (2005)

La marque australienne Holden, sous le contrôle de General Motors,  présente en 2005, au Salon de Sydney, un fabuleux concept car néo-rétro dont le style général est une synthèse du design hot-rod des années cinquante. L’imposante et puissante Holden Efijy se veut un hommage au modèle légendaire de la marque, la Holden FJ de 1953. (Article & Photos)

Holden Hurricane (1969)

Au salon de Melbourne 1969, Holden, filiale australienne de General Motors, présente un coupé sportif nommé Hurricane, un concept remarquablement visionnaire qui marquera son époque en proposant des innovations technologiques étonnantes qui ne seront adoptées que bien plus tard sur nos véhicules contemporains. Par exemple, l’Hurricane disposait du système Pathfinder, que l’on peut considérer comme l’ancêtre du GPS.  (Article & Photos

ItalDesign BMW Nazca Concept (1991)

Au salon de Genève 1991, ItalDesign propose le prototype BMW Nazca que son créateur Fabrizio Giugiaro rêve de voir mis en production par le constructeur bavarois. Ce premier grand projet du jeune designer est en effet un appel à BMW pour la résurrection de sa supercar M1 dessinée en 1978 par son père, Giorgetto Giugiaro, et dont la succession se fait attendre depuis 1981. (Article & Photos)

Kanzler (1979)

En 1979, Ernest Kanzler présente un modèle néo-classique, atypique et totalement baroque. Châssis Lincoln, moteur Ford, la Kanzler utilise la carrosserie de l’Opel GT de 1968, étirée et réalisée en polyester. Facturée à plus de 60 000 dollars soit plus de 200 000 euros de nos jours, la Kanzler est plus chère qu’une Rolls-Royce ou une Ferrari de l’époque et douze fois plus chère que ....l’Opel GT.. (Article & Photos)

Lincoln Futura (1955)

En 1955, la Lincoln Futura remplit avec succès sa mission de concept-car.  Elle présente certains traits stylistiques que partageront les Lincoln Capri et Premiere. Après le Salon de Chicago, elle séduit les foules pendant 4 ans lors d’une tournée promotionnelle avant d’être conviée à Hollywood où par le plus curieux des hasards sa reconversion deviendra mythique à Gotham City. (Article & Photos)

Lincoln Indianapolis Boano Coupe (1955)

Présentée au Salon de Turin 1955, la Lincoln « Indianapolis » Boano Coupé exhibe une robe orange tonique réalisée par Felice Mario Boano et son fils Gian Paolo. Construite sur un châssis de Lincoln 55 fourni par Henry Ford II, le concept, pourtant inspiré d’un jet, prend le nom d’Indianapolis en hommage à la célèbre course des 500 Miles dans l’Etat de l’Indiana. (Article & Photos)

Marathon Corsaire (1953)

En avril 1953, une nouvelle marque française rachète en toute hâte les brevets d’une petite automobile allemande fabriquée par Hans Trippel, le futur inventeur de l’Amphicar du début des années soixante. Ce modèle baptisé SK 10 à la carrosserie profilée, équipé d’un moteur Zündapp de 600 cm3 placé à l’arrière et développant 18,5 ch ambitionne de rivaliser avec la Porsche 356.  (Article & Photos)

Mercury Monterey XM 800 (1954)

Parmi les plus délirants concept-cars des années 50, figure la Mercury Monterey XM 800, créée par la Ford Motor Company pour sa division Mercury. Elle fut présentée en premier lieu au Chicago Auto Show de 1954 avant d’entamer une tournée promotionnelle à travers le pays et fit même une apparition dans le film ‘Woman’s World’ (Les Femmes mènent le monde) en 1954. (Article & Photos)

Monkeemobile (1966)

La Beatlemania envahissant l’Amérique incite la chaîne ABC à produire une série dans l’esprit du film des Beatles 'A Hard Day’s Night'. Elle recrute quatre jeunes garçons pour former un groupe fictif : les Monkees. A la rentrée 1966, la série remporte un incroyable succès et les Monkees déchaînent les foules. De cette époque, restent les Monkeemobile, deux incroyables Pontiac GTO Convertible de 1966 transformées en Hot Rod par Dean Jeffries. (Article & Photos)

Phantom Corsair (1938)

En 1938, Rust Heinz, second fils du richissime H.J Heinz de l’empire du ketchup Heinz, veut créer sa propre voiture. Sorti de l'université de Yale, avec une spécialisation en architecture navale, Rust Heinz a conçu des bateaux à moteur profilés et révolutionnaires. Dès la fin des années trente, il est certain de détenir en lui la vision de la première supercar américaine. (Article & Photos)

Plymouth Belmont (1954)

Au Chicago Auto Show de 1954, la Chrysler Corporation présente un concept-car nommé Belmont pour sa division Plymouth. Sorti de l’imagination fertile de Virgil Exner, ce roadster exhibe une carrosserie entièrement composée en fibre de verre manufacturée par Briggs. A l’époque, certains avançaient que la Belmont deviendrait une rivale des Chevrolet Corvette et Ford Thunderbird. (Article & Photos)

Plymouth XNR (1960)

Dès le début des années 1950, Virgil Exner, chief designer du groupe Chrysler, collabore avec Ghia, le renommé carrossier turinois pour la réalisation d’extravagants concept cars. Un exemple, cette unique Plymouth XNR présentée en 1960. Ce biplace futuriste, que l’on pensait détruit, était en fait secrètement caché. Cinquante ans plus tard, il refait surface fraîchement restauré. (Article & Photos)

Pontiac Plexiglas Deluxe Six Ghost Car (1939)

En 1939, la Pontiac «Ghost Car», la Voiture Fantôme, fut la première de l’histoire des États-Unis à recevoir une carrosserie entièrement transparente, conçue par le designer Norman Bel Geddes. Elle a coûté environ 25 000 $ US à l’époque alors que la même année, aux États-Unis, les concessionnaires Pontiac  offraient la berline Deluxe Six à partir de 922 $ US! (Article & Photos) 

Templeton Saturn (Mercury Custom Bob Hope Special) (1952)

En 1948, Lloyd Templeton fait l’acquisition d’un châssis de Mercury complété de son moteur V8 préparé pour la compétition et de la transmission d’une Lincoln Zephyr. A moitié customisée par son ancien propriétaire, la voiture est acheminée chez un carrossier de Des Moines, où la voiture, selon les plans de Lloyd Templeton, sera transformée en une véritable voiture de rêve. (Article & Photos)

VW-Porsche 914/6 Murène (1969)

Fruit de la collaboration entre Jacques Cooper, l'homme qui a dessiné le premier TGV, et le bureau d'études d'Heuliez, le prototype du coupé Murène est exposé au Salon de Paris 1970 dans une livrée bicolore bronze métallisé et beige, mais qui n'aura pas de suite commerciale. Il modifie radicalement la ligne de la VW-Porsche 914/6, dont il utilise le châssis caissonné et la mécanique. (Article & Photos)