Opel Rekord D – Commodore B (1972-1977)

 

Publié par Philippe Baron le 16 mai 2016.

 

En janvier 1972, Opel présente ses nouvelles Rekord. Le style général est dynamique avec une ceinture de caisse abaissée et de larges surfaces vitrées éliminant pratiquement les angles morts. Ce style aéré et décidé est encore plus affirmé sur l’élégant coupé. Outre la berline et le coupé sportif, la Rekord est disponible en break trois ou cinq portes ou encore une fourgonnette trois portes, sans oublier la Commodore, la version sportive et luxueuse de la Rekord.

 

Scan : darshan67

 

Par rapport à la génération précédente, les nouvelles Rekord ont gagné 2 cm en longueur ce qui représente une longueur hors tout de 4.57 m. La gamme de motorisations comprend des moteurs de cylindrées 1,7 et 1,9 litre repris du modèle précédent, offrant 66, 83 ou 97 ch. En 1973 arrivait un moteur Diesel. Le Rekord 2100 D devenait la première voiture Opel équipée d’un moteur Diesel : un quatre cylindres de 2,1 litres et 60 ch.


Photos : Autobild

 

La génération D de la Rekord utilisera pour la vente le nom de Rekord II pour éviter la confusion avec le D pouvant indiquer Diesel.

Photos : Autobild

 

Au printemps 1972 était ensuite lancée la Commodore, version sportive et luxueuse de la Rekord. Cette deuxième génération était uniquement proposée en berline et en coupé avec des moteurs à six cylindres. Le modèle 2,5 litres de base délivrait 115 ch, tandis que la variante GS atteignait 130 ch. En septembre 1972 arrivait la version la plus affûtée : la Commodore GS/E, équipée d’un moteur à injection de 2,8 litres développant 160 ch. Equipée du moteur de la Diplomat et de l’Admiral, la GS/E comblait l’écart entre la berline de gamme moyenne et le haut de gamme. Les Rekord D et Commodore B seront vendues jusqu’en 1977 à raison de 1 128 000 million d’unités.


1974 Opel Commodore GS
Scans : Martin van Duijn
1972 Opel Commodore GS/E Coupe
Opel Commodore GSE - Photo : Motoraver