Neckar St Trop (1963-1965)

 

Publié par Philippe Baron le 9 janvier 2012.

 

Depuis 1922, le constructeur allemand de motocyclettes NSU possédait les licences nécessaires pour produire des modèles Fiat qui étaient badgés Fiat-NSU. Cela permettait au géant italien de contourner les contraintes douanières. L’usine de fabrication était installée à Heilbronn sur les bords de la rivière Neckar qui coule entre la Forêt-Noire et le Jura souabe. Mais en 1928, NSU connaît d’énormes difficultés financières. Un accord est alors établi entre les deux firmes. Fiat reprend le département automobile qui portera le nom de Fiat-NSU tandis que de son côté NSU conserve l’autonomie de son département florissant de motocyclettes.

 

 

Après la deuxième guerre la société allemande Fiat (Deutsche Fiat AG) se lança dans la vente sur le marché allemand d’authentiques voitures Fiat importées, tandis que les ateliers d'Heilbronn assemblaient différents modèles, non seulement pour l’Allemagne, mais aussi des versions spéciales pour l’exportation, qui ne faisaient pas officiellement partie du programme Fiat. Il s’agissait de la N.S.U - Fiat Weinsberg 500 Limousette deux places et Coupé, la N.S.U - Fiat Jagst 770 Riviera, Spyder et Coupé Riviera équipées d’une carrosserie de Vignale, et la conduite intérieure Neckar 850 Adria. La Bianchina 500, la Bianchina Panoramica et l'Autobianchi Primula se trouvaient parmi les voitures de la famille Fiat vendues par la N.S.U. Fiat sur le marché allemand.

 

 

En 1959, lorsque NSU décida de reprendre son indépendance pour produire ses propres voitures dans son usine de Neckarsulm, il y eut une controverse à propos du nom N.S.U. donné aux voitures. Ce qui aboutit à un changement de nom : N.S.U - Fiat devint Neckar. La plupart des modèles Neckar, comme les 2500 TS, Adria, Europa et Jagst, ressemblaient à quelques détails près aux Fiat de série. Cependant, certains modèles sortaient du lot comme la St Trop, proposée en version coupé ou cabriolet, et dont le dessin avait été confié au talentueux Giovanni Michelotti, le styliste officiel des Triumph et BMW à la fin des années cinquante.

 

 

Présentée au salon de Turin en 1963, la Neckar St Trop porte la désignation 1200 S en Italie. Ce séduisant cabriolet n’aura qu’une courte existence, puisqu’au salon 1966, il ne figurera plus dans la gamme Neckar. Sa production continuera cependant en Italie mais sous l’étiquette OSI, modèle non importé en France.

 

 

La Neckar St Trop est dotée d’un moteur quatre cylindres en ligne refroidi par eau et à distribution culbutée. Ce moteur est le descendant du 1200 Fiat, né avant-guerre, et qui fut produit en France par Simca pour la Simca 8. D’une cylindrée de 1 221 cm3, la puissance est de 58 CV à 5 300 t/mn. Pour ses dimensions : Longueur : 3,80 m, Largeur : 1,53 m, Hauteur : 1,25 m. La vitesse maximale était donnée à environ 145 km/h.

 

 

Fondée en 1926 par Giorgio Ambrosini, Siata se spécialisa dans le gonflage des moteurs Fiat. Dans les années cinquante, elle commercialisa sous sa marque des modèles sportifs dérivés des Fiat 500 C, 1400, 8V et 600. De 1963 à 1966, la berline et le coupé 1500 TS furent vendus en France sous la marque Neckar.

 

1965 Neckar Siata 1500 TS Coupé - Photos : Retrolegends.nl