MG YT (1948-1950)

1948 MG YT - Photos : Goodman Reed Motorcars

 

Publié par Philippe Baron le 4 juin 2013.

 

En 1947, MG complète sa gamme qui n’était plus constituée que de la Midget TC, en présentant en mai la berline “Type Y” 1 litre ¼. Elle dérive étroitement d’une étude réalisée au début de la guerre, baptisée MG Ten, adaptée elle-même de la Morris Ten.

 

 

Ce « Type Y » bénéficie d’une innovation majeure, pour la première fois sur une MG de série : la suspension à roues indépendantes à l’avant. Cette technique moderne, qui procure un meilleur confort et une meilleure tenue de route, sera ensuite adoptée par tous les modèles de la marque et restera pratiquement inchangée jusqu’à la dernière MG B en 1980. Le moteur de la Type Y est le XPAG déjà utilisé sur la Midget TC, mais pourvu d’un seul carburateur, lui donnant une puissance inférieure, de seulement 46 ch contre 54,5 ch. A noter par ailleurs que le train avant du modèle a été conçu par un jeune ingénieur très prometteur, Alec Issigonis, futur père de la Mini.

 

 

A l’occasion du Salon de l’automobile de Londres, désormais au centre d’exposition Earl’s Court, MG présente le 27 octobre 1948 une version découvrable à deux portes et quatre places de son « Type Y », baptisée YT (T pour Tourer). Le modèle est équipé du moteur de la TC à deux carburateurs simple corps, le 4-cylindres en ligne à soupapes en tête de 54 ch à 5 200 tr/mn avec un couple de 9.4 mkg. La transmission est assurée par une boîte à 4 vitesses et le système de freinage est à tambours à l’avant comme à l’arrière. Le véhicule pèse 991 kg, mesure 4.09 m en longueur. Sa largeur est de 1.49 m et l’empattement de 2.51 m. Le 0 à 100 km/h est atteint en 28.6 secondes et la vitesse maximale est de 122 km/h.

 

 

La MG YT sera principalement destinée à l’exportation et très peu commercialisée en Grande-Bretagne. Après 877 exemplaires, sa production s’arrête en 1950 suite à une décision de MG, qui comme d’autres constructeurs, était déçu de la faible demande de ce type d’ ‘open-tourer’ dérivé d’une berline.