MG MG F / MG TF (1995-2011)

MG MG F

 

Publié par Philippe Baron le 1 février 2013.

 

L’emblématique MGB connut une carrière extrêmement longue entre 1962 et 1980. A partir de cette date, les restructurations successives au sein de l’usine de Longbridge, près de Birmingham, font que MG ne produit plus que des versions rebadgées d’Austin Rover. En 1986, MG tente de relancer son modèle phare MGB avec une version limitée, la MG RV8. Mais le vrai retour de MG sur le créneau du roadster anglais s’effectue avec la MGF de conception moderne à l’automne 1995.



 

Le petit roadster britannique ne cache pas ses origines. Il se veut l’héritier d’une lignée de découvrables à prix abordables qui connut son apogée dans les années 60. Avec sa double sortie d’échappement et sa calandre agressive, la MGF suggère une conduite sportive. Avec sa capote qui s’escamote manuellement avec facilité, elle prouve qu’elle a été conçue avant tout pour la balade en plein air.

 

 

La MG F, produite par le groupe Rover alors sous le contrôle de BMW, dispose d’un moteur Rover K-series 16 soupapes, un 4-cylindres en ligne tout alu placé transversalement en position centrale arrière, de 1 796 cm3, délivrant 120 ch à 5 500 tr/min dans sa version de base. Ce moteur évolue avec le système d’admission variable, VVC, pour obtenir 145 ch.

 



MG MGF Trophy

 

La version ultime sera celle de la série limitée Trophy avec une puissance de 160 ch DIN, un couple de 17.8 mkg et une vitesse maximale de 225 km/h, le 0 à 100 km/h s’effectuant en 7 secondes. Le roadster reçoit un excellent succès surtout dans son pays avec 77 269 exemplaires vendus jusqu’en 2002, l’année du modèle évolutif la MG TF. En contretemps en 2000, BMW avait revendu le groupe Rover au consortium Phoenix.

 

 

Dérivée de la MGF, la MG TF est commercialisée en avril 2002. Elle reprend le titre TF en référence aux appellations des modèles de la marque à partir des années 30. Le designer Peter Stevens s’est appliqué à un restylage au niveau des phares avant, des pare-chocs, des feux arrière et une nouvelle forme pour les prises d’air latérales. L’évolution du roadster change plus profondément qu’il n’y parait. Les suspensions Hydragas (sphères à gaz) laissent place à des ressorts hélicoïdaux plus conventionnels et le train arrière devient multibras. Le couvercle du coffre intègre désormais un becquet. Un nouveau moteur apparaît en entrée de gamme, un 1.6 l de 116 ch. Les motorisations de la MGF sont reconduites, y compris celle de la Trophy de 160 ch. La MG TF est la première voiture de sa catégorie à recevoir les 4 étoiles dans le crash test d’Euroncap et la voiture la plus vendue de sa catégorie au Royaume-Uni.

 

MG TF LE500 - Longueur : 3.94 m – Largeur : 1.63 m - Hauteur : 1.26 m – Empattement : 2.37 m

 

La production est stoppée en avril 2005 après 39 249 exemplaires lorsque MG Rover dépose le bilan. Rover est repris par la SAIC, Shanghai Automotive Industry Corporation, tandis que MG trouve un autre sauveur chinois, la Nanjing Automobile Corporation. La production de la MG TF reprend en mars 2007 à l’usine de Nanjing avec la collaboration des spécialistes de l’usine anglaise de Longbridge. Cette dernière essaie de relancer sa production avec des versions limitées  mais, faute de demande, la fabrication de la MG TF cesse définitivement en mars 2011 avec seulement 906 TF produites.

 

MG TF 160, 2003
MG TF