MG Magna F & L (1931-1933)

En 1913, William Morris se lance avec succès dans la construction automobile en créant la Morris Motor Company. Cela lui permet de mettre sur pied un réseau de garages, les Morris Garages. Très inspiré, le jeune Cecil Kimber, qui dirige le garage d’Oxford depuis le début des années 20, s’amuse à modifier des Morris pour les rendre plus sportives. Et cela plait ! (Article & Photos)

MG Magnette (1953-1959)

La MG Magnette, présentée au salon de Londres 1953, reprend le nom de la Magnette K3, la plus fameuse des MG de compétition d'avant la seconde guerre mondiale. Gerald Palmer est l’auteur de ses lignes. Bien que la clientèle MG soit plus portée vers les roadsters, la Magnette trouve facilement son public auprès des nouveaux pères de famille qui veulent garder les performances et le style de la marque. (Article & Photos)

MG MGA (1955 - 1961)

Voiture de sport par excellence de la seconde moitié des années 50, la MGA s’offre un nouveau moteur en mai 1959. Plus puissant et plus souple, ce bloc de 1600 cm3 permet au roadster britannique d’améliorer ses performances. MG profite de cette évolution technique pour soigner également son habitacle avec plus de confort et d’équipement. L'histoire à succès continue avec plus de 31 000 exemplaires vendus en seulement deux ans. (Article & Photos)

MG MGA Coupe (1956-1962)

Née roadster en juin 1955, la MGA arbore des lignes élégantes, fluides et modernes. Lancée à un prix abordable, cette MG est très vite adoptée par une clientèle américaine qui, à elle-seule, absorbera les 80 % de la production. Dès septembre 1956, le succès des ventes de hardtop par des accessoiristes indépendants, incite MG à produire une version coupé du roadster. (Article & Photos)

MG MGB (1962-1980)

Présentée en septembre 1962 au Salon d'Earls Court, la MGB assure la succession de la MGA. L’objectif de MG est de conserver la clientèle traditionnelle du roadster mais aussi de viser une nouvelle cible d'amateurs exigeant un confort moins spartiate et plus de sécurité. La MGB sera produite pendant 18 ans et apparaît comme le cabriolet de collection le plus diffusé de l’histoire.  (Article & Photos)

MG MG F / MG TF (1995-2011)

L’emblématique MGB connut une carrière extrêmement longue entre 1962 et 1980. En 1986, MG tente de relancer son modèle phare MGB avec une version limitée, la MG RV8. Mais le vrai retour de MG sur le créneau du roadster anglais s’effectue avec la MGF de conception moderne à l’automne 1995. (Article, Photos & Vidéo)

MG MGB GT (1965-1980)

La première MGB GT de série est la vedette du Salon de Londres en octobre  1965. Elle est commercialisée sous le nom de MGB / GT aux USA après le Salon de New York d’avril 1966. Lors du Motor Show, une MGB/GT est coupée en deux et installée sur un plateau tournant. Un mécanisme caché ouvre et ferme les deux moitiés de la voiture comme des ciseaux. (Article & Photos)

MG Midget Types M-J-P (1928-1936)

MG frappe un grand coup en octobre 1928 en présentant au Salon de l’Automobile d’Olympia à Londres sa minuscule Midget Type M d’1.67 m d’empattement, dérivant de la Morris Minor, concurrente directe de l’Austin Seven. Elle préfigure sans le savoir ce qui fera l’immense succès des productions MG durant les décennies suivantes : des petites voitures de sport rapides à des prix abordables. (Article & Photos)

MG Midget TD - TF (1950-1955)

Lancée officiellement le 18 janvier 1950, la MG Midget TD connaît un succès très rapide. Contrairement à la TC qu’il remplace, le nouveau roadster de la firme d’Abingdon est proposé avec le volant à droite ou à gauche suivant le pays destinataire. La MG TD bénéficie en plus de la dévaluation de la livre sterling de septembre 1949, qui en passant de 4,03 dollars à 2.80, donna un coup d’accélérateur aux exportations, dont le nombre doubla par rapport à 1946. (Article & Photos)

MG Midget : Génération T (1936-1955)

Vers le milieu des années 30, chahutées par la crise économique, les ventes de MG s’essoufflent et chutent. Le coûteux programme de compétition est suspendu et les différentes voitures du groupe Morris Motors doivent désormais partager le maximum d’éléments mécaniques. C’est dans ce contexte d’austérité que la nouvelle Midget, la TA, est présentée au printemps 1936. (Article & Photos)

MG Midget (1961-1979)

En 1961, lors de la refonte du roadster Sprite d'Austin-Healey par le bureau du style d'Abingdon, la petite décapotable prend la double appellation Sprite et Midget, ayant été conçue en commun par les ingénieurs des marques Austin-Healey et MG, toutes deux filiales de la British Motor Corporation. Cette double identité conduira à leur attribuer le surnom commun de «Spridget», contraction de «Sprite» et «Midget». (Article & Photos)

MG RV8 (1992-1995)

Au début des années 1990, le Rover Group PLC décide de faire renaître sa marque MG en commercialisant un véhicule annonçant la venue d’une MG 100% nouvelle. Présentée au Birmingham Motor Show d’octobre 1992, la RV8, ce modèle de transition, est donc un compromis entre tradition et modernisme, avec une carrosserie Heritage de MGB et un moteur V8 Rover. (Article & Photos)

MG YT (1948-1950)

En 1947, MG complète sa gamme qui n’était plus constituée que de la Midget TC, en présentant la berline “Type Y” 1 litre ¼. Elle dérive étroitement d’une étude réalisée au début de la guerre, baptisée MG Ten, adaptée elle-même de la Morris Ten. Ce « Type Y » bénéficie d’une innovation majeure, pour la première fois sur une MG de série : la suspension à roues indépendantes à l’avant. (Article & Photos)