Mercedes-Benz Classe S (W126) (1981-1992)

1980 Mercedes-Benz 380 SEL (W126)

 

Publié par Philippe Baron le 31 juillet 2015.

 

Présentée en septembre 1979, la W126 est la deuxième génération de la Mercedes-Benz Classe S se référant au nom Sonderklasse ou « classe spéciale ». Plus aérodynamique, économique, et puissante que le modèle W116, elle est fabriquée pour durer et satisfaire une exigence de qualité de très haut niveau. Introduisant de nombreuses innovations de sécurité, la W126 marque un nouveau style de conception qui a ensuite été utilisé sur d'autres véhicules de la gamme.

 

1979 Mercedes-Benz 380 SE (W126)

 

Avec la W126 conçue pendant les crises pétrolières, Mercedes-Benz poursuit des objectifs qui lui sont spécifiques : l'amélioration de la tenue de route, de la maniabilité et de l'efficacité énergétique. En termes de conception, l'étude de l'équipe de Mercedes-Benz, dirigée par Bruno Sacco, travaille dans le but de produire une voiture qui soit plus basse et plus aérodynamique (et donc plus légère et plus rapide) que le modèle précédent. L'application de matériaux plus légers et d'alliages combinés avec des essais approfondis en soufflerie, pour réduire les résistances aérodynamiques, fait que la voiture consomme environ 10 % moins de carburant que son prédécesseur. La vitesse maximale a été également augmentée (250 km/h pour le modèle plus puissant).

 

1979 Mercedes-Benz 280 SE (W126)

 

Après six années de développement, la W126 est officiellement présentée au Salon automobile de Francfort en septembre 1979. La série W126 englobe initialement les séries 280, 300, 380, et 500 avec comme variantes : SE (5.02 m en longueur standard), SEL (limousine de 5.16 m, code V126), et modèles diesel (SD / SDL). Ce sont des berlines: 280 SE / SEL, 380 SE / SEL, 500 SE / SEL, 300 SD / SDL et 350 SD / SDL. Le coupé SEC est quant à lui présenté en septembre 1981.

 

Mercedes-Benz 500 SEL

 

Pour la première fois, une berline Mercedes-Benz n'a pas été équipée avec les pare-chocs chromés mais en polyuréthane déformable, visuellement aligné avec la carrosserie. La W126 adopte la suspension hydropneumatique du modèle W116 6,9 l. Il existe deux versions : une suspension hydraulique arrière avec uniquement deux ballasts à l'azote pour le niveau automatique de la voiture, et un système hydraulique sur les quatre roues. Les coupés sont disponibles uniquement avec la version arrière. L’antiblocage de frein (ABS) (tel que présenté par son prédécesseur, la W116) est en option jusqu'en 1986 sauf sur les modèles 500 SEL et 500 SEC. Un régulateur de vitesse, qui utilise le capteur topographique, permet de réguler les gaz pour maintenir la vitesse désirée. Le résultat est un régulateur de vitesse libéré de la soudaine accélération à la mise en route et des excès de vitesse en descente. A partir de 1990, la W126 est équipée également d’un système de contrôle de traction (TCS), pour prévenir les patinages (une innovation Mercedes-Benz). 

 

1980 Mercedes-Benz 500 SEL

 

L’équipement, déjà très complet de série, propose des options innovantes et luxueuses qui  sont considérées comme très importantes dans les années 1980 : les airbags, les prétensionneurs de ceinture de sécurité, dispositif qui resserre les ceintures de sécurité quand la voiture détecte des circonstances qui pourraient mener à un accident (comme la brusque décélération au freinage), lumières de courtoisie en dessous des portes, pour permettre à l'occupant de voir le sol au moment de quitter le véhicule dans l'obscurité, sièges avant chauffants et colonne de direction réglable électriques, avec deux mémoires de position pour les occupants, climatisation entièrement automatique qui utilise un système de capteurs de température à l'intérieur de l'habitacle. Ce capteur a été installé près du toit ouvrant de sorte que lorsque le toit est entrouvert, le capteur détecte le courant d'air et adapte le système de flux de chaleur en conséquence, capteur de température extérieure avec affichage dans la console au-dessous de la vitesse pour informer le conducteur sur les conditions extérieures.

 

1985 Mercedes-Benz 500 SEL

 

Côté motorisation, la W126 conserve le 6-cylindres 2.8 l, mais surtout les V8 tout alu M116 et M117 dont les cylindrées ont été majorées. Le V8 de 3.8 l délivre 218 ch (puis 204 ch en 1981). La cylindrée du M117 a été portée de 4.5 à 5 litres par réalésage. Tous les moteurs sont associés à une boîte mécanique à 5 rapports ou à une boîte automatique dernier cri à quatre vitesses. Cette dernière dispose d’un capteur qui suit la position du véhicule (sur une pente ou en côte) et la position de la pédale de gaz. Le résultat est une extraordinaire capacité à "freiner" l'accélération lors de descentes en roue libre et de maintenir la Classe S en position sans utiliser la pédale de frein après l'arrêt sur une pente raide. La transmission inclut une "limp home mode" en cas de défaillance électronique et a été programmée pour démarrer sur le deuxième rapport de manière à permettre des lancements en roue libre. Le démarrage en seconde pouvait être activé et désactivé dans les modèles avec un interrupteur "S / W" permettant de meilleures performances pour la conduite en hiver.

 

1985 Mercedes-Benz S-Klasse (W126)

 

En septembre 1985, les mécaniques sont remaniées pour satisfaire aux nouvelles normes antipollution (adoption du catalyseur, donc nouvelle injection Bosch KE-Jetronic). Deux moteurs nouvellement construits de 6 cylindres à simple arbre à cames en tête, M103, remplacent le moteur 2.8 litres double arbre à cames en tête M110. La version à carburateur est remplacée par un moteur injection 2,6 litres, tandis que la version injectée 3,0 litres remplace le M110. Un moteur de 4,2 litres V8 est introduit pour remplacer la version 3,8 litres. Le moteur de 5 litres est modifié pour recevoir un allumage électronique et une injection électro-mécanique de carburant (système Bosch KE-Jetronic). La puissance est portée à 245 ch (183 kW). Une version CEE 5 litres du moteur M117 V8 est également disponible à partir de septembre 1987 avec une puissance de 265 ch (198 kW). Le plus spectaculaire est le nouveau moteur 5,5 litres V8 qui est la poursuite du développement de la version 5 litres qui atteint 272 ch (203 kW). Il est aussi épaulé par une version à plus grande compression qui produit environ 300 ch (220 kW). Cette version, uniquement disponible sans catalyseur, pouvait répondre aux exigences de la communauté européenne en matière d'émission.

 

1985 Mercedes-Benz 560 SEL

 

La série W126 est la plus longue génération de toute la Classe S depuis les modèles phares construits au milieu des années 1950. Les différents modèles de la Classe S W126 ont atteint un total combiné de 892 123 unités vendues (818 063 berlines et 74 060 coupés), un record pour la catégorie, ce qui fait de la W126 la plus populaire Classe S jamais produite. La génération W126 a été remplacée par la W140, en 1992, bien que la production ait continué jusqu'en 1994 dans l'usine d'Afrique du Sud.

 

1988 Mercedes-Benz 560 SE