Mercedes-Benz Classe S W108 - 109 (1965-1973)

1965 Mercedes-Benz 250 SE

 

Publié par Philippe Baron le 7 septembre 2015.

 

Présentées au mois d’août 1965, les berlines de la nouvelle classe S de Mercedes dessinées par le français Paul Bracq sont extérieurement différenciables des précédentes nommées ‘Heckflosse’ par une carrosserie plus élancée, de taille plus réduite et des surfaces vitrées plus importantes. En plus d'un confort exceptionnel et de finitions intérieures luxueuses, les performances de la 300 SEL 6.3 de 1968 rivalisent également avec celles d'une voiture de sport.

 

Mercedes-Benz 250 SE
1965 Mercedes-Benz 300 SEb

 

Tous ces modèles élitistes bénéficient de suspensions entièrement indépendantes mais aussi de freins à disques sur les quatre roues, et d’une conduite assistée. Les 6-cylindres des 250 S et 250 SE sont extrapolés des anciens moteurs de 2.2 litres avec une course et un alésage accrus. Les injecteurs sont alimentés par des pompes Bosch à six pistons.

 

1965 Mercedes-Benz 250 S

 

La suspension pneumatique de la 300 SE a disparu, elle ne reviendra qu’avec la version à empattement long, la 300 SEL de mars 1966, dont l’empattement a été majoré de 100 mm à 2 850 mm. En revanche, comme pour les deux autres modèles de la famille du modèle W108, un ressort de compensation hydropneumatique à l’essieu arrière maintient constant le niveau quels que soient le changement et les sollicitations. La 300 SEL se voit même accorder le nom de code interne W109, qui équivaut à une série spécifique. Deux exemplaires, un Pullman et un Landaulet, viennent enrichir la flotte du Vatican, qui a depuis longtemps cessé de tenir compte des susceptibilités italiennes et est depuis tout aussi longtemps un client satisfait d’Untertürkheim.

 

1967 Mercedes-Benz 300 SEL 3.5

 

En novembre 1967, les 280 S et 280 SE remplacent progressivement les modèles 250 qui cessent leur production en mars 1969 pour la 250 S et en janvier 1968 pour la 250 SE. Le moteur à carburateur développe maintenant 140 ch, celui à injection 160 ch, tous les deux avec respectivement 10 ch de plus qu’auparavant, alors que dans la 300 SEL, à partir de janvier 1968, le moteur de 170 ch de la 280 SL remplace le 3 litres en alliage léger, beaucoup trop coûteux à fabriquer. 

 

1970 Mercedes-Benz 300 SEL 6.3

 

La gamme atteint son paroxysme en mars 1968 avec la 300 SEL 6.3 équipée du moteur V8 très performant de la berline 600, une voiture hors norme, couplé à sa boîte automatique à quatre rapports. Cette limousine aux lignes discrètes croise à 221 km/h, abat sans difficulté le 0 à 100 km/h en 8 secondes et prélève avec si peu de peine 21 litres de carburant aux 100 km dans son réservoir de 105 litres. Beaucoup des 6 526 propriétaires prennent à jouer avec ce bel athlète et en ne faisant pas apposer le moindre sigle à l’arrière.

 

1970 Mercedes-Benz 300 SEL 6.3 Saloon - Photos : RM Auctions

 

A partir de l’automne 1969, la 300 SEL arbore le chiffre supplémentaire 3.5 à l’arrière, ce qui indique que, désormais,  un V8 de 3.5 litres et 200 ch a pris place sous le capot avant. Ce moteur, qui est aussi le précurseur de toute une nouvelle génération de moteurs, est disponible à partir de mars 1971 pour la 280 SE également et il devient la norme dans la 280 SEL ainsi que dans le coupé et le cabriolet. Réservé exclusivement au marché américain, un autre V8, de 4.5 litres fait son apparition en mai 1971 et est disponible pour les 280 SE et SEL ainsi que la 300 SEL.

 

1971 Mercedes 300 SEL 6.3 - Photos : Mecum

 

L’arrêt de la production des W108 et W109 en fin d’année 1972 en Europe et 1973 aux Etats-Unis a marqué la fin d’un style de carrosserie. Au total, 382 952 exemplaires ont été manufacturés avec 359 522 W108 et 23 430 W109. Une répartition plus affinée donne pour les W108 : 250 S 2.5 l– 74 677 ex, 250 SE 2.5 l – 55 181 ex, 300 SEb 3.0 l - 2 737 ex, 280S 2.8 l– 93 666 ex, 280 SE 2.8 l – 91051 ex, 280 SEL 2.8 l – 8 250 ex,  280SE 3.5 l – 11 309 ex, 280 SEL 3.5 l – 951 ex, 280 SE 4.5 l – 13 527 ex, 280 SEL 4.5 l – 8 173 ex ; pour les W109 : 300 SEL 3.0 l – 2 369 ex, 300 SEL 2.8 l – 2 519 ex, 300 SEL 6.3 l – 6 526 ex, 300 SEL 3.5 l – 9 483 ex et 300 SEL 4.5 l – 2 533 ex.

 

1973 Mercedes-Benz 280SE 4.5 - Photos : Hemmings