Maserati Quattroporte (1963-1969)

La Tipo 107 présentée au Salon de Turin en 1963

Publié par Philippe Baron le 21 janvier 2014.

 

A la fin des années cinquante, Maserati abandonne à son éternel rival Ferrari la compétition au sommet pour se recentrer sur le marché de la voiture de Grand tourisme. La première Quattroporte naît en 1963 sous le règne de la famille Orsi, Elle est présentée au Salon de Turin en novembre et propose un type de véhicule qui concilie le confort et le luxe goûtés en famille avec les performances d'un moteur de GT. Aussi brillante que confortable, la très exclusive Quattroporte est sans conteste la plus rapide berline 4 portes du marché. 


 

L'élégant design de la voiture est l'œuvre de Pietro Frua. Sur la calandre, est exposé le trident, symbole de la marque, qui reprend celui de Neptune dont la statue trône à Bologne. Emboutie et pré-assemblée par Maggiora à Turin, la coque est terminée chez Vignale avant d’arriver à Modène pour y recevoir les trains roulants et la mécanique. La carrosserie monocoque, dotée d'un châssis auxiliaire à l'avant, est d'un gabarit imposant (5.0 m en longueur, 1.70 m en largeur et un empattement de 2.75 m). L’équipement est à la hauteur des 5.8 millions de lires facturés : cuir Connolly pour les sièges, vitres électriques, autoradio Becker, volant réglable…Côté suspension, la puissante italienne reçoit des suspensions à trapèze à l’avant et un pont De Dion à l’arrière avec freins à disques Girling inboard en sortie de différentiel.

 

1966 Maserati Quattroporte - Photo : Bonhams

 

Le V8 est emprunté à la Maserati 5000 GT de 1959 avec une cylindrée réduite de 4 950 cm3 à 4 136 cm3 et 260 ch. Il est alimenté par quatre carburateurs Weber double corps. La boîte de vitesse est une ZF à cinq rapports mais en option une transmission automatique Borg Warner est disponible. La vitesse de pointe frôle les 230 km/h.


 

Ce n’est véritablement qu’en novembre 1965 que la voiture prend officiellement le nom de Quattroporte, répondant jusque-là à l’appellation Maserati 4000. A cette occasion, la suspension arrière délaisse son essieu De Dion pour un pont Salisbury avec ressorts à lames longitudinaux, les freins migrant dans les roues. La Quattroporte adopte les quatre phares ronds, réservés jusque-là au seul continent américain. En option, peut être monté sous le capot le 4,7 litres de la Ghibli et ses 290 ch.


 

Parmi les 772 Quattroporte construites jusqu'en décembre 1969, certaines ont rejoint le garage de nombreuses personnalités dont Anthony Quinn, Marcello Mastroianni, Alberto Sordi, le Prince Rainier de Monaco, Silvio Berlusconi, Virna Lisi, l’Aga Khan, Léonid Brejnev et Peter Ustinov. Lorsqu’elle tire sa révérence, Citroën est devenu le nouveau maître de la firme, sa remplaçante sera conçue à partir de la SM.


1967 Maserati Quattroporte - Photos : Bonhams