Maserati Khamsin (1974-1982)

Publié par Philippe Baron le 13 décembre 2012.

 

Construite sous l’ère Citroën de Maserati, la Khamsin est présentée sous forme de prototype sur le stand Bertone au Salon de Turin 1972 mais les modèles de série ne commenceront à sortir qu’en 1974. Comme sa remplaçante, la Ghibli, la Khamsin porte le nom d’un vent chaud, dans son cas un vent chaud du désert égypto-libyen. Avec la Khamsin, le Trident revient au concept traditionnel de la GT à moteur avant après le lancement des Bora et Merak à moteur central arrière.



 

La Khamsin reprend l’architecture de base de la Ghibli : coupé sportif à 4 places, moteur V8 avant de 4.9 litres, châssis tubulaire et carrosserie signée Bertone, dont le coup de crayon revient à Marcello Gandini. Les détails intéressants de cette carrosserie sont les prises d’air de capot asymétriques et le panneau arrière vitré qui augmente la vision et dans lequel sont incorporés les blocs optiques. L’intérieur est très soigné par l’aménagement de finitions élégantes et raffinées.

 

La voiture reçoit le V8 4,9 litres de la Ghibli SS. L’innovation technique se porte sur l’adoption d’une suspension arrière qui abandonne le traditionnel pont rigide pour un système de roues indépendantes à base de ressorts hélicoïdaux à la place de ressorts à lames pour une meilleure tenue de route. Elle est équipée en série d’une direction à assistance variable d’origine Citroën, ainsi que les freins à disques autoventilés sur les quatre roues associés à une commande assistée par très haute pression hydraulique également du Quai de Javel. Comme pour la Citroën SM, l’assistance croît avec l’angle de braquage, mais décroît avec la vitesse.

 

Avec ses 280 ch à 5 500 tr/min, la Khamsin atteint les 275 km/h. Sa consommation est donnée à 17,5 litres/100 km, ce qui n’est pas un argument de vente en pleine crise pétrolière et l’apparition des premières limitations de vitesse. Aussi, en huit ans, seuls 421 exemplaires de la Khamsin seront fabriqués, dont les trois quarts exportés aux Etats-Unis. Malgré sa carrière demi-teinte, la Maserati Khamsin est très cotée avec des exemplaires pouvant aller jusqu’à 55 000 €.