Maserati Indy (1969-1975)

Publié par Philippe Baron le 6 décembre 2012.

 

A l’aube des années soixante-dix, Maserati présente son premier modèle commercialisé sous la tutelle de Citroën. La nouvelle GT de la marque italienne au trident prend le nom d’Indy en référence à ses deux victoires de 1939 et 1940 aux 500 Miles d’Indianapolis. Avec son habitacle de type 2+2, la Maserati Indy se présente comme la digne descendante de la Sebring arrivée en fin de production.



Crédit Photos : Alexandre-Besancon.com

 

Au salon automobile de Turin en 1968, Maserati teste la réaction du public en présentant deux modèles susceptibles de remplacer la Sebring. La première proposition est le concept Simun réalisé par Ghia et signé Giorgetto Giugiaro, déjà auteur de la Maserati Ghibli. La deuxième proposition est celle qui sera finalement retenue : l’Indy. Plus avancé au niveau de l’esthétique, cette GT 2 + 2 est dessinée par Giovanni Michelotti œuvrant chez Vignale dont on retrouve l’insigne V sur les ailes. Elle reprend le long capot de la Ghibli avec un avant au profil biconvexe souligné par un pare-chocs très fin et très enveloppant. L’insigne Maserati est représentée par un petit logo situé entre les deux trappes des projecteurs escamotables. L’arrière tronqué permet de réserver une bonne habitabilité pour quatre occupants comme l’imposait le cahier des charges.

Longueur : 4.74 m – Largeur : 1.74 m – Poids : 1 650 kg -

 

L’Indy est équipée du classique V8 de Giulio Alfieri, dont la conception date du début des années 50. La cylindrée proposée est un 4.2 l de 260 ch permettant les 250 km/h et le 0 à 100 km/h en 7.5 secondes. Elle sera cependant jugée trop modeste par la clientèle du Trident, aussi dès l’année suivante, Maserati porte la cylindrée à 4.7 l avec pour options boite automatique et direction assistée. Avec ses 290 ch, l’Indy peut maintenant atteindre les 265 km/h. Puis en 1973, Maserati propose le 4.9 l déjà installé sur la Ghibli et qui remplacera les deux autres groupes. La consommation moyenne reste toujours de 15 l à 25 l selon la conduite adoptée.

 

 

Modèle très rentable pour Maserati, l’Indy sera vendue à 1 104 exemplaires jusqu’en 1975. Sa cote actuelle se situe entre 20 et 35 000 € selon l’état de condition de la voiture.