Mormon Meteor III (1938)

 

Publié par Philippe Baron le 18 août 2017.

 

Depuis 1925, sur l’immense lac salé de Bonneville dans l’Utah, sont organisées des courses de vitesse pour établir des records. Le pilote local, David Abbott « Ab » Jenkins, préfère s’attaquer aux records d’endurance. Il faut dire qu’Ab Jenkins possède une résistance peu commune au volant d'un véhicule. Il peut conduire plus de 24 heures sans même sortir de son bolide pendant que ses concurrents se relayent à plusieurs pour effectuer les mêmes tentatives.



Mormon Meteor II et III

 

En 1935, avec la Mormon Meteor, basée sur une Duesenberg de série, Ab Jenkins établit un record de 218 km/h de moyenne sur 24 heures avec un arrêt tous les 400 miles pour faire le plein de carburant et changer les pneumatiques. Mais, le record va être très éphémère. A peine quelques jours plus tard il est battu de près de 8 km/h par un Anglais. 

 

Augie Duesenberg et Ab Jenkins.

Le champion mormon fait appel à nouveau à Augie Duesenberg pour fabriquer une machine de records spéciale basée sur un moteur d’avion Curtis Conqueror V12 de 26 litres et 650 ch, la Mormon Meteor II. Pendant la saison 1936, le pilote de Salt Lake City juge sa monture trop lourde. Aussi Augie Duesenberg repense le châssis. Ce colossal engin nommé Mormon Meteor III est doté d’un cockpit d’avion, d’un carénage inférieur, d’une dérive de queue et d’énormes échappements libres. Sa longue carrosserie n’a pas été étudiée en soufflerie mais selon des règles théoriques bien appliquées qui donneront à ce monstre de 2 180 kg une bonne stabilité à grande vitesse.

 

Ab Jenkins

Dès 1938, l’aventure continue de plus belle avec des incidents parfois mémorables dont cet incendie provoqué par une fuite d’essence dans le cockpit. Coincé dans l’habitacle, Ab Jenkins dut attendre que son fils Marvin déboulonne le toit pour se dégager. Quelques semaines plus tard, souffrant encore de brûlures au troisième degré, il remonte dans la Meteor III pour battre le record des 12 heures d’endurance. Plusieurs records seront établis en 1940 : le 200 miles (321.8 km) à 315 km/h, le 1 000 miles (1 609 km) à 276 km/h et le 3 000 miles (4 827 km) à 265 km/h. 

 

1936 Mormon Meteor II
1937 Mormon Meteor III

 

La Mormon Meteor III, qui a fait l’objet début 2012 du documentaire « Boys of Bonneville », repose maintenant au musée « Pride of Speed » de Salt Lake City, entourée d’autres monstres de légende comme la Miller 4WD et le Green Dragon.

 

Crédit Photo : John Lamm