Morgan Aeromax (2008-2009)

Crédit Photo : deviantart.com

Publié par Philippe Baron le 23 décembre 2012.

 

En 2005, Morgan présente au Salon de Genève un concept car, un coupé inspiré de l’Aero 8, fait à la demande exclusive du prince Eric Sturdza. Bien que destiné à ne rester qu’un modèle unique, l’engouement que suscite l’Aeromax porte la firme anglaise à le produire mais à titre de collector limité à 100 exemplaires. Les commandes sont lancées. 170 bons de commande assortis d’un chèque d’acompte sont enregistrés en 48 heures mais les plus rapides seront les premiers servis, à partir de 2008.



Crédit Photo : Ed Callow

 

En 2000, lors de la journée de la presse du Salon de Genève, le Prince Eric Sturdza, créateur et dirigeant de la Banque Baring Brothers Sturdza, tombe sous le charme du roadster au look néo-rétro, la Morgan Aero 8. Fasciné, il engage sa banque dans la mise à pied d’une écurie Morgan, dirigée par d’anciennes gloires de la F1 : Jacques Lafitte et Jean Pierre Jabouille. Comme dans les années d’avant-guerre, où l’élite choisissait un châssis Bugatti puis se rendait chez un illustre carrossier, ce descendant de la grande noblesse roumaine par son père, et d’une mère norvégienne, se rendit à Malvern Link, dans le Worcestershire, siège historique de l’entreprise artisanale Morgan.

Crédit Photo : flicker.com : Telkine

Morgan n’a presque jamais construit de coupés mais prend note des spécificités demandées par le client suisse. Quatre mois plus tard, une maquette réalisée à partir d’un dessin de Matthew Humphries lui est présentée. Le banquier est bluffé par le résultat avec l'avant dérivé de l’Aero 8, la partie arrière qui évoque la Bugatti Atalante et le profil bien typé année 30.

 

Crédit Photo : deviantart.com

 

Réalisé ensuite en huit mois, l’Aeromax est d’abord présenté au grand Festival of Speed de Goodwood (un phénomène en Angleterre), puis au Salon de Genève où il fait sensation. Depuis la banque d’Eric Sturdza a créé un club dédié à ses adeptes. Une soixantaine de membres. Avec des sorties sur les routes d’Europe. 

 

Crédit Photo: Bischii

 

Contrairement au concept car, entièrement réalisé à la main, les modèles de l’édition limitée utilisent un procédé exclusif d’étirement à chaud pour leur carrosserie en aluminium. Pour que chaque modèle soit unique, Malvern Link propose un choix de 25.000 couleurs pour la carrosserie, et 5000 pour le cuir intérieur. L’Aeromax est produite au rythme de 2 voitures par semaine à partir de janvier 2008. Sous le capot, se loge le V8 BMW de 4.8 l de 367 ch à 6 100 tr/min, 32 soupapes, accouplé à la boîte automatique Getrag à 6 rapports (manuelle en option).  Le 0 à 100 km/h est assuré en 4.5 sec et la vitesse maxi est donné à 273 km/h. La consommation moyenne est de 12 l/100 km. La voiture mesure 4.12 m en longueur, 1.77 en largeur, 1,20 m en hauteur et pèse 1180 kg.

 

Crédit Photo : Matt Hill

 

Vendue en 2005 à 164.450 €, l’Aeromax se négocie, lorsqu’il s’en trouve une proposée sur le marché, aux environs de 180.000 euros. Parmi ses propriétaires, notons le comédien Rowan Atkinson, le journaliste de Top Gear, Richard Hammond et Christophe Loiseau qui a confié sa magnifique Morgan au génial Jean-Claude Amilhat pour Autorétro. L’article à savourer est paru dans la revue de décembre 2012

 

La Morgan Aeromax de Richard Hammond
Crédit Photo : http://www.luxury4play.com
Crédit Photo : Paul SKG
Crédit Photo : Firend2311
Crédit Photo : http://www.dandy-magazine.com
La Morgan Aeromax de Christophe Loiseau
Crédit Photo : FurLined
Crédit Photo : G.Sarkunaite
Crédit Photo : deprem-photographie.com
Crédit Photo : http://richtigteuer.de