Meyers Manx (1964-1971)

Steve McQueen & Faye Dunaway dans l'Affaire Thomas Crown et le Meyers Manx

 

Publié par Philippe Baron le 25 mars 2015.

 

Des drôles d’engins apparaissent sur les plages californiennes au début des années 1960. Surnommées « dune buggies » pour leur capacité à dévaler des dunes de sable, ces vieilles Jeep dépouillées de toute carrosserie inspirent l’ingénieur et surfeur Bruce Meyers. Dès 1964, de San Francisco à San Diego, son Meyers Manx va acquérir une réputation légendaire, devenant un symbole de pleine liberté à une époque où les plages sauvages de la côte Ouest n’ont pas encore été envahies par le tourisme.

 

 

L’auteur de la Buggy de légende, la référence en la matière, est Bruce Meyers et son Meyers Manx. Un jour de 1963, Bruce Meyers observe avec fascination du côté de Pismo Beach un groupe de surfeurs s'amusant à sauter les dunes dans des Jeeps désossées et traficotées. Dès cet instant, ce surfeur mais aussi spécialiste de la fibre de verre appliquée dans le domaine maritime met son esprit créatif en marche, ébauche beaucoup de croquis et construit quelques modèles réduits. Au mois d’août 1963, Bruce Meyers sculpte de ses mains un engin qui s'inspire à la fois du Volkswagen Schwimmwagen (voiture amphibie créée à 14 625 exemplaires pendant la Seconde Guerre mondiale) et d'une voiture de dessins animés. Très court, il a un museau rond, des ailes larges et plates, il est dépourvu de portes et de capot moteur, et reçoit un châssis tubulaire intégré à la carrosserie, sur lequel Bruce compte monter des éléments en provenance de la Volkswagen Coccinelle.

 

 

La première coque sort du moule en mai 1964 et le Meyers Manx premier du nom, rapidement assemblé, se lance sur la plage. Le résultat dépasse toutes les espérances, tant en performances qu'en popularité. Bruce se rend compte tout de suite qu'il vient d'inventer quelque chose de fantastique. Dès qu'il se met à faire des ronds sur la plage, tout le monde se jette sur lui ! Qu'est-ce que c'est ? Combien ça coûte ? Où peut-on en acheter un ?

 

 

Devant la demande, il décide de commencer une petite série. 11 kits sortent alors de son moule avant qu'il ne réalise qu'il perd de l'argent, en le vendant malgré tout 985 dollars, une belle somme en 1964 ! Un prix qui s’avère beaucoup trop élevé dans un pays où un professeur gagne seulement 5 000 $ par an à cette époque. De plus, ce kit ne comprend ni moteur, ni la transmission. Pour réduire ses coûts de production, Bruce Meyers réussit à fabriquer un kit (au prix de 495 $) en utilisant le châssis raccourci de la Coccinelle. Il inonde très vite l'Amérique avec des milliers de Meyers Manx en kits qui sortent de son usine de Costa Mesa.

 

 

Le Meyers Manx est tellement efficace qu’il remporte la course de côte de Pikes Peak et se distingue dans la Baja 1000. La folie Buggy va s’emparer du monde entier jusqu’à la fin des années 1970. Des dizaines de société vont se spécialiser dans cette niche en utilisant très souvent des moteurs de Volkswagen mais également Renault.

 

1970 Meyers Manx Buggy

 

Le Meyers Manx n’aurait peut-être pas connu une telle popularité sans le coup de pouce ‘involontaire’ donné par Steve McQueen dans une séquence de ‘L’Affaire Thomas Crown’ lorsqu’il pilote avec Faye Dunaway en passagère, un splendide Meyers Manx rouge animé d’un moteur de Corvair.

 

 

Sans oublier Elvis en 1968 !

 

 

Pour Bruce Meyers, l’aventure s’arrête en 1971. Les raisons de cette cessation d’activité sont nombreuses et parfois personnelles, des problèmes fiscaux avec l’IRS, mais plus particulièrement les difficultés de faire du hors-piste et l’apparition d’une législation restrictive en matière de circulation et de sécurité. Entre 1964 et 1971, la société BF Meyers & Co de Bruce Meyers a produit environ 5 200 kits de la Manx, mais aussi plusieurs centaines de Manx 2, environ 1 000 To’wds, 200 Manx SR et 75 Resorter, d’autres modèles lancés par cet ingénieux surfer. En 2001, à plus de quatre-vingts ans, Bruce Meyers reprenait du service avec le Manxter 2+2 et le Manxter Dualsport, deux versions homologuées sur la route rappelant par certains aspects esthétiques leur ancêtre mythique.

 

1970 Meyers Manx SR
En 2006, Bruce Meyers dans un Meyers Manx recréant la scène qui servit de couverture au magazine Hot Rod en août 1966 !
Ce Meyers Manx de 1970, fut construit par Bruce Meyers d'après un design de Stewart Reed. Ce buggy pour route fut construit en à peu moins de 200 exemplaires.
Meyers Manxter 2+2