Lincoln Continental (1940-1948)

1940 Lincoln Continental Cabriolet - Un des 350 cabriolets fabriqués en 1940 - Crédit Photos : Bonhams

Publié par Philippe Baron le 17 mars 2013.


Depuis sa tendre enfance, Edsel Ford (ci-contre) évolue dans l’ombre de son père. Difficile d’être le seul héritier d’Henry Ford, grand patron autodidacte et tyrannique. Né en 1893 à Detroit, le jeune et docile Edsel grandit au milieu des chaînes de montage qui déversent chaque jour des milliers de voitures portant son nom et devient président du groupe Ford en 1926, soumis à l’influence pesante de son père. La mission d’Edsel est aussi de relancer la marque de prestige Lincoln fondée par Henry Leland et rattachée à la Ford Motor Company en 1922. Henry Ford s’en était vite détourné, laissant à son fils la gestion de cette marque vouée à ne produire que quelques milliers d’unités annuelles au mieux.   


Edsel, depuis son jeune âge attiré par le design, passe la majeure partie de son temps dans le département style, un lieu dans lequel son père ne s’aventure guère. Il se rapproche d’Eugene ‘Bob’ Gregorie, le talentueux chef designer avec lequel il se découvre de singulières affinités. Les deux complices vont collaborer aux lignes sportives et fluides de la Ford V8 40 de 1933. 


Henry & Edsel Ford

 

 

Sous l’impulsion d’Edsel Ford, les Ford des années 30 vont se doter d’une forte personnalité qui les distinguera de leurs rivales. Le succès aidant, Edsel trouve les arguments pour convaincre son père, pour qui le design est jugé question futile, de produire la série Zephyr et ainsi relancer la marque Lincoln alors moribonde. 


 

Avec sa structure monocoque très rigide et son V12 inédit, la Zephyr surprend par son faible coût de production qui fait d’elle une Lincoln pouvant être plébiscitée par les classes moyennes supérieures et s’installer dans le paysage des années trente. Le score flatteur des ventes rapproche pour un temps le fils et le père qui devra enfin reconnaître que le style aussi fait vendre. 


 

En 1939, Edsel Ford ambitionne de créer un modèle spécial de la Lincoln Zephyr nettement inspiré par l'esthétique européenne, un roadster luxueux digne de ceux qui circulent sur Sunset Boulevard. Cette création personnelle sera concrétisée par le fidèle Bob Gregorie. A bord de cette voiture, Edsel emmène sa famille en Floride pour les vacances. Ses amis, rencontrés sur place, insistent pour que cette sublime sculpture roulante soit produite en petite série. 

 

 

Leur souhait est exaucé quand cette ‘spéciale’ trouve place dans le programme de production de Lincoln pour le millésime 1940 sous la dénomination ‘Continental’, en hommage aux Rolls-Royce des années 20 qui portaient ce patronyme pour effectuer des voyages rapides sur le continent, généralement en direction de la Côte d’Azur mais également aux autres marques européennes affectionnées par Edsel comme Bentley, Bugatti, Lagonda ou Alfa Romeo. 

 

1941 Lincoln Continental Cabriolet - Photo : Gooding & Company

 

Malgré son V12 à soupapes latérales peu performant qui franchissait difficilement les 145 km/h, les acheteurs étaient tous séduits par l'incontestable élégance de ses lignes. La Zephyr Continental, proposée aussi bien en coupé qu’en cabriolet trouvera la plupart de ses amateurs à Hollywood comme John Wayne, Clark Gable et Barbara Stanwyck.

 

 

Dès sa commercialisation en 1940 pour compléter la gamme Zephyr, son succès est immédiat. En 1941, la Continental devient un modèle à part entière et sera construite à quelques 5 300 exemplaires entre 1940 et 1948. La Zephyr Continental restera le chef-d’œuvre en forme de testament d’Edsel Ford qui à l’âge de 49 ans décèdera d’une maladie rénale incurable en mai 1943. C’est l’ainé de ses trois fils qui assumera la succession de l’Empire Ford après le règne interminable du grand-père en 1945. Henry II respectera l’héritage en ligne directe. Comme Edsel, la suprématie de la forme l’emportera sur la priorité de la fonction.

 

1941 Lincoln Continental Cabriolet - Photos : RM Auctions

 

Depuis lors, différents modèles de Lincoln Continental se sont succédés,  toujours singularisés par leur luxe et leur confort. Le premier d'entre eux – la Lincoln Continental 1941 - est devenu un classique pour les collectionneurs, une véritable légende de l'histoire de l'automobile.

 

1941 Lincoln Continental Coupé - Photos : Bonhams
1941 Lincoln Continental Club Coupe - Photos : Bonhams
L'une des 452 Lincoln Continental V12 Convertible produites en 1948. Crédit Photos : http://www.classiccarsforsale.co.uk
1948 Lincoln Continental Cabriolet - Photo : Gooding & Company