Leyat Hélica (1921-1928)

 

Publié par Philippe Baron le 31 juillet 2016.

 

Construite à une trentaine d’exemplaires par Marcel Leyat entre 1921 et 1928, l’Hélica est l’unique voiture à hélice réceptionnée par le service des Mines français pour être utilisable sur la route le plus légalement du monde. Née dans les vignobles de Meursault, en Côte-d’Or, l’Hélica possède une caisse qui est toute entoilée sur une structure en bois légère, et sa forme de poisson sans nageoires est dite « ichtyoïde ».

 

Photo : Jane Sanders

 

A l’intérieur, les deux places en tandem possèdent des sièges en toile matelassée tendue entre deux tubes comme des transats, et le volant légèrement incliné commande par câbles les roues arrière directrices (sans freins !). Au pied, pas de levier de vitesses, mais seulement l’accélérateur, et la pédale de freins des petits tambours avant.

 

Photo : jens.lilienthal

 

Entraînée à 1 400 tr/mn par le petit moteur flat-twin ABC Scorpion de 1 100 cm3 disposé juste au bas du pare-brise, l’hélice en bois est entourée d’un cadre en bois cintré fermé à l’avant par un grillage de protection pour protéger l’utilisateur et les piétons. Dangereuse, avec une fâcheuse tendance à se coucher sur le côté par fort vent latéral, l’Hélica peut filer à pleine vitesse à 70 km/h.

 

Photo : Philippe Dagand