Lagonda LG45 (1935-1936)

1937 Lagonda LG45 4½-Litre Drophead Coupé - Photos : Bonhams

 

Publié par Philippe Baron le 3 septembre 2015.

 

La Lagonda LG 45 marqua l’implication du brillant ingénieur W.O. Bentley pour une autre marque. Le fondateur de Bentley Motors avait maintenant la liberté de travailler pour un autre constructeur suite à un accord passé lors de la fusion de sa firme avec Rolls-Royce, dans lequel il était stipulé qu’il lui était interdit de travailler pour une autre entreprise jusqu’en 1935.

 

 

Depuis 1927, la firme britannique Lagonda s’était lancée avec succès dans la production de voitures de sport. En 1933, elle introduit la M45 R dotée du moteur Meadows de 4 453 cm3, mais avec pas moins de six modèles différents au catalogue. La société est surendettée et doit déposer le bilan. Le personnel est licencié, l’usine est fermée. Cependant, deux semaines après, deux agents de la marque remportent les 24 Heures du Mans au volant d'une M45 R Rapide. Cette victoire ranime l'intérêt des investisseurs, dont un homme d'affaire, Alan Good, qui renfloue l'entreprise et confie la direction technique à Walter Owen Bentley.  

 

 

A partir de la M45, W.O Bentley crée la LG45. Différents aspects techniques sont notamment améliorés : transmission, amortisseurs, freins Girling. Le style de l'auto évolue, avec des ailes plus enveloppantes et une calandre plus épaisse. Bentley s'est surtout attaché à rendre le 6-cylindres Meadows de 4467 cm3 de 130 ch, plus silencieux, et à rendre la voiture plus confortable, au détriment de la sportivité. Deux longueurs de châssis et quatre empattements sont proposés au choix. 278 exemplaires seront produits au total entre 1935 et 1937. Son évolution sera la LG6 4.5 litres en 1938.

 

 

Sans conteste, la plus spectaculaire des LG45 est la Rapide. Construite qu’à 25 exemplaires, elle représente le summum de la sportive britannique des années 1930. Une seule carrosserie était proposée, une agressive torpédo à 4 places avec, parmi les détails les plus notables, des portes réduites en hauteur, des ailes « moto » fixes et de spectaculaires tubulures d’échappement chromées. Au plan mécanique, on notait un taux de compression plus élevé et un rapport de pont plus long qui transformait la puissance accrue de la Rapide en une vitesse maximale supérieure. Avec la Rapide, Lagonda ravira les 500 Miles de Brooklands à… Bentley. Capable des 100 miles à l’heure (160 km/h), les essayeurs de la revue The Motor enregistrèrent même 108 mph (173,81 km/h) en 1937, chiffre extraordinaire pour l’époque.

 

1936 Lagonda LG45 4½-Litre Le Mans Team Car - Photos : Bonhams
1936 Lagonda LG45 Rapide 'Mathilda' The ex-Alan P Good, Chairman of Lagonda Motors - Photos : Bonhams
1936 Lagonda LG45R Rapide. Photos : Chip Reigel, courtesy of Bonhams