Jaguar XK 140 (1954-1957)

1955 Jaguar XK140 SE Fixed Head Coupe - Crédit Photo : Gooding & Company

 

Publié par Philippe Baron le 13 janvier 2013.

 

Pour le millésime 1955, la Jaguar XK 140 succède à la XK 120. Son bel aspect dynamique et sa sculpturale beauté restent inchangés. Le constructeur britannique de Coventry s’est consciencieusement attardé à incorporer de nombreuses améliorations pour son confort et l’agrément de sa conduite. Cette évolution visait essentiellement à embourgeoiser une voiture qui n'était à sa conception qu'une voiture de sport, rapide et puissante.



1957 Jaguar XK140 Roadster - Longueur : 4.47 m - Largeur : 1.64 m - Empattement : 2.59 m - Consommation : 13-15 l/100 km

 

La Jaguar XK 140 est lancée en octobre 1954, digne évolution de la XK 120, victorieuse aux 24 heures du Mans de 1951 et 1953, ce qui est rappelé en emblème sur la malle arrière. Pas de révolution esthétique, l’essentiel est préservé en apparences et en proportions. Les retouches stylistiques sont dénotées par des pare-chocs épais, une calandre avec des barres plus grosses mais moins nombreuses, les clignotants avant ont été déplacés sur les ailes avant et les feux arrière sont plus grands. 

 

 

A l’intérieur, luxe et raffinement sont toujours de rigueur. L’habitacle gagne en espace. Le moteur repoussé de 76 mm et le dessin du volant moins saillant permettent une position plus détendue pour les conducteurs de grandes tailles. Les deux batteries de la XK 120, qui étaient placées derrière les sièges, ont été remplacées par une simple batterie 12V et son emplacement a migré maintenant dans une des ailes avant.

 

 

Au catalogue, sont proposés trois types de carrosserie : roadster, cabriolet (Drop Head Coupe) et coupé (Fixed Head Coupe) avec un toit fixe en acier. Côté mécanique, la XK 140 dispose de la motorisation originelle de la XK 120, son 3.4 l qui offre deux variantes : 190 ou 210 chevaux pour des vitesses de 200 et 210 km/h. L’innovation technique majeure de la XK 140 est sa direction à crémaillère pour une meilleure maniabilité, un overdrive optionnel très utile sur autoroute et des amortisseurs télescopiques à l’arrière qui remplacent les antiques amortisseurs à bras. La boite automatique Borg-Wagner sera proposée en option dès 1956. 

 

Crédit des photos suivantes : Marc Vorgers

 

La production totale de la XK 140 répond à 8 943 exemplaires dont 3 350 roadsters, 2 800 coupés et 2 793 cabriolets. La Jaguar XK 140 conserve les traits caractéristiques de la XK 120. Elle cédera sa place à la Jaguar XK 150, plus sophistiquée et subtilement modernisée, en 1957.

 

Jaguar XK 140 3.4 SE Fixed Head Coupe, 1956

Jaguar XK 140 DHC 3.4 SE Automatique 1956

Jaguar XK 140 Roadster SE 3,4 litres 1955