Jaguar XJ6 - XJ12 (1968-1992)

 

Publié par Philippe Baron le 22 décembre 2014.

 

En septembre 1968 au Salon de Londres, Jaguar dévoile sa très élégante berline haut de gamme XJ 6. Alliant modernité et classicisme, elle est aussi saluée pour son allure racée et dynamique. Cette sportive en robe de soirée offre une ambiance raffinée et des prestations routières de premier plan, tout en respectant un tarif attractif. Elle s’envole d’emblée vers le succès et connaîtra une longévité peu commune.

 

Après 6 années de développement, la Jaguar XJ Série 1 est présentée le 26 septembre 1968 à Earls Court, la veille de l’inauguration du Motor Show de Londres, avant de se montrer au salon parisien. Sa ligne est due à William Lyons, le fondateur de la firme. La XJ 6 (pour eXperimental Jaguar et 6 pour son 6-cylindres) dispose d’une coque autoporteuse en acier et d’une structure à déformation progressive pour protéger ses occupants, véritable révolution à l’époque. Son freinage et ses trains roulants sont efficaces. Cette berline de luxe à la silhouette remarquable de singularité offre un empattement court de 2.76 m, pour une longueur de 4.81 et une largeur de 1.77 m. Son poids est de 1 600 kg et son coffre annonce une capacité de près de 500 dm3 et un réservoir fort de 114 litres.


1975 Jaguar XJ6C (Series II)

 

Côté motorisation, Jaguar propose un six-cylindres dérivé du fameux bloc XK, né en 1948, avec une déclinaison 2.8 l de 149 ch à destination des marchés européens, en raison des taxations spécifiques liées à la cylindrée des véhicules dans chaque pays, et le 4.2 l de 186 ch à double carburateur, capable de propulser la voiture à près de 200 km/h. La transmission est assurée par une boîte manuelle avec overdrive en option, ou automatique Borg Wagner 3 vitesses.

 

1970 Jaguar XJ 6 4.2 - Photos : Atelier 46

 

La XJ se décline sous la marque Daimler dès 1969 avec la Sovereign qui se reconnaît à sa calandre nervurée en son sommet et à son intérieur encore plus luxueux. En juillet 1972, arrive la Jaguar XJ12 (Double Six chez Daimler), équipée du moteur V12 5.3 l de la Type E S3. Ses 253 ch permettent d’en faire la berline 4 places la plus rapide au monde avec une vitesse de pointe d’environ 225 km/h. À l’automne, une carrosserie à empattement long (+10 cm) est proposée pour les XJ6 et XJ12 (mais celles-ci ne sont pas livrées en France).

 

Jaguar XJ 12
1972 Daimler Double Six

 

La Série 1 laisse place à la Série II présentée à l’automne 1973 avec au total 98.227 unités écoulées : Jaguar XJ6 2.8 litres : 19 322 unités, Jaguar XJ6 4.2 litres : 59 077 à empattement court et  574 à empattement long, Jaguar XJ12 : 2 474 à empattement court et 754 à empattement long, Daimler Sovereign 2.8 litres : 3 233, Daimler Sovereign 4.2 litres : 11 522 à empattement court et 386 à empattement long, Daimler Double Six : 534 et Daimler Double Six Vanden Plas :351 unités.

 

1975 Jaguar XJC 6 - Photo : Marc Vorgers
Jaguar XJC 6 - Séries II

 

La Série II conserve la physionomie de la première génération mais avec les pare-chocs avant et arrière positionnés un peu plus haut, la position des phares et de la calandre ayant été modifiée en conséquence. Outre ces modifications extérieures, la Série II présente un intérieur entièrement nouveau. Tous les instruments et interrupteurs sont désormais placés devant le volant, directement dans le champ de vision du conducteur.

 

 

Côté motorisation, le 2.8 l s’est effacé de la gamme pour être remplacé au printemps 1975 par une version 3.4 l de 163 ch. Cette même année, les carburateurs font place à une injection Lucas Bosch (D-Jetronic) sur le V12. Initialement, les deux empattements courts et longs continuaient d’être diffusés, mais à partir de l’automne 1974, seul l’empattement long de 2.86 m reste au catalogue pour cette Série II mesurant maintenant 4.94 m. Les berlines « longues » (XJ6L) font leur apparition en France alors qu’au même moment les Daimler six cylindres cessent d'être importées. En fin d’année 1974, les XJ6 et XJ12 coupé, reprenant le châssis court, sont proposées (un an après leur présentation au Salon automobile de Francfort 1973, du fait d’une mise au point difficile). Elles seront retirées du catalogue dès la fin 1977, ce qui en fait des autos rares, voire très rares sous la marque Daimler (9 378 seulement furent construites). 

 

1977 Jaguar XJ 6 4.2 Litre Coupe - Photo : Marc Vorgers

 

La Série II se termine en mars 1979 avec une production tous véhicules confondus de 91 227 unités dont 14 226 avec moteur V12. La XJ6 reste la plus produite avec 61 441 exemplaires, suivie par la XJ12 et 16 060 exemplaires.

 

1973 - 1979 Daimler Double Six Vanden Plas

 

Au mois de mars 1979, apparaît la XJ « Série 3 » à la carrosserie retouchée avec l’aide de Pininfarina. Elle ne reprend pratiquement aucun embouti de l’ancienne caisse même si l’aspect général reste semblable. La liste des modifications est longue : pavillon plus fuyant, pare-brise plus incliné, déflecteurs aux portes avant supprimés, poignées encastrées, pare-chocs massifs et nouvelle calandre. En 1981, les placages bois font leur réapparition sur les contre-portes de tous les modèles. D’importantes modifications sur le V12 apparaissent pendant l’été 1981, c’est le High Efficiency avec culasses à toit en pente Fireball-May et près de 320 ch. À l’automne 1982, la finition Sovereign, en 6 et 12 cylindres est désormais distribuée sous la marque Jaguar et le label Daimler ne s’applique plus qu’à la très luxueuse Vanden Plas HE. La console centrale est remaniée avec un ordinateur de bord et un habillage différent. 

 

1981 Daimler Double Six - Photos : Marc Vorgers
1987 Jaguar XJ-12 Sovereign - Photo : Marc Vorgers

 

En octobre 1986, la XJ6 « Série 3 » est remplacée par la nouvelle génération de XJ dénommée XJ40, qui reçoit un moteur entièrement nouveau, l'AJ6, un 6 cylindres en ligne à double arbre à cames en tête et 24 soupapes, géré entièrement par l'électronique, apparu dès 1983 sur la XJS (XJ27). Les versions 12 cylindres doivent se satisfaire de l'ancienne carrosserie (série 3) jusqu'en 1992. Au total,  la Série 3 aura été construite à 132 952 unités dont 10 500 avec moteur V12. Entre 1968 et 1992, environ 318 000 XJ6 (XJ12 incluses) auront été produites.

 

Jaguar XJ 6 - Series III