Jaguar XJ (X300-X308) (1994-2002) 

1994 Jaguar XJR (X300)

 

Publié par Philippe Baron le 30 janvier 2016.

 

Comme toutes les Jaguar, la XJ et ses dérivées cultivent luxe et raffinement. En septembre 1994, la XJ40 est remplacée par la X300, qui sera la dernière des grandes Jaguar à recevoir un 6-cylindres en ligne. La X308 qui lui succède en octobre 1997 est équipée d’un V8 et s’affirme désormais comme l’un des plus savoureux hauts de gamme du marché aux côtés des Mercedes Classe S et autre BMW Série 7.

 

1994 Jaguar Sovereign (X300)

 

Tout en renouant avec la finesse et le style racé des XJ de première génération, la XJ a su s’adapter à la modernité. Les finitions de la standard offrent des sièges en tissu, des sièges en cuir, les jantes alu et l’air conditionné pour la Sovereign, la Sport se distingue par des roues larges, des sièges enveloppants et la suspension durcie tandis que la Daimler est la version la plus luxueuse. En 1996, les Sovereign et Daimler auront en option avant de devenir standard un châssis long de 5.15 m de longueur.

 

1994 Jaguar XJ6 (X300)

 

Le 6-cylindres en ligne tout alu à 2 ACT et 24 soupapes est d’une cylindrée de 3 239 cm3 et d’une puissance de 219 ch. La grande berline mesure 5.02 m en longueur pour une largeur de 1.80 m. Cette propulsion, disponible avec une boîte manuelle 5 rapports ou automatique 4 rapports, aux disques avant et arrière ventilés, est aussi proposée avec une cylindrée de 3 980 cm3 et 249 ch ou 326 ch dans sa version XJR 4.0 muni d’un compresseur.

 

1997 Jaguar XJ Executive (X308)

 

En octobre 1997, la X308 remplace la X300. La carrosserie est identique mais nouveau tableau de bord et les moteurs sont maintenant des V8 tout alu, 2 X 2 ACT et 32 soupapes. En version de base, la 3.2 de 243 ch se contente de jantes en tôle et d’un intérieur en tissu. Deux packs d’équipements dont dispose la version 4.0 de 294 ch sont proposés : le Classique avec jantes en alliage, ronce de noyer, sellerie cuir, et le Sport avec bois d’érable, sièges en cuir perforé. Plus luxueuse, la Sovereign, proposée aux mêmes motorisations, se distingue par sa présentation. L’érable et la ronce de noyer sont remplacés par de la loupe d’orme. Quelques équipements supplémentaires complètent la liste comme le régulateur de vitesse, l’allume-cigare arrière…

 

1997 Jaguar XJ Sport (X308)

 

La XJR est le modèle sportif de la gamme. Elle bénéficie d’un compresseur qui porte la puissance du V8 à 375 ch. La suspension est adaptée en conséquence (amortisseur piloté), les jantes passent à 18 pouces et les sièges sont plus enveloppants. La Daimler est la plus exclusive des Jaguars. Déclinées en 4.0 et en 4.0 suralimenté, elles atteignent l’exceptionnel par leur luxe. Uniquement disponibles en version allongée, elles profitent des raffinements les plus extravagants.

 

1997 Jaguar XJR (X308)

 

En 2004, la X308, dont la production s’est arrêtée en décembre 2002, est remplacée par la X350 puis la X358 en 2007 qui représentent l'évolution ultime du dernier dessin du fondateur de la marque William Lyons. Au total, la X300 aura été produite à 92 038 exemplaires et la X308 à 126 260 exemplaires.

 

1997 Jaguar XJ8 (X300)