Jensen Healey (1972-1976)

Jensen-Healey Mk II, 1974 - Crédit Photo : Classicalgarage.com

Publié par Philippe Baron le 17 novembre 2012.

 

En 1968, la marque britannique Jensen se retrouve en mauvaise posture suite à l’arrêt de l’Austin-Healey 3000. Depuis 1959, la firme de West Bromwich construisait les coques de la petite sportive pour le compte d’Austin-Healey. En 1970, lorsque Donald Healey reprend la direction de Jensen, il s’associe à l’importateur américain, Kjell Qvale pour créer conjointement une nouvelle sportive, baptisée Jensen-Healey disponible en version cabriolet et en break de chasse.



Cette Jensen-Healey utilise une plate-forme Vauxhall et reçoit une carrosserie signée William Towns.  Elle est équipée d'un nouveau moteur Lotus à 4 cylindres et 16 soupapes de 1 973 cm3 avec double arbre à cames en tête qui développe 124ch à 6 500 tr/min. Sa vitesse maxi est annoncée à 196 km/h. Cependant, ce moteur Lotus, le premier construit à 100 % par la firme de Colin Chapman, souffre de problèmes de fiabilité et de qualité. En 1976 l'entreprise Jensen Healey est mise en faillite et cesse ses activités après 10 503 exemplaires vendus.

 

Jensen-Healey Mk II, 1974 - Crédit Photos : classicargarage.com
Photo : Classic-Car TV