Horch 930 S (1939)

Crédit Photo : http://www.motor-klassik.de

Publié par Philippe Baron le 15 décembre 2012.

 

La Horch 930 S (S pour Stromlinie) présentée en février 1939 au Salon de Berlin n’est jamais entrée en production. La seconde Guerre mondiale stoppa son développement. Pourtant, Horch, la marque allemande de l’excellence d’avant-guerre, s’était aventurée dans la recherche aérodynamique et la 930 S promettait des performances remarquables et toujours sans renoncer au luxe. Après l’effondrement du régime nazi, lorsque les usines d’Horch passèrent sous autorité soviétique, sept modèles inachevés seront assemblés, portant le nombre de fabrication à 9 unités en tout.


Crédit Photo : Frederik Scherer - Gazoline

Née en plein mouvement « streamline », la Horch 930 S est dessinée par Günther Mickwausch épaulé par son collègue Georg Hufnagel et le modéliste Wilhelm Böhm. L’étude de la carrosserie en soufflerie a été supervisée par Albert Locke pour le plus efficient coefficient de pénétration dans l’air. Sous le capot est installé un 8-cylindres en V, arbre à cames central commandé par chaîne, soupapes horizontales actionnées par culbuteurs. La cylindrée est de 3 821 cm3 avec une puissance maxi de 92 ch à 3 600 tr/min. 

 

Le Fameux Évier : Crédit Photo : http://www.motor-klassik.de

 

Le plus étonnant dans les accessoires de cette voiture est sans aucun doute l’évier escamotant dans l’aile avant droite avec robinets d’eau chaude (réchauffée par l’échappement) et d’eau froide et mélangeur, bien utile pour se laver les mains après avoir changé une roue par exemple. Un système analogue avait été monté sur la voiture de chasse du roi de Suède en 1923. La Horch 10/35 HP Phaeton était équipée d’un lavabo avec robinet et savon sur le marchepied.

 

Crédit Photo : http://www.motor-klassik.de

Avant-guerre deux modèles seulement ont été assemblés. Une, pour la présentation au Salon de Berlin et la deuxième, prêtée au pilote vedette d’Auto Union, Tazio Novolari. Ces deux voitures ont disparu sans laisser de trace. Après la guerre, les usines Horch, comme celles d’Audi se sont retrouvées sous le contrôle soviétique. Trois 930 S inachevées avaient échappé au pillage et furent terminées pour être livrées à deux généraux et un ministre. Entre 1947 et 1948, quatre autres véhicules seront assemblés mais avec un important changement stylistique avec la proue entièrement redessinée et sans le fameux évier.

 

Crédit Photo : http://www.motor-klassik.de

Deux de ces quatre 930 S ont survécu. La première se trouve maintenant au Musée des Techniques et des Transports de Berlin. Sa restauration a été financée par Audi et la partie avant de sa coque a été refabriquée par André Lecoq suivant des esquisses de Paul Bracq inspiré par des documents d’époque. La deuxième Horch 930 S, qui illustre cet article, appartient à l’August Horch Museum de Zwickau.

 

Crédit Photo : http://www.motor-klassik.de