Chevrolet Corvette C 1 (1953-1962)

La Corvette est la première voiture de sport construite par Chevrolet. Elle est aussi la première voiture de série au monde à recevoir l'injection et à posséder une carrosserie en fibre de verre. La ‘Vette’ est ensuite devenue un mythe, une icône sur les routes et les circuits. Les modèles de la première génération, qui sont entrés dans la légende, symbolisent l’âge d’or américain. (Article & Photos)

Mercedes-Benz Strich 8 (W114-W115) (1968-1976)

Aux codes internes W114 et W115, le nouveau modèle de Mercedes-Benz sera plus connu sous l’appellation Strich Acht (/8 en allemand) correspondant à l’année de sa présentation: 1968. Première représentante de la classe intermédiaire de Mercedes-Benz, qui deviendra quelques générations plus tard la classe E, la /8 sera en version diesel très plébiscitée par les chauffeurs de taxi et l’un des plus grands succès de la marque. (Article & Photos)

Volvo 780 Coupé Bertone (1985-1991)

En mars 1985, le constructeur Volvo renouvelle sa collaboration avec le carrossier Bertone pour un coupé confidentiel qui ne se refuse rien en matière de confort, de luxe et d’équipements dernier cri. Ce stratégique mélange de classe italienne et d'ingénierie suédoise permet au constructeur scandinave d’élargir son offre et de susciter l’intérêt de la clientèle pour sa gamme de voitures moins exclusive. (Article & Photos)

Chevrolet Corvette C 4 (1984-1996)

Désignée C4, la Corvette de quatrième génération connait un lancement retardé en 1984 en raison de problèmes de production. Ainsi, officiellement pas de modèle 1983 mais des prototypes. Le style évolue avec des lignes tendues et des ailes saillantes qui tranchent avec les courbes de ses devancières. Mais la nouvelle Chevrolet Corvette, c’est avant tout, un bon en avant en termes de technologie et de confort. (Article & Photos)

BMW X5 (2000-2013)

Au printemps 2000, BMW lance sur le marché européen son premier 4 X 4. BMW, alors propriétaire de Land Rover, profita du savoir-faire de celui-ci, pour développer le X5, un véhicule associant le luxe à l’univers du tout-terrain en y ajoutant une notion de sportivité. D’un comportement routier proche de celui d’une berline, le BMW X5, qui ne se privera pas d’ingurgiter des chevaux supplémentaires sur son parcours, deviendra un véritable best-seller. (Article & Photos)

Ford Taunus 12M/15M P6 (1967-1970)

A l’automne 1966, la Ford Taunus 12 M fait peau neuve et avec sa nouvelle apparence, entre dans la génération P6. La « petite » Taunus adopte une nouvelle carrosserie, avec une calandre « nid d’abeilles » et des phares ronds. La 12 M reçoit le renfort d’une version 15 M dont la calandre est à barres horizontales avec des phares rectangulaires. L’une et l’autre sont disponibles en berline ou en coupé. (Article & Photos)

Suzuki Swift (2005-2010)

Frimousse sympathique, la Swift perpétue la tradition des microvoitures instaurée chez Suzuki depuis 1955. Ses dérivés de plate-forme, les Splash et les SX4, apparus après elle, n’ont pas perturbé sa carrière restée au beau fixe depuis 2005. Toutes les Swift sont fabriquées en Hongrie, exceptées celles qui font l’objet de séries spéciales ou limitées qui, dans ce cas, sont japonaises. (Article, Photos & Vidéo)

BMW 1M Coupé (2011-2012)

En 2011, la lettre M – synonyme d’une voiture de sport hautes performances – fait son entrée pour la première fois dans la BMW Série 1, le modèle le plus vendu du constructeur bavarois à travers le monde. Non pas baptisé M1, comme le voudrait la tradition, le coupé prend le nom de 1M pour ne pas susciter la comparaison avec la fabuleuse M1, présentée au Salon de Paris 1978, qui a inauguré la lignée ”M". (Article & Photos)

Oldsmobile Toronado (1966-1970)

Toronado, nom inventé pour évoquer la puissance des éléments, désignait en 1963 un concept-car puis celui d’un modèle de série dessiné par Bill Mitchell dès le 14 octobre 1965. Avec la ‘Toro’, Oldsmobile démontra que la traction avant était aussi une solution optimale pour les voitures de grosses cylindrées. Au fil de l’évolution de cet immense coupé, le moteur V8 passa même à 7.5 litres de cylindrée. (Article & Photos)

Ferrari 250 GT Spyder California (1958-1962)

Sur le conseil de Luigi Chinetti, importateur américain de Ferrari et vieil ami d’Enzo Ferrari, fut conçue en 1958 la Spyder California, une voiture de rêve et véritable objet de convoitise. Le magazine Sports Car Illustrated, à juste titre, se fit le chantre de ce modèle d’exception : « La Spyder California arbore la plus belle silhouette qui soit donnée de contempler du côté de la Riviera ». (Article & Photos)

Volkswagen Golf (1974-1983)

Pour assurer la relève de sa Coccinelle, dont le succès ne s’est pas démenti le long d’une carrière fleuve de plus de 30 ans et de plus de 21 millions d’exemplaires, Volkswagen propose judicieusement en 1974 une voiture à la technologie et au style radicalement opposés : la Golf. Avec sa silhouette aussi simple que géniale, la Golf va s’affirmer d’emblée comme la référence de sa catégorie sans jamais faiblir au fil de ses successives générations. (Article & Photos)

Lamborghini 350 GT / 400 GT (1964-1968)

Riche constructeur de matériel agricole, Ferrucio Lamborghini est passionné de voitures de sport et possède trois Ferrari. Rencontrant des problèmes d’embrayage à répétitions, il en avertit Enzo Ferrari qui avec ironie lui répond que le problème est certainement dû à son style de conduite. La légende veut que Lamborghini, furieux, ai juré de battre Ferrari à son propre jeu et se soit ainsi lancé sans compter en 1962 dans la conception de la Lamborghini 350 GT. (Article & Photos)

NSU Ro80 (1967-1977)

En septembre 1967, au Salon de Francfort, NSU dévoile une berline révolutionnaire. Dotée d’une ligne aérodynamique innovante, d’un double moteur Wankel à piston rotatif, d’une boîte de vitesses semi-automatique à vide et de suspensions indépendantes sophistiquées, la Ro80 est l’une des rares voitures à avoir réellement des décennies d’avance sur les autres. Ro pour rotatif et 80 pour symboliser la voiture des années 80. (Article & Photos)

Ford Model 40 Special Roadster (1934)

Ford présente en 1934 ce que l’on peut considérer comme le premier hot rod de l’histoire. Le Ford Model 40 Special Speedster a été construit à la demande d’Edsel Ford, fils du fondateur de la marque Henry Ford, au chef designer E. T. Gregorie. Ce modèle unique est inspiré du mouvement Art déco du milieu des années 1920. (Article & Photos)

Opel Meriva (2003-2010)

Lancé au printemps 2003, l’Opel Meriva est le pionnier des monospaces citadins. Un nouveau segment est alors à lui tout seul. A cheval sur le marché des citadines, des compactes et des monospaces compacts, le Meriva emprunte à ces derniers leur forme et une partie de leur modularité intérieure. Vendu à des prix serrés, il affiche d’honorables prestations routières. (Article, Photos & Vidéo)

Panhard Dyna X (1947-1954)

Face aux dures réalités économiques de la reprise, mais avec un avenir à reconstruire dans une paix enfin retrouvée, Panhard abandonne les dispendieuses voitures qu'il produisait avant-guerre et opère un véritable virage technique et commercial avec la Dyna X. Cette petite voiture d’une grande originalité, élaborée pendant la guerre, est présentée en septembre 1946 sous les voûtes du Grand Palais lors du 33e Salon de l’Automobile de Paris. (Article & Photos)

Autobianchi A112 (1969-1986)

En 1969, l’Autobianchi A112 se présente comme la première voiture de petite dimension capable d'assurer la même qualité de déplacement de quatre personnes en ville comme pour un long trajet sur autoroute grâce à un moteur très nerveux, idéal pour satisfaire l'envie de vitesse des jeunes de l'époque. Son succès commercial se traduit par sept séries qui se succèdent jusqu’en 1986, dernière année de production. (Article & Photos)

Rolls-Royce 20/25 HP (1929-1937)

La 20/25 fut la Rolls-Royce la plus vendue de la période de l'entre-deux-guerres. Elle succédait à la Rolls-Royce Twenty qui, dès 1922, permit à la marque de faire face à la demande croissante pour des voitures conduites par leur propriétaire et non plus par un chauffeur. Présentée en 1929, la 20/25 HP reprenait le concept en améliorant sa puissance. (Article & Photos)

Lagonda LG45 (1935-1936)

La Lagonda LG 45 marqua l’implication du brillant ingénieur W.O. Bentley pour une autre marque. Le fondateur de Bentley Motors avait maintenant la liberté de travailler pour un autre constructeur suite à un accord passé lors de la fusion de sa firme avec Rolls-Royce, dans lequel il était stipulé qu’il lui était interdit de travailler pour une autre entreprise jusqu’en 1935. (Article & Photos)

Chevrolet Bel Air 409 (1962)

Pour le championnat Nascar, Chevrolet développa un V8 issu de celui de l'Impala intitulé 409 comme son cubage. Mais c'est en 1961, que ce moteur devient plus populaire que jamais en étant proposé pour la première fois en package SS pour Super Sport. En 1962, Chevrolet continue d’augmenter la production de son 409, maintenant disponible sur un coupé plus court et plus léger : la Bel Air. (Article, Photos & Vidéo)

Porsche Typ 64 (1938)

Créée pour la course Berlin-Rome de 1939, la Porsche Coupé Typ 64 ne put participer à cette compétition à cause de la guerre. Basée sur un châssis KdF (ou Porsche type 60, le nom de naissance de la Coccinelle) avec une carrosserie tout en aluminium fabriquée chez Reutter, elle utilisait une version modifiée du moteur 985 cm³. La vitesse de pointe pouvait atteindre les 160 km/h. (Article & Photos)

Beechcraft Plainsman (1946-1948)

Lorsque cesse la Seconde Guerre mondiale, le constructeur d’avion Beech Aircraft Corporation qui voit le nombre des commandes du gouvernement américain baissé, envisage de se diversifier et d’investir dans le domaine automobile. En secret, il développe le prototype d’une voiture appelée Plainsman d’une technologie très avancée. (Article & Photos)

Packard Serie 14 Super Eight (1936)

Depuis 1923, toutes les Packard sont répertoriées en « Series » et non en années. Mais pour 1936, on passe de la 12ème à la 14ème série, alors où est donc passée la 13ème série ? Eh bien elle n’existe pas ! En effet, la firme, superstitieuse, jugea bon de sauter cette série pour ne pas s’attirer mauvaise fortune. Ainsi la Super Eight présentée le 10 août 1935 inaugure la série 14. (Article & Photos)

AMC Pacer (1975-1980)

Richard Teague, responsable du stylisme chez AMC, dessina au début des années 1970 une voiture à l’air franchement bizarre, décalée et futuriste, conçue pour la première fois, de l’intérieur vers l’extérieur, ce qui fait que la Pacer est plus large qu’une Rolls-Royce Silver Shadow. Autre curiosité, la portière du passager est plus large que celle du conducteur pour faciliter l’accès aux sièges arrière. (Article & Photos)

Renault Nepta Concept (2006)

Au Mondial de l’Auto 2006, Renault explore le thème du cabriolet dynamique 4 places « grand tourisme » à travers un concept haut de gamme pour le plaisir automobile authentique. Nepta, au design fluide et racé, se démarque par la conception inédite de ses ouvrants avec la cellule centrale qui s'ouvre en deux parties pour découvrir à la fois l'habitacle et le moteur. (Article &  Photos)

Dodge Coronet (1965-1967)

Bien dans l’air du temps, la Dodge Coronet de 1967 sait se muscler comme sa grande sœur, la Charger, mais contrairement à cette dernière, elle laisse entrevoir ses phares dans une calandre séparée par des bandes chromées ou toute noire dans sa version sportive, coupé ou cabriolet, la R/T pour Road and Track. (Article & Photos)

Ford XC Falcon Cobra (1978)

En 1978, Ford Australie réalisa un coup de marketing particulièrement musclé pour écouler les 400 carrosseries du modèle XC Falcon alors en fin de production. L’idée suggérée par Edsel Ford II, petit-fils du fondateur Henry Ford, venu en visite « down under », consista à honorer ces ultimes modèles en version haute-performance portant l’emblème du label Cobra et inspirée des mythiques Shelby Mustang. (Article & Photos)

Lancia Flavia Sport (1962-1967)

La version la plus sportive de la Lancia Flavia sortie en 1960 est réalisée par Zagato qui présente au Salon de Genève 1962 un prototype, exposé de nouveau mais cette fois sous une forme définitive au Salon de Turin le 31 octobre de la même année. Ce modèle est chargé de remplacer la Lancia Appia Sport sur les chaînes de production de la nouvelle usine de Terrazzano di Rho. (Article & Photos)

Toyota FJ Cruiser (2006-2014)

Barouder au look 'rétro-futuriste', le FJ Cruiser est le revival du mythique FJ 40 des années 1960, qui permit à Toyota de conquérir le monde du véhicule tout-terrain en définissant de nouvelles normes de durabilité et de capacité hors route. Dessiné à partir du modèle légendaire, il apparaît sous forme de concept car lors du Salon de Détroit de 2003. Devant la forte demande, Toyota le produit dès 2006. (Article & Photos)